Archive | juillet, 2011

Première réunion publique …

29 Juil

José Puig et Alain Ferrand

500 personnes étaient réunies ce soir au Mas de l’Ille pour la première réunion publique d’Alain Ferrand. Ce meeting devait être pour lui l’occasion de dévoiler le nom de ses colistiers, mais il n’en fut rien. « L’équipe n’est pas finie. J’ai l’embarras du choix. Je voulais la présenter aujourd’hui mais je la présenterai lors d’une garden party au Marina. » s’explique l’ancien maire de Port Barcarès.

Pour s’adresser à ses concitoyens, le candidat à la mairie était entouré de l’actuel conseil municipal, mais aussi du conseiller général du canton de Saint Laurent de la Salanque. « Barcarès ne se gère pas avec des faut qu’on et y a qu’à » déclare Joseph Puig. Il interpelle ensuite Alain Ferrand en énonçant ses qualités avant d’ironiser « s’il est élu je me plains ». Enfin, le maire de Claira clos son discours par une recommandation à l’assistance « Il s’est battu pour vous, un conseil : élisez le ».

« Je suis ici pour trois raisons : combattre l’injustice, relever l’honneur de la famille et du Barcarès et poursuivre l’action entreprise : ancrer Barcarès dans le futur » proclame Alain Ferrand. Dans cette campagne électorale, il n’a pas de nouveau programme, il désire poursuivre ce qu’a entrepris sa femme en tant que maire. Il y a « beaucoup de dossiers en cours » que le candidat ne veut pas laisser « entre les mains d’incompétents » qu’il interpelle dans la salle « ils peuvent venir parler devant tout le monde. On les attends ».

Le propriétaire du Marina ne s’arrête pas là et égratigne ses adversaires un à un.« Je suis ici depuis 25 ans. D’autres apparaissent pour leur retraite et laissent à penser qu’ils sont des génies ou des magiciens ». Une allusion à Jean Louis Disaro, son futur opposant dans les urnes.

Ses autres adversaires, l’ancien maire les connait bien pour les avoir côtoyé par le passé. Véronique Pastoureau était sa suppléante pour les élections cantonales de 2010. Aujourd’hui, il considère qu’elle « veut faire joujou avec la mairie » et raconte même que lorsqu’elle était à la mairie « elle se disait adjointe aux potins donc si elle est élue maire, elle sera la maire des potins ». Yvan Naya, pour sa part, était employé à la mairie. Il estime que le second de Jean Louis Disaro « doit suivre des cours d’orthographe. A chaque fois qu’il écrivait un texte, Joëlle et moi devions lui corriger toutes ses fautes ».

« J’ai été élu par des barcarèsiens », ceux qui attaquent son épouse ou lui « font passer les barcarèsiens pour une tribu d’abrutis et d’incapables, car ils ont une vision étriquée de la nature humaine. Ils voient les autres à leur image » se défend l’ancien maire. De plus, alors que ses opposants communiquent énormément dans les médias nationaux, Alain Ferrand ne souhaite s’adresser qu’au Barcarès et a décidé de recevoir les barcarèsiennes et les barcarèsiens au Marina tous les jeudi de 18h30 à 21h30, afin de répondre à toutes leurs questions.

Publicités

Jenifer à Canet en Roussillon…

28 Juil

Jenifer s’est produite hier au théâtre de la mer à Canet en Roussillon. En premiere partie, le jeune chanteur, Robin Ferrier a repris des tubes de Ricky Martin ou Patrick Fiori.

Lors de son entrée en scène, Jenifer salue les catalans venus si nombreux, mais y a comme un hic. Les habitants de Canet en Roussillon sont bien des catalans, toutefois la station balnéaire abrite surtout des touristes en ce mois estival. Cette légère maladresse a rapidement été gommée par les paroles complices qu’à eu Jen envers son public tout au long du concert. En outre, contrairement à certains artistes, la chanteuse niçoise ne s’est pas cantonnée à l’interprétation des chansons de son dernier album Appelle moi Jen et a repris tous ses tubes, pour le plus grand plaisir des novices.  

La soirée était divertissante. Même les quelques réticents du début de soirée, qui affirmaient « il y a beaucoup de monde parce que c’est gratuit », se sont laissés prendre au jeu et ont repris à tue-tête « J’attends l’amour… » lors du rappel. Et quand Jenifer demande à la foule de balancer les bras en l’air pour une chanson, tous s’exécutent. Le public ne s’est dispersé avant le rappel, comme une preuve qu’il a passé un bon moment.

Nolwenn Leroy à Port Barcarès…

21 Juil

Nolwenn Leroy a débarqué hier sur la plage de Port Barcarès pour un concert gratuit dans les jardins du Lydia. Plus d’un millier de personnes étaient présentes pour écouter les chants bretons du dernier album de la gagnante de la Star Academy 2.

21h45, toujours pas de Nolwenn à l’horizon. Prévu pour 21h, le concert débute avec près d’une heure de retard. L’attente a eu raison de beaucoup de spectateurs las de se battre pour continuer à voir la scène et d’écouter des musiques douces. 

Quand Nolwenn Leroy apparaît enfin sur scène en habit de lumière, elle commence son tour de chant par une chanson bretonne. Elle voguera ensuite de Brest à Lorient, accompagnée dans sa traversée de quelques drapeaux bretons flottant parmi la foule. Malgré toute l’énergie de la chanteuse qui ne cesse de sauter, le public reste statique. Elle tentera dans ses intermèdes de faire participer les Barcarèsiens d’un soir et leur donne pour mission d’être ses chœurs. Seulement tous ne mettent pas du cœur à l’ouvrage. D’autant plus que dans la foule, ils sont peu à apercevoir l’artiste, puisque de nombreux enfants admirent le spectacle perchés sur les épaules de leurs parents.

Dans son voyage en eaux celtes, elle a néanmoins interprété Nolwenn oh oh oh et repris Sundy bloody sunday de U2. Toutefois les airs de son dernier album Bretonne n’ont pas séduit tout le monde et quelques matelots ont quitté le navire avant l’épilogue. 

Pour son escale en méditerranée, l’artiste juste dans ses interprétations et pleine de vie n’était pas aidée. L’éclairage peu présent sur scène ne permettait pas aux spectateurs des derniers rangs de la voir. En outre, des arbres cachaient la vue du public placé sur les côtés de l’estrade qui ne pouvait qu’entendre le récital.

Ce spectacle qualifié, à mainte reprise de « pas terrible » par un spectateur, a laissé le public sur un sentiment mitigé, plus à cause de l’organisation que de l’interprète.  

Alain Ferrand entre en campagne…

17 Juil

Le conseil municipal élu en 1995

Alain Ferrand est officiellement candidat aux prochaines élections partielles qui se tiendront le 28 août prochain. L’époux de l’ancienne maire devenue inéligible a annoncé hier, sa décision dans une lettre adressée à la population barcarèsienne.

Monsieur Ferrand a ainsi répondu à l’appel lancé la semaine dernière par Marie Roses, maire par interim, qui lui proposait d’être candidat à la succession de de Joëlle Ferrand à l’occasion d’une réunion de soutien à cette dernière. Le propriétaire du Marina n’en est pas à son coup d’essai en matière de politique puisqu’il fut maire de Port Barcarès de 1995 à 1999, date à laquelle son épouse avait pris sa succession à la suite de son inéligibilité. En outre, l’an dernier il avait obtenu les voix de ses concitoyens lors des élections générales partielles. Alain Ferrand prépare aujourd’hui un meeting de campagne qui devrait se tenir dans les prochains jours.

Les listes des candidats devront être déposées en préfecture entre le 1er et le 5 août. Pour l’heure, Jean-Louis Disaro qui tient le site internet Le citoyen barcarèsien et Alain Ferrand sont les seuls candidats déclarés mais Jean Louis Jimenez pourrait également entrer en campagne.

Un 14 juillet sans maire …

14 Juil

Ce 14 juillet 2011, les défilés de Port Barcarès ont dépassé l’actualité mouvementée de la station balnéaire. Marie Roses a profité de la commémoration pour signaler aux électeurs barcarèsiens qu’ils devront se rendre aux urnes le 28 août prochain afin d’élire les conseillers municipaux manquant à l’élection d’un nouveau maire.

Le premier défilé de la journée au départ du Suisse et Bordeaux, sans la première magistrate de la ville, ne comptait que deux adjoints et une poignée de conseillers municipaux dont Joëlle Ferrand. Quelques applaudissements de soutien sur le passage de l’ancienne maire remettaient le cortège face à l’actualité de la ville.

A la mairie le cortège s’est densifié, plus de conseillers municipaux, plus de drapeaux et plus de musiciens. Joëlle Ferrand, interpelée de toute part, salue ça et là, joyeusement, ses concitoyens, tandis que son époux, qui n’a pas participé au défilé est déjà au monument aux morts et discute avec des Barcarèsiens (déjà en campagne ?). Devant le monument aux morts, Marie Roses, entourée du conseil municipal dépose une gerbe avant que Michel Carminati, second adjoint, n’interprète l’hymne national. Dans son discours quelque peu hésitant, la première magistrate de la ville en plus de parler d’Histoire, s’est exprimée au sujet de Joëlle Ferrand, inéligible à cause de ses travaux « d’entretien du port » tout en égratignant l’opposition, présente à l’écart dans le cortège depuis le matin.

Après ces défilés, Alain Ferrand serrait de  nombreuses mains devant l’hôtel de ville, lors du « verre de l’amitié ». Certaines personnes n’hésitaient pas à le nommer « futur maire » de Port Barcarès alors que le doute plane encore au sujet de sa candidature pour les élections du 28 aout prochain.

L’histoire se répète ?

7 Juil

« Il nous semble naturel et légitime, à nous, élus de la majorité, de proposer aujourd’hui à Alain (Ferrand) de prendre le relai » a affirmé Marie Roses. Ce soir sur le parvis de l’hôtel de ville de Port Barcarès s’est tenu un rassemblement pour soutenir Joëlle Ferrand, maire déchue de la station balnéaire.

Marie Roses, première magistrate de Port Barcarès a parlé au nom de l’ensemble des élus et a exprimé la « stupeur, la colère et la tristesse » de ceux-ci face à la condamnation de Joëlle, qualifiée de « sanction démesurée ». Elle a également invité tous ceux qui le souhaitaient à déposer un message à l’attention de l’ancienne maire dans une urne placée devant la mairie.

Joelle Ferrand a ensuite pris la parole pour remercier les personnes présentes (plus d’une centaine), avant d’indiquer « Je crois ne pas mériter une sanction aussi sévère ». Elle s’est dite « indignée mais sereine » pour la suite et n’a pas parlé au nom de son mari quant à sa candidature possible pour lui succéder. Après les formalités, place à l’émotion. Elle a voulu avoir une pensée pour André Merignac qui fut son premier premier adjoint et qui l’avait épaulé lors de sa première campagne électorale. Elle s’est enfin adressée à ses filles, Mathilde et Camille pour leur dire que malgré tout ce qu’il était arrivé, elles devraient toujours aimer le Barcarès.

En 1999, Joëlle Ferrand avait pris la succession de son mari au poste de maire à la suite de l’inéligibilité de ce dernier. Si Alain Ferrand se présente lors des prochaines élections, il succèdera à sa femme à cause de son inéligibilité et la boucle sera bouclée…