Tag Archives: Pierre Aylagas

Législatives 2012 (66) : Trois députés PS et un UMP élus…

17 Juin

Un député UMP et trois députés PS. La vague rose annoncée dans le département a été barrée par l’exception du Front national sur la 2e circonscriptionFernand Siré, est le seul député sortant élu ce soir. Il s’agit néanmoins de sa première victoire à l’élection législatives. En 2007, Arlette Franco a été réélue, avec le maire de Saint Laurent de la Salanque comme suppléant.

Daniel Mach, député sortant de la 1e circonscription, qui arrivait en tête dimanche dernier, a été battu ce soir par le socialiste, Jacques Cresta. La député sortante de la 3e circonscription, Jacqueline Irles, arrivé à près de 9% derrière le candidat socialiste, Pierre Aylagas, lors du premier tour, a été largement battu ce soir. 

Ségolène Neuville, déjà largement en tête le 10 juin dernier, a battu le candidat UMP. L’appel de Marine Le Pen à battre la conseillère général n’a pas fait basculer la tendance. 

1e circonscription

67 600 inscrits
40 723 votants
910 nuls, soit 39 813 exprimés  

Jacques Cresta (PS)   17 098  (42.95%)
Daniel Mach (UMP)    13 464  (33.82%)
Louis Aliot (FN)             9 251  (23.24%)

2e circonscription

89 077 inscrits
53 548 votants
2 665 nuls, soit 50 883 exprimés  

Fernand Siré (UMP)              25 689  (50,49%)
Toussainte Calabrese (PS)  25 194  (49.51%)

3e circonscription

80 123 inscrits
49 827 votants
1 819 nuls, soit 48 008 exprimés  

Ségolène Neuville (PS)    25 458  (53.03%)
Jean Castex (UMP)           22 550  (46.97%)

4e circonscription

92 267 inscrits
56 996 votants
2 854 nuls, soit 54 142 exprimés

Pierre Aylagas (PS)          30 005  (55.42%)
Jacqueline Irles (UMP)   24 137  (44.58%)

Publicités

L’exception du FN dans les PO…

13 Juin

Irina Kortanek lors du meeting de Marine Le Pen à Bompas.

Dans les Pyrénées Orientales, ce sera une triangulaire et trois duels. La triangulaire prévue dans la 2e circonscription n’aura pas lieu, à la suite du retrait de la candidate du Front national.

Le Front de gauche 66, quant à lui, appelle « l’ensemble de celles et ceux qui ont voté pour nos candidates et candidats à voter contre la droite et le FN dans chacune des 4 circonscriptions des Pyrénées Orientales ».

Revoir les résultats des Pyrénées-Orientales au premier tour

1e circonscription

Daniel Mach (UMP)
Louis Aliot (FN)
Jacques Cresta (PS)

Les trois candidats ayant obtenu un score supérieur au 12.5% des inscrits se maintiennent au second tour. Il s’agira de l’une des vingt neuf triangulaire avec le FN qui se déroulera le 17 juin.

2e circonscription

Fernand Siré (UMP)
Toussainte Calabrèse (PS)

Marine Le Pen évoquait hier de possibles « exceptions exceptionnelles » de retrait de candidat du Rassemblement Bleu Marine parmi les 61 circonscriptions dans lesquelles le FN pouvait se maintenir au second tour. L’exception « sans aucune contrepartie», a affirmé Louis Aliot, lors d’un conférence de presse, c’est Irina Kortanek, qui s’est retiré « en raison du contexte local, du risque de voir la gauche l’emporter dans une circonscription ancrée à droite, en raison de la personnalité du candidat UMP ». En outre, la candidate socialiste, Toussainte Calabrèse avait battu le vice-président du FN lors des élections cantonales en 2011.

« Eux ont le droit de faire un front de gauche et nous, on a pas le droit de faire un front de droite » regrettait le député sortant en réunion publique à Saint Laurent de la Salanque. Quelques heures après l’annonce des résultats, Fernand Siré appelait Irina Kortanek à se retirer en sa faveur selon L’indépendant.

3e circonscription

Ségolène Neuville (PS)
Jean Castex (UMP)

La candidate PS fait parti des huit personnes que Marine Le Pen a appelé à « battre ».

4e circonscription

Jacqueline Irles (UMP)
Pïerre Aylagas (PS)

Les deux candidats se sont déjà affronté au second tour des législatives en 2007. Il y a cinq ans, Pierre Aylagas n’était pas investi pas le PS, mais candidat dissident et Jacqueline Irles, en ballottage favorable au soir du premier tour, avec 37.59% des suffrages (contre 17.92%, pour le maire d’Argelès sur Mer) est désormais en ballottage défavorable, près de 9% derrière le candidat socialiste. 

Législatives 2012 (66) : Les résultats dans les Pyrénées-Orientales…

10 Juin

La gauche arrive en tête sur trois des quatre circonscriptions des Pyrénées-Orientales, alors qu’en 2007, c’était quatre députés UMP qui avaient été élus. Le 17 juin, deux triangulaires et deux duels devraient se dérouler puisque le Front national s’est maintenu sur deux circonscription.

1e circonscription

Le député sortant est arrivé en tête devant le candidat PS, il devra toutefois faire face à une triangulaire dimanche prochain, puisque le vice-président du FN s’est qualifié pour le second tour.

67 612 inscrits
39 883 votants
523 nuls, soit 39 360 exprimés

12.5% des inscrits = 8 452 voix (21.47%)

Daniel Mach (UMP)              11 098  (28.20%)
Jacques Cresta (PS)                9 634  (24.62%)
Louis Aliot (FN)                       9 496  (24.13%)
Jean Vila (FDG)                        6 434  (16.35%)
Agnès Langevine (EELV)         682  (1.73%)
Christine Espert (CPF)              505  (1.28%)
Atika El Bourimi (MRC)            443  (1.13%)
Jean-Paul Tomas (Le Trèfle)  329  (0.84%)
Pierre Verdier (PDF)                 171  (0.43%)
Laurent Gomez (SE)                   128  (0.33%)
Stéphanie Font (NPA)               124  (0.32%)
Hélène Sarraseca (AEI)            118  (0.30%)
Pascale Advenard (LO)               98  (0.25%)
Annie Marciniak (RIC)                41  (0.10%)
Raymond Faura (RS)                      1  (0.00%)
Michael Morant (GE)                     0  (0.00%)

2e circonscription

La candidate PS, Toussainte Calabrèse, est arrivée en tête sur la 2e circonscription devant le député sortant UMP, Fernand Siré. La candidate FN, Irina Kortanek, ayant obtenu 23.59% des suffrages, elle peut se maintenir au second tour.  Dimanche prochain, c’est une triangulaire qui devrait se tenir et ne serait pas favorable au député sortant.  

89 107 inscrits
54 082 votants 
996 nuls, soit 53 086 exprimés

12.5% des inscrits = 11 139 voix (20.98%)

Toussainte Calabrese (PS)  17 060  (32.14%)
Fernand Siré (UMP)              14 706  (27.70%)
Irina Kortanek (FN)              12 525  (23.59%)
Françoise Fiter (FDG)             3 493  (6.58%)
Joseph Puig (SE)                        2 831  (5.33%)
Marie-Paule Ricard (EELV)      942  (1.77%)
Audrey Castanet (Le Trèfle)     488  (0.92%)
Liberto Plana (LO)                        305  (0.57%)
Cécile Sorbier (AEI)                     285  (0.54%)
Pascale Clavel (SE)                        226  (0.43%)
Annie Rideau (NPA)                     222  (0.42%)
Gérald Brachet (PVB)                        3  (0.01%)

3e circonscription

La candidate PS est en ballottage favorable face au candidat UMP.

80 131 inscrits
49 139 votants
827 nuls, soit 48 312 exprimés

12.5% des inscrits = 10 017 voix (20.73%)

Ségolène Neuville (PS)          18 191  (37.65%)
Jean Castex (UMP)                 14 743  (30.52%)
Bruno Lemaire (FN)                 9 022  (18.67%)
Daniel Borreill (FDG)                3 491  (7.23%)
Jean Marc Panis (EELV)         1 372  (2.84%)
Claude Sala (Le Trèfle)                 415  (0.86%)
Daniel Fabresse (NPA)                325  (0.67%)
Ahmed Sobban (MRC)                 244  (0.51%)
Christian Desrousseaux (AEI)  243  (0.50%)
Anna-Maria Urroz (LO)               185  (0.38%)
Jean-Marie Rul (SE)                        81  (0.17%)

4e circonscription

La députée sortante, Jacqueline Irles, est en ballottage défavorable face au candidat PS.

92 344 inscrits
57 860 votants
998 nuls, soit 56 852 exprimés

12.5% des inscrits = 11 543 voix (20.30%)

Pierre Aylagas (PS)                                     20 457  (35.98%)
Jacqueline Irles (UMP)                              15 446  (27.16%)
Marie-Thérèse Costa-Fesenbeck (FN) 10 437  (18.35%)
Nicolas Garcia (FDG)                                     7 135  (12.55%)
Bruno Rouane (EELV)                                   1 445  (2.54%)
Yves Castanet (Le Trèfle)                                522  (0.92%)
Jean-Michel Serve (DLR)                                344  (0.60%)
Carol Malortigue (CAP 21)                             297  (0.52%)
Monique Jaulin (AEI)                                      265  (0.47%)
Jean Boucher (NPA)                                         203  (0.36%)
Esther Silan (LO)                                                 196  (0.34%)
Natacha Bordez (SE)                                          115  (0.20%)

Législatives 2012 (66) : Quels étaient les résultats en 2007 ?

3 Juin

Les circonscriptions des P.O. en 2007.

Tout comme cette année, en 2007, l’élection présidentielle, les 22 avril et 6 mai, était suivie des élections législatives les 10 et 17 juin. Les électeurs des Pyrénées Orientales qui avaient majoritairement voté pour Nicolas Sarkozy, ont élu quatre députés UMP.

1e circonscription

15 candidats s’affrontaient lors des élections législatives de 2007 – Daniel Mach (UMP) ; Jean Vila (PCF) ; Martine Joseph (PS) ; Louis Aliot (FN) ; Chantal Gombert (MoDem) ; Guillem Vaulato (LCR) ; Nicole Dirckx (Les Verts) ; Virginie Barre (Unitat Catalana) ; Christine Gonzalez (MPF) ; Yves Castanet (Le Trèfle) ; Monique Juanola (CDC) ; Pascale Advenard (LO) ; Ida Fleury (MNR) ; Francis Meuley (La France en action) et Annie Marciniak – contre 16 candidats en 2012.

Le candidat UMP est arrivé largement en tête le soir du premier tour, avant de l’emporter au second tour avec 56,98% des suffrages. Daniel Mach briguait alors son second mandat à l’Assemblée Nationale, contre son prédécesseur, Jean Vila (PCF), député de la 1ère circonscription de 1997 à 2002. Le maire de Cabestany, arrivé en deuxième position, a atteint le second tour.

Les résultats par communes…

2e circonscription

16 candidats s’affrontaient lors des élections législatives de 2007 – Arlette Franco (UMP) ; Renée Soum (PS) ; Pierre Aloy (FN) ; Maryse Lapergue (MoDem) ; Nadine Pons (PCF) ; Ghislaine Zaparty (LCR) ; Katia Mingo (Les Verts) ; Jocelyne Roge-Balaguer (CPNT) ; Audrey Castanet (Le Trèfle) ; Roger Foinels (MPF) ; Daniel Canellas (CDC) ; Liberto Plana (LO) ; Simone Thomas (MNR) ; Daniel Drouillard (PT) ; Pascal Le Jolly (La France en action) et Gabriela Koval (Parti Humaniste) – contre 12 candidats en 2012.

La candidate UMP est arrivée largement en tête du premier tour avant de retrouver son siège au second tour avec 59,78 % des voix, contre Renée Soum (PS). Arlette Franco briguait alors son second mandat à l’Assemblée Nationale et fut élue  le soir du second tour face à la socialiste Renée Soum. La député-maire de Canet-en Roussillon est décédée le 31 mars 2010 et son suppléant, Fernand Siré lui a succédé. Ce dernier brigue aujourd’hui sa (ré)élection face à une nouvelle candidate du Parti Socialiste : Toussainte Calabrese. 

Les résultats par communes…

3e circonscription

15 candidats s’affrontaient lors des élections législatives de 2007 – François Calvet (UMP) ; Christian Bourquin (PS) ; Françoise Fiter (PCF) ; Dominique Schemla (MoDem) ; Françoise Bataillon (FN) ; Claude Begue (LCR) ; Claude Sala (Le Trèfle) ; Jacques Duverger (CPNT) ; Pierre Prat ; Christiane Dugelay (La France en action) ; Jordi Vera (CDC) ; Enric Vilanova-Cortassa (ERC) ; Monique Reze (MPF) ; Patrice Basso (LO) et Odile Thevenot (Parti Humaniste) – contre 11 candidats en 2012.

Le candidat UMP est arrivé en tête au premier tour puis a battu son adversaire PS au second tour avec 51,94 % des suffrages. François Calvet briguait son troisième mandat à l’Assemblée Nationale, où il siégeât de 1993 à 1997, avant d’être réélu en 2002. Son adversaire pour le second tour, Christian Bourquin occupa cette fonction de 1997 à 2002.  Le maire du Soler a été élu sénateur le 25 septembre 2011, en même temps que le président du conseil régional. François Calvet quittant le palais Bourbon pour le palais du Luxembourg à moins d’un an de l’échéance électorale des législatives, son siège es resté vacant. 

Les résultats par communes…

4e circonscription

15 candidats s’affrontaient lors des élections législatives de 2007 – Jacqueline Irles (UMP) ; Pierre Aylagas (DVG) ; Olivier Ferrand (PS) ; Nicolas Garcia (PCF) ; Yves Porteix (MoDem) ; Marie-Thérèse Costa-Fesenbeck (FN) ; Myriam Granat (DVD) ; Franck Huette (Les Verts) ; Yannick Fissier (LCR) ; Nicole Puigbo (CPNT) ; Françoise Tibau (CDC) ; Cros Vilanova-Cortassa (Le Trèfles) ; Jacques Menechal (MPF) ; Maria Hernandez (La France en action) et Esther Sillan (LO) – contre 12 candidats en 2012.

La candidate UMP bénéficiait d’une importante avance face à ses adversaires au premier tour, puis a battu Pierre Aylagas (DVG) avec 50,25 % des voix au second tour. Jacqueline Irles briguait alors son premier mandat dans une circonscription détenue par la gauche depuis de nombreuses années. Le sortant, Henri Sicre (PS), député de 1988 à 2007, n’était pas candidat à sa réélection et a gauche, Olivier Ferrand, investi par le PS a été devancé par Pierre Aylagas, dissident.

Les résultats par communes…

Les partis représentés en 2007…
CDC : Convergence Démocratique de Catalogne
CPNT : Chasse Pêche Nature et Tradition
DVD : Divers droite
DVG : Divers gauche
ERC : Esquerra Republicana de Catalunya
FN : Front National
LCR : Ligue Communiste Révolutionnaire
LO : Lutte Ouvrière
MNR : Mouvement National Républicain
MPF : Mouvement Pour la France
PCF : Parti Communiste Français
PS : Parti Socialiste
PT : Parti des Travailleurs
UMP : Union pour un Mouvement Populaire

Législatives 2012 (66) : Les premiers candidats déclarés…

9 Jan

L’UMP désignera demain ses candidats pour les élections législatives qui se tiendront les 10 et 17 juin 2012. Dans les Pyrénées-Orientales, le Parti Socialiste, Europe Écologie-Les Verts, le Front de Gauche et le Front National ont déjà dévoilé le nom de leurs candidats.

1e circonscription
Jean Vila, conseiller général de Perpignan III, était déjà candidat du Front de Gauche sur la 1e circonscription lors des élections législatives de 2007. Le maire de Cabestany, battu par Daniel Mach (UMP) au second tour, renouvelle sa candidature à la députation. Face à lui, le même adversaire du Front National : Louis Aliot. Pour contrer le conseiller régional du Languedoc Roussillon et face au score de Jean Vila en 2007, le Parti Socialiste ne présentera pas de candidat sur cette circonscription et soutient Agnès Langevine, investie par Europe Ecologie-Les Verts.

2e circonscription
Toussainte Calabrèse, fraichement élue conseillère générale sur le canton Perpignan IX est la candidate du Parti Socialiste pour la 2e circonscription. Cette clerc de notaire est, en outre, soutenue par Europe Écologie-Les Verts qui ne présentera pas de candidat sur cette circonscription. En 2007, c’était l’ancienne député Renée Soum qui affrontait Arlette Franco (UMP), pour le PS.

Du côté du Front National, Pierre Aloy qui arrivait en troisième position à l’issu du premier tour en 2007 ne sera pas candidat. La conseillère régionale du Languedoc Roussillon, Irina Kortánek a été choisie pour représenter son parti dans la 2e circonscription.

La candidate du Front de Gauche, Françoise Fiter était déjà candidate en 2007, mais pour la 3e circonscription. Cette assistante sociale hospitalière n’avait pas dépassé le premier tour.

3e circonscription 
Ségolène Neuville, conseillère générale du canton Perpignan V, sera la candidate du Parti Socialiste sur la 3e circonscription. Cette médecin succède ainsi à Christian Bourquin, candidat malheureux lors des élections de 2007.

Contre cette femme, trois hommes sont déjà investis : Daniel Borreill, pour le Parti de Gauche, Jean-Marc Panis, pour Europe Écologie-Les Verts et Bruno Lemaire (un homonyme du ministre de l’Agriculture), pour le Front National.

4e circonscription
Pierre Aylagas, maire d’Argelès-sur-Mer, est le candidat du Parti Socialiste. Le conseiller général du canton d’Argelès sur Mer avait déjà brigué le siège de député de la 4e circonscription en 2007. Ce retraité de l’Éducation Nationale était cependant candidat sans étiquette lors des dernières élections, Olivier Ferrand ayant été parachuté candidat PS dans cette circonscription. Ce dernier n’avait pas dépassé le premier tour du scrutin, contrairement à Pierre Aylagas qui était le concurrent de Jacqueline Irles (UMP), au second tour. Olivier Ferrand a été, à nouveau, parachuté pour les prochaines élections, dans les Bouches du Rhône.

Pierre Aylagas retrouvera deux adversaires qu’il avait devancé il y a cinq ans : Nicolas Garcia, maire d’Elne et Marie-Thérèse Costa-Fesenbeck, conseillère régionale du Languedoc Roussillon, qui sont respectivement les candidats du Front de Gauche et du Front National. Tout deux s’affrontaient déjà lors des dernières élections, mais n’avait pas dépassé le premier tour. Le premier, rédacteur de Presse, était arrivé en quatrième place au premier tour du scrutin et la seconde, retraitée de la CPAM de Perpignan, en sixième position.

Bruno Rouane, premier adjoint à Saint- Laurent-de-Cerdans, est également candidat sur cette circonscription sous la bannière d’Europe Ecologie Les Verts.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La réélection, une formalité…

1 Avr

Hermeline Malherbe a été réélue hier, à la tête du conseil général des Pyrénées Orientales. Le parti socialiste est sorti victorieux des élections cantonales et la gauche reste majoritaire au quai Sadi Carnot. La réélection de la présidente sortante était une évidence. La conseillère générale du canton Perpignan VIII a comptabilisé 22 voix (17 sièges PS, 3 sièges PCF et 2 sièges DVG) sur 31, contre 6 voix à droite et 3 votes blanc. Elle fait ainsi parti des 5 présidentes de département, sur 101.

Hermeline Malherbe est une femme politique divers gauche, originaire du nord de la France et arrivée en pays Catalan en 2005. En novembre dernier, lorsque Christian Bourquin a été élu à la présidence du conseil régional du Languedoc Roussillon, à la suite de la mort de Georges Frêche, il a quitté son siège de président du conseil général des Pyrénées Orientales, tout en conservant celui de conseiller pour le canton de Millas. Hermeline Malherbe, conseillère générale du canton Perpignan VIII (Saint Assiscle, la gare et le Parc Ducup) a alors pris la succession de Christian Bourquin.

Hier, ont également été élus : Michel Moly (Côte Vermeille), 1er vice-président ; Jean Vila (Perpignan III), 2e vice-président ; Pierre Aylagas (Argelès sur Mer), 3e vice-président ; Christian Bourquin (Millas), 4e vice-président ; Pierre Estève (Saint Paul de Fenouillet), 5e vice-président ; René Olive (Thuir), 6e vice-président ; Ségolène Neuville (Perpignan V), 7e vice-président ; Marcel Mateu (Elne), 8e vice-président ; Elie Puigmal (Saint Estève), 9e vice-président et Toussainte Calabrèse (Perpigan IX), secrétaire.

Le conseil général des P-O reste à gauche…

28 Mar

Huit des seize cantons renouvelables des Pyrénées Orientales ont été remportés par le Parti Socialiste. Dans les cantons de Saint Paul de Fenouillet et de Sournia, les socialistes Pierre Estève et Alain Boyer avaient été élus dès le premier tour du scrutin. Avec une majorité départementale à gauche, la présidente Hermeline Malherbe-Laurent (DVG) devrait être réélue jeudi.

Les six candidats Front National présents au second tour des élections cantonales, hier, dans les Pyrénées Orientales, ont été battus. Louis Aliot, le vice président du FN, arrivait pourtant en tête dimanche dernier, dans le canton de Perpignan IX, mais c’est la candidate socialiste qui a finalement été élue hier.

Les résultats :

Argelès-sur-Mer :
Pierre Aylagas (PS)            64,6%
Edouard Fesenbeck (FN) 35,4%

Canet-en-Roussillon :
Jean-Claude Torrens (UMP) 59,57%
Jeremy Lang (FN)                     40,43%

Côte-Vermeille :
Michel Moly (PS)                      60,12%
Jean-Pierre Roméro (UMP) 39,88%

Mont-Louis :
Pierre Bataille (UMP)    61,89%
Jean-Luc Molinier (PS) 38,11%

Perpignan I :
Richard Belli-Puly (UMP)                          59,43%
Marie-Thérèse Costa-Fesenbeck (FN) 40,57%

Perpignan II :
Jean-Louis Chambon (PS) 51,87%
Pierre Parrat (UMP)             48,13%

Perpignan III :
Jean Vila (PCF)                 64,67%
Julien Leonardelli (FN) 35,33%

Perpignan VII :
Jean Sol (UMP)          59,69%
Irina Kortanek (FN) 40,31%

Perpignan IX :
Toussainte Calabrèse (PS) 53,76%
Louis Aliot (FN)                     46,24%

Prades :
Guy Cassoly (FDG)   55,33%
Jean Maury (UMP)  44,67%

Prats-de-Mollo :
Bernard Remedi (SE)      54,94%
Christian Dunyach (PS) 45,06%

Rivesaltes :
Jean-Jacques Lopez (PS) 54,58%
André Bascou (DVD)         45,42%

Saint Laurent de la Salanque :
Joseph Puig (centre, soutenu PS)  52,32%
Alain Got (SE)                                        47,68%

Thuir :
René Olive (PS)    63,56%
Roger Rigall (SE) 36,44%