Tag Archives: Municipales partielles 2011

La mairie en héritage…

22 Août

Le 23 mars 1929, le Barcarès prend son indépendance. Si les six premiers maires de la commune n’ont aucun lien de parenté, le siège se transmettra ensuite de père au fils puis du mari à l’épouse…

D’abord, il y a eu Albert Got, maire du Barcarès pendant 30 ans. Lorsqu’il se retire en 1983, Yvon Blanc lui succède. Alors qu’il briguait un second mandat en 1989, le maire sortant n’ayant pas été réélu dès le premier tour, se retire avant le second. Six ans après son père, Claude Got remporte la mairie contre Alain Ferrand, qui faisait alors ses premiers pas en politique. Néanmoins, le pharmacien n’aura pas la longévité de son père dans le siège de premier magistrat de la ville.

En 1995, changement de cap… Alain Ferrand bat le maire sortant et malgré un recours monte sur le siège d’édile. Devenu inéligible en 1999, une élection est organisée : trois sièges vacants dans le conseil municipal sont à pouvoir pour l’élection du nouveau maire. Joëlle Ferrand appartenant au trio féminin élu, prend la succession de son époux. La première mairesse du Barcarès sera réélue en 2001 et 2008.

Coup de théâtre juin dernier… Madame le maire a démissionné avant d’être condamnée à cinq ans d’inéligibilité. Alain Ferrand remonte sur la scène politique et entre en campagne avec le conseil municipal sortant…

La famille Got garde une longueur d’avance avec 36 ans passés à l’hôtel de ville, le clan Ferrand ne cumule à ce jour que 16 ans, mais ce n’est peut-être pas fini. La réponse dans les urnes dès dimanche…

Retrouvez les résultats du premier tour de l’élection municipale, dimanche soir, sur ce blog…

« Vers un nouveau départ… » ?

6 Août

Candidate en 16e position sur la liste de la maire démissionnaire en 2008 puis suppléante du mari de cette dernière lors des élections cantonales partielles de 2010, Véronique Pastoureau est aujourd’hui à le tête de la liste « Vers un nouveau départ ». Elle propose ainsi une alternative à « l’autocratie du clan Ferrand ».

Les vieilles alliances…

Trois listes ont été déposées hier en préfecture, une liste « sortante » et deux autres pour la contrer. L’agent immobilier de 47 ans siège actuellement au conseil municipal, en désaccord avec la majorité. En tant qu’ancienne proche du couple Ferrand, elle connait l’envers du décor et avoue même lors d’une interview accordée à L’Indépendant « C’est Joëlle qui fait ce qui lui plaît. Avec Alain, c’est plus violent encore. » Malgré cela, elle n’a pas froid aux yeux et entre en campagne.

La rupture…

« Lui (Alain Ferrand) est ringard, moi je suis avant-gardiste » affirme Véronique Pastoureau. Elle a crée le mouvement Force et démocratie et a publié deux bulletins à ce jour. Si pour l’heure son site internet est en construction, elle s’était vivement insurgée contre le rachat du Lydia par la mairie. La candidate a déjà annoncé « Il faudra redresser les finances d’une station endettée. Un audit est incontournable. »

Les rumeurs…

A la suite de la démission de Joëlle Ferrand, de nombreux conseillers municipaux devaient rejoindre l’opposition. Il n’en est rien. Véronique Pastoureau et Jean-Louis Jouvin siégeaient dans le conseil municipal sans être issus des élus de l’opposition, mais ils apparaissaient déjà comme contestataires lors du défilé du 14 juillet dernier.

Jean-Louis Jimenez, candidat en 2008 élu dans l’opposition était souvent vu aux cotés de Véronique Pastoureau ces derniers temps. En outre, il a récemment réagi sur Europe 1 à la candidature de Mathilde Ferrand sur la liste de son père : « La royauté n’est peut-être pas terminée au Barcarès », avant de se retirer de la course.

La liste…

Véronique PASTOUREAU : 47 ans, agent immobilier
Alain CYPRIEN : retraité
Francine MILLOT : retraitée
Daniel PHILIPPOT : 67 ans, retraité
Hélène GUERREIRO : mère au foyer
Jean-Louis JOUVIN : retraité
Montserrat CANAL : agent logistique
Jean-Marc TRIAY : VRP
Josiane MAURICE : retraitée
Samuel CZERNIAK : 37 ans, professeur de piano
Cécile GIRARDEL : mère au foyer
Joël DEHAY : retraité
Sylvie BOURLEAU : agent animalier SPA
Guilherme GUERREIRO : retraité
Nicole MARRINES : conseillère free lance
Éric SORIANO : chef d’entreprise
Micheline VERNASSIERE : retraitée
Thierry OURCET : agent EDF
Delphine METHENIER : 39 ans, accompagnatrice socio-professionnelle
Jean STERGOU : retraité
Claude LOCOCHE : retraitée
Raymond MORO : 60 ans, retraité de la RATP
Rosy BANET : retraitée
Jean Michel LACOSTE : retraité
Sandrine DESAGA : 43 ans, mère au foyer
Clément BREYNE : étudiant
Andrée BONNAVENTURE : 62 ans, retraitée

« Le citoyen barcarésien » à la mairie ?

6 Août

Jean-Louis Disaro, l’instigateur du site Le citoyen barcarésien est candidat aux élections municipales partielles dont le premier tour est prévu pour le 28 août prochain.

D’une association à une élection…

Jusqu’à présent, l’activité politique de l’association Le Citoyen Barcarésien se limite à la critique de l’actuel conseil municipal. Une critique qui côtoie parfois la diffamation.

Inactif sur la toile depuis quelques jours, Jean-Louis Disaro a néanmoins commenté la liste d’Alain Ferrand : « De 1 à 20 les obligés courageux. De la place n°20 à la 27e des bouches trous. Carminati ancien adjoint 27e, à mourir de rire ! » Ensuite, sans la nommer, il se targue : « Notre équipe est neuve, notre équipe est propre ! Elle n’est pas composée de revanchards mais de personnes intègres qui veulent servir et non se servir et tourner le dos une fois pour toute à ce système ! »

Une liste pour voter contre Ferrand…

Dans la continuité du blog, voter pour « Le citoyen barcarésien » est synonyme de voter contre les élus en place. Une raison qui attire certains électeurs, seulement les choses se compliquent avec la présence de la liste de Véronique Pastoureau qui constitue également une échappatoire à « Continuons ensemble ». Le candidat qui prône entre autre la défense des intérêts communs de ses concitoyens devrait prochainement annoncer son programme.

Des « afagits » ?

A la lecture des casiers judiciaires de Messieurs le président et le vice président de l’association Le Citoyen Barcarésien, il apparaît que tous deux ne sont pas nés en terre catalane. Yvan Naya est gavach, alors que Jean-Louis Disaro arrive de la région parisienne. Dans les rues du Barcarès, les quelques électeurs de la station balnéaire ne connaissent pas les colistiers de la liste « Le citoyen barcarésien » bien que tous savent qu’il existe un blog du même nom. Pour le moment, le candidat ne s’est pas attardé à présenter sa liste et trouver des informations la concernant s’avère être une tâche ardue…

La liste de Monsieur Disaro vient d’être publié sur son blog ce samedi soir, à 19h09.

La liste…

Jean-Louis DISARO : 60 ans, chef d’entreprise, président de l’association Le Citoyen Barcarésien
Sabine MULLER : employée commerciale, trésorière adjointe de l’association Le Citoyen Barcarésien
Régis BEDOS : retraité de la SNCF
Christine RIBIERE : 41 ans, directrice d’office du tourisme, secrétaire de l’association Le Citoyen Barcarésien
Olivier ALBA : professeur de lettres et d’histoire-géographie
Solène MARRANT : animatrice sport et jeunesse
Jean DAVID : retraité, trésorier de l’association Le Citoyen Barcarésien
Erna CALAUD BENARD : infirmier
Jean-Claude MONDOU : 58 ans, artisan BTP
Michèle MARTIAL : commerçante
Marc BLANC : kinésithérapeute
Isabelle LALAY : commerçante
Raymond LAGRE : directeur régional Pôle Emploi
Annie PILLENIERE : infirmière libérale
Justinien LUGNIER : 20 ans, étudiant en informatique
Danièle SEGURET : 67ans, retraitée
Bernard SAMSON : chef d’entreprise BTP
Sylvie ROMAN : employée d’hôtelerie, secrétaire adjointe de l’association Le Citoyen Barcarésien
Jean-Pierre MARTIN : chef d’entreprise
Agnès KINT : assistante maternelle
Charles ZARCONE : 61 ans, retraité de l’automobile
Sarah LOPEZ : 27 ans, employée de restauration
Gérard DELBOURG : 67 ans, retraité
Thérèse DRAUX : principale de collège
Paul VALDENAIRE : retraité
Marie-Laure VINCENT : aide soignante à domicile
Pierre PABST : 68 ans, retraité

« Continuons ensemble… » ?

6 Août

Alain Ferrand a sobrement intitulé sa liste « Continuons ensemble ». En effet, ce sont 16 des 23 conseillers municipaux sortants qui continuent avec l’époux de la maire démissionnaire. Parmi les sept autres : Véronique Pastoureau a crée sa propre liste adverse emmenant avec elle Jean-Louis Jouvin ; Jean-Louis Jimenez devait également être candidat mais a renoncé et évidemment Joëlle Ferrand, devenue inéligible, ne peut conserver son poste de conseillère municipale.

Quelques changements…

Alain Ferrand a néanmoins réorganisé le rang de ses colistiers, préférant l’ancienneté au poste actuellement occupé par ses futurs collaborateurs. Ainsi, la troisième adjointe, Françoise Peltier se présente en 12e position sur la liste « Continuons ensemble ».

Michel Carminati, le deuxième adjoint, profite de cette élection municipale partielle pour tirer sa révérence. Aux cotés du propriétaire du Marina dès sa première candidature en 1989, il avait continué son parcours politique avec Joëlle Ferrand, mais sa 27e position sur la liste aujourd’hui résonne comme un adieu au conseil municipal barcarèsien.

La mairie : une affaire de famille ?

Mathilde Ferrand posait entre ses parents pour une photo de la campagne de son père en 1995

L’entrée en politique de Mathilde Ferrand sur la liste de son père avait agité l’opposition  et la population barcarèsienne. Cependant, l’ainée des filles Ferrand a une chance infime d’être élue, puisqu’en 24e position, il faudrait que la liste « Continuons ensemble » obtienne près de 77% des voix dès le premier tour – voire le cas échéant au second tour – du scrutin, afin qu’elle siège au conseil municipal. Si la jeune fille souhaite réellement devenir conseillère municipale, le pari est osé. Sa mère n’avait été élue qu’avec 63% des voix au premier tour des élections municipales de 2008.

1995-2011 : en campagne, 16 ans après…

Si en 1995, certains fredonnaient « Ferrand gagnant, Ferrand en avant, pour une fois c’est la jeunesse qui conduira le Barcarès, avec Alain… », en 2011, cette chansonnette sonne faux avec pas moins de huit retraités aux côtés de de l’ancien maire.

Toutefois, pour communiquer, fini les tracts. Place à internet avec un site (alainferrand.com) mais aussi les réseaux sociaux Facebook et Twitter.

En outre, contrairement à ses opposants, les électeurs le connaissent bien, peut-être trop ? Il fut maire de 1995 à 2001 puis époux de Madame le maire de 2001 à 2011. Cette notoriété est son atout autant que sa faille. Les citoyens barcarèsiens connaissent ses actions mais aussi ses démêlés judiciaires passés et présents…

La liste…

Alain FERRAND : 50 ans, chef d’entreprise
Marie ROSES : commerçante
Frédéric ALOY : employé
Marie-Hélène CHARLES : retraitée de la fonction publique
Robert ALCARAZ : propriétaire de camping
Colette LEROY : kinésithérapeute
Pierre SALA : retraité chef d’entreprise
Micheline MARTINEZ : commerçante
Jean-Louis MERIGNAC-FERRIE : commerçant
Colette DETAUX : commerçante
André GALAUP : retraité de la police nationale
Françoise PELTIER : retraité de l’éducation nationale
Georges BADIE : retraité de la fonction publique
Marie DUFFAUD : retraitée
Loïc TOMISSI : chef d’entreprise
Paule DU MOUZA :  retraitée
Martial GUERIN : retraité des Armées
Laura FABIAU : étudiante
Jean-Marie PACIFICO : chef d’entreprise
Francine MARTINS : retraitée
Luc JOFFIN : chef d’entreprise
Jeanne THOMAS : retraitée
Fabien DAVID : retraité de la fonction publique
Mathilde FERRAND : 20 ans, étudiante en droit
Jean-Luc SABAYRAC : 57 ans, chef d’entreprise
Caroline KIENE : employée de commerce
Michel CARMINATI : chef d’entreprise

Les listes sont déposées …

6 Août

Les candidats barcarèsiens avaient jusqu’à ce soir 18h pour se faire connaître auprès de la préfecture de Pyrénées-Orientales. C’est chose faite. Ils seront trois à s’affronter dans cette élection municipale partielle le 28 août prochain et le cas échéant, le 4 septembre pour un second tour. Les trois opposants sans étiquettes vont maintenant préparer leur campagne officielle.

Liste « Continuons ensemble », conduite par Alain Ferrand

1) Alain FERRAND 2) Marie ROSES 3) Frédéric ALOY 4) Marie-Hélène CHARLES 5) Robert ALCARAZ 6) Colette LEROY 7) Pierre SALA 8) Micheline MARTINEZ 9) Jean-Louis MERIGNAC-FERRIE 10) Colette DETAUX 11) André GALAUP 12) Françoise PELTIER 13) Georges BADIE 14) Marie DUFFAUD 15) Loïc TOMISSI 16) Paule DU MOUZA 17) Martial GUERIN 18) Laura FABIAU 19) Jean-Marie PACIFICO 20) Francine MARTINS 21) Luc JOFFIN 22) Jeanne THOMAS 23) Fabien DAVID 24) Mathilde FERRAND 25) Jean-Luc SABAYRAC 26) Caroline KIENE 27) Michel CARMINATI

Liste « Le citoyen barcarèsien », conduite par Jean-Louis Disaro

1) Jean-Louis DISARO 2) Sabine MULLER 3) Régis BEDOS 4) Christine RIBIERE 5) Olivier ALBA 6) Solène MARRANT 7) Jean DAVID 8) Erna CALAUD BENARD 9) Jean-Claude MONDOU 10) Michèle MARCHAL 11) Marc BLANC 12) Isabelle LALAY 13) Raymond LAGRE 14) Annie PILLENIERE 15) Justinien LUGNIER 16) Danièle SEGURET 17) Bernard SAMSON 18) Sylvie ROMAN 19) Jean-Pierre MARTIN 20) Agnès KINT 21) Charles ZARCONE 22) Sarah LOPEZ 23) Gérard DELBOURG 24) Thérèse DRAUX 25) Paul VALDENAIRE 26) Marie-Laure VINCENT 27) Pierre PABST

Liste « Vers un nouveau départ », conduite par Véronique Pastoureau

1) Véronique PASTOUREAU 2) Alain CYPRIEN 3) Francine MILLOT 4) Daniel PHILIPPOT 5) Hélène GUERREIRO 6) Jean-Louis JOUVIN 7) Montserrat CANAL 8) Jean-Marc TRIAY 9) Josiane MAURICE 10) Samuel CZERNIAK 11) Cécile GIRARDEL 12) Joël DEHAY 13) Sylvie BOURLEAU 14) Guilherme GUERREIRO 15) Nicole MARRINES 16) Éric SORIANO 17) Micheline VERNASSIERE 18) Thierry OURCET 19) Delphine METHENIER 20) Jean STERGOU 21) Mme Claude LOCOCHE 22) Raymond MORO 23) Rosy BANET 24) Jean Michel LACOSTE 25) Sandrine DESAGA 26) Clément BREYNE 27) Andrée BONNAVENTURE  

Première réunion publique …

29 Juil

José Puig et Alain Ferrand

500 personnes étaient réunies ce soir au Mas de l’Ille pour la première réunion publique d’Alain Ferrand. Ce meeting devait être pour lui l’occasion de dévoiler le nom de ses colistiers, mais il n’en fut rien. « L’équipe n’est pas finie. J’ai l’embarras du choix. Je voulais la présenter aujourd’hui mais je la présenterai lors d’une garden party au Marina. » s’explique l’ancien maire de Port Barcarès.

Pour s’adresser à ses concitoyens, le candidat à la mairie était entouré de l’actuel conseil municipal, mais aussi du conseiller général du canton de Saint Laurent de la Salanque. « Barcarès ne se gère pas avec des faut qu’on et y a qu’à » déclare Joseph Puig. Il interpelle ensuite Alain Ferrand en énonçant ses qualités avant d’ironiser « s’il est élu je me plains ». Enfin, le maire de Claira clos son discours par une recommandation à l’assistance « Il s’est battu pour vous, un conseil : élisez le ».

« Je suis ici pour trois raisons : combattre l’injustice, relever l’honneur de la famille et du Barcarès et poursuivre l’action entreprise : ancrer Barcarès dans le futur » proclame Alain Ferrand. Dans cette campagne électorale, il n’a pas de nouveau programme, il désire poursuivre ce qu’a entrepris sa femme en tant que maire. Il y a « beaucoup de dossiers en cours » que le candidat ne veut pas laisser « entre les mains d’incompétents » qu’il interpelle dans la salle « ils peuvent venir parler devant tout le monde. On les attends ».

Le propriétaire du Marina ne s’arrête pas là et égratigne ses adversaires un à un.« Je suis ici depuis 25 ans. D’autres apparaissent pour leur retraite et laissent à penser qu’ils sont des génies ou des magiciens ». Une allusion à Jean Louis Disaro, son futur opposant dans les urnes.

Ses autres adversaires, l’ancien maire les connait bien pour les avoir côtoyé par le passé. Véronique Pastoureau était sa suppléante pour les élections cantonales de 2010. Aujourd’hui, il considère qu’elle « veut faire joujou avec la mairie » et raconte même que lorsqu’elle était à la mairie « elle se disait adjointe aux potins donc si elle est élue maire, elle sera la maire des potins ». Yvan Naya, pour sa part, était employé à la mairie. Il estime que le second de Jean Louis Disaro « doit suivre des cours d’orthographe. A chaque fois qu’il écrivait un texte, Joëlle et moi devions lui corriger toutes ses fautes ».

« J’ai été élu par des barcarèsiens », ceux qui attaquent son épouse ou lui « font passer les barcarèsiens pour une tribu d’abrutis et d’incapables, car ils ont une vision étriquée de la nature humaine. Ils voient les autres à leur image » se défend l’ancien maire. De plus, alors que ses opposants communiquent énormément dans les médias nationaux, Alain Ferrand ne souhaite s’adresser qu’au Barcarès et a décidé de recevoir les barcarèsiennes et les barcarèsiens au Marina tous les jeudi de 18h30 à 21h30, afin de répondre à toutes leurs questions.

Alain Ferrand entre en campagne…

17 Juil

Le conseil municipal élu en 1995

Alain Ferrand est officiellement candidat aux prochaines élections partielles qui se tiendront le 28 août prochain. L’époux de l’ancienne maire devenue inéligible a annoncé hier, sa décision dans une lettre adressée à la population barcarèsienne.

Monsieur Ferrand a ainsi répondu à l’appel lancé la semaine dernière par Marie Roses, maire par interim, qui lui proposait d’être candidat à la succession de de Joëlle Ferrand à l’occasion d’une réunion de soutien à cette dernière. Le propriétaire du Marina n’en est pas à son coup d’essai en matière de politique puisqu’il fut maire de Port Barcarès de 1995 à 1999, date à laquelle son épouse avait pris sa succession à la suite de son inéligibilité. En outre, l’an dernier il avait obtenu les voix de ses concitoyens lors des élections générales partielles. Alain Ferrand prépare aujourd’hui un meeting de campagne qui devrait se tenir dans les prochains jours.

Les listes des candidats devront être déposées en préfecture entre le 1er et le 5 août. Pour l’heure, Jean-Louis Disaro qui tient le site internet Le citoyen barcarèsien et Alain Ferrand sont les seuls candidats déclarés mais Jean Louis Jimenez pourrait également entrer en campagne.