Archive | février, 2012

Les Infidèles…

29 Fév

« Je crois que je la trompe beaucoup plus depuis la crise financière » confesse Greg alias Gilles Lellouche à son complice Fred alias Jean Dujardin dans Les Infidèles. Les excuses sont nombreuses pour les deux amis passés maitre dans l’art de l’infidélité, l’un, sentimental, déplorant que sa femme (Géraldine Nakache) ne le réprimande pas, l’autre, heureux, faisant fi de la désapprobation de son épouse (Mathilda May). Ces deux personnages qui reviennent à deux reprises dans le film sont néanmoins aux antipodes de ceux qui leur succèderont.

Jean Dujardin incarne Laurent, une séminariste qui essaye d’être infidèle puis James, un fêtard, mi ado mi quadragénaire et enfin Olivier, qui poussé par sa femme (Alexandra Lamy), lui avouera « une histoire de cul ». Gilles Lellouche, interprète, quant à lui, Antoine, ayant beaucoup de succès auprès de la gente féminine ; Nicolas, qui raconte toutes ses conquêtes à un couple d’amis et Eric, qui découvre les mauvais côtés des liaisons avec une fille plus jeune que lui. Pour compléter le casting, Guillaume Canet et Manu Payet endossent, l’instant de deux sketch, des rôles d’infidèles, plutôt loufoques. Cette pléiade d’acteur est filmée par Emmanuelle Bercot, Michel Hazanavicius, Eric Lartigau, Fred Cavayé et Alxandre Courtès.

Au delà de l’infidélité, fil conducteur des sketchs, ce film est avant tout une histoire d’Homme. Les protagonistes principaux, à l’origine de Les Infidèles se mettent à nus dans tous les sens du terme. Ce sont des potes qui se rassurent, se couvrent, se chamaillent et se réconcilient et qui sont perdus dans leurs relations avec les femmes. Sans aller au cœur de l’histoire de chaque homme, leur mal-être est mis en avant sur grand écran. Si le lauréat de l’Oscar pour The Artist est plutôt un habitué des comédies, lorsque le couple d’Un gars, une fille se reforme ici, c’est pour un drame, une tranche de vie émouvante et violente, inédite pour « Chouchou et Loulou ».

Les Infidèles oscillent entre émotion et humour pendant près de deux heures, provoquant les rires ou les reproches de la salle. Dans la multitude de personnage, chacun imaginera un proche, un voisin, une connaissance ou un collègue. Un homme menteur, paumé, un fêtard, un macho, infidèle ou pas… 

The Artist, la consécration aux Oscars !

26 Fév

La 84e cérémonie des Oscars, s’est déroulée au Kodak Theatre, à Los Angeles. Le film français, The Artist, etait favori, avec dix nominations. La soirée était présentée par Billy Crystal. La liste des nommés, avait été dévoilée par Jennifer Lawrence, le 24 janvier dernier.

2h30 : Morgan Freeman prononce le discours d’ouverture de la cérémonie.

2h44 : Tom Hanks remet les premiers Oscars de la soirée, celui de la meilleure photographie à Robert Richardson, pour Hugo Cabret et celui de la direction artistique, également pour le film de Martin Scorsese. 0/2 pour The Artist.

2h55 : Premier Oscar pour The Artist ! Celui du meilleur costume. 1/3 pour The Artist.

2h58 : La dame de fer rafle le prix du meilleur maquillage, pour la transformation de Meryl Streep en Margaret Thatcher dans ce biopic. 

3h08 : Le film iranien Une séparation obtient l’Oscar du meilleur film étranger. 

3h12 : Octavia Spencer reçoit le prix de la meilleure actrice dans un second rôle, pour La couleur des sentiments. 1/4 pour The ArtistPas de surprises pour le moment du côté des lauréats…

3h24 : Tinay Fey et Bradley Cooper remettent l’Oscar du meilleur montage à Millenium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes – 1/5 pour The Artist -, puis ceux du meilleur son et du meilleur mixage à Hugo Cabret. Déjà quatre récompenses pour le film de Martin Scorsese…

3h34 : Avant les prochains prix, les Muppets présentent un spectacle du Cirque du Soleil, sur fond de grands classiques du cinéma, à commencer par La mort aux trousses

3h44 : Gwyneth Paltrow et Robert Downey Jr. décernent le prix du meilleur documentaire à Undefeated.

3h47 : Rango obtient l’Oscar du meilleur film d’animation. Une vie de chat, l’autre film français de cette cérémonie n’a pas fait le poids face au pressenti.

3h56 : Hugot Cabret reçoit sa cinquième statuette, celle des meilleurs effets spéciaux.

4h01 : Christopher Plummer est sacré meilleur acteur dans un second rôle, pour Beginners, et s’adresse à son Oscar : « Tu n’as que deux ans de plus que moi. Ou étais tu pendant tout ce temps là ? ». A 82 ans, il est le plus vieux lauréats de l’Oscar et c’est son premier.

4h09 : Discours du président de l’Academy Awards, Tom Sherak…

4h14 : Deuxième Oscar pour The Artist !! Ludovic Bource est récompensé pour la musique du film.

4h18 : Le prix de la meilleure chanson originale est attribué à Les Muppets.

4h27 : Angelina Jolie remet l’Oscar du meilleur scénario adapté à Alexander Payne, Nat Faxon et Jim Rash, pour The Descendants et celui du meilleur scénario original à Woody Allen, pour Minuit à Paris, prix qu’elle accepte en son nom, le réalisateur étant absent. 2/7 pour The Artist.

4h39 : Les actrices du film Mes meilleures amies décernent le prix du meilleur court métrage à The Shore ; celui du meilleur court métrage documentaire à Saving Face et celui du meilleur court métrage d’animation à The fantastic flying books of Mr. Morris Lessmore.

4h52 : Troisième Oscar pour The Artist !!! Michael Douglas remet le prix du meilleur réalisateur à Michel Hazanavicius qui lance « I have an Oscar ! ».

4h56 : Meryl Streep présente les lauréats des Governors Awards, décernés le 12 novembre 2011 : James Earl Jones, Dick Smith et Oprah Winfrey.

5h03 : Hommage aux disparus…

5h18 : Quatrième Oscar pour The Artist !!!! Jean Dujardin s’inscrit dans l’histoire de l’Academy Awards en devenant le premier français à obtenir le prix du meilleur acteur. Il s’exclame « J’adore votre pays ! » avant de discourir en anglais et de laisser éclater sa joie sur scène en français : « P*****, génial, merci ! ».

5h29 : Meryl Streep est sacrée meilleure actrice, pour La dame de fer, sous une ovation. Un sacre qui survient vingt neuf ans après sa dernière victoire, pour Le choix de Sophie – elle revêtait également une robe dorée -, en 1983. La comédienne détient toutefois le record du nombre de nominations pour une actrice, toutes catégories confondues, elle a été nommée dix-sept fois. Elle est la douzième actrice à posséder deux statuettes de la meilleure actrice. Meryl Streep commence par remercier son mari, Don Gummer.

5h35 : Cinquième Oscar pour The Artist !!!!! Le film muet entre définitivement dans l’histoire hollywoodienne avec le prix le plus prestigieux de la soirée. Thomas Langmann rend hommage à son père, Claude Berri. 5/10 pour The Artist.

Meilleur film :
The Artist remis par Tom Cruise
Cheval de guerre
La couleur des sentiments
The Descendants
Extrêmement fort et incroyablement près
Hugo Cabret
Minuit à Paris
Le stratège
The tree of life

Meilleur réalisateur :
 Woody Allen (Minuit à Paris)
Michel Hazanavicius (The Artist) – remis par Michael Douglas
Terrence Malick (The tree of life)
Alexander Payne (The Descendants)
Martin Scorsese (Hugo Cabret)

Meilleur acteur : 
Demian Bechir (A better life)
George Clooney (The descendants)
Jean Dujardin (The Artist) – remis par Nathalie Portman
Gary Oldman (La Taupe)
Brad Pitt (Le stratège)

Meilleure actrice :
 Glenn Close (Albert Nobbs)
Viola Davis (La couleur des sentiments)
Rooney Mara (Millenium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes)
Meryl Streep (La dame de fer) – remis par Colin Firth
Michelle Williams (My week with Marilyn)

Meilleur acteur dans un second rôle :
Kenneth Branagh (My week with Marilyn)
Jonah Hill (Le stratège)
Nick Nolte (Warrior)
Christopher Plummer (Beginners) – remis par Melissa Leo
Max Von Sydow (Extrêmement fort et incroyablement près)

Meilleure actrice dans un second rôle :
Bérénice Bejo (The Artist)
Jessica Chastain (La couleur des sentiments)
Melissa Mccarthy (Mes meilleures amies)
Janet McTeer (Albert Nobbs)
Octavia Spencer (La couleur des sentiments) – remis par Christian Bale

Meilleur scénario original :
The Artist (Michel Hazanavicius)
Margin Call (JC Chandor)
Mes meilleures amis (Annie Mumolo et Kristen Wiig)
Minuit à Paris (Woody Allen) – remis par Angelina Jolie
Une séparation (Asghar Farhadi)

Meilleur scénario adapté :
The Descendants (Alexander Payne, Nat Faxon et Jim Rash) – remis par Angelina Jolie
Hugo Cabret (John Logan)
Les marches du pouvoir (George Clooney et Grant Heslov)
Le stratège (Steve Zaillant et Aaron Sorkin)
La taupe (Bridget O’Connor et Peter Straughan)

Meilleur film en langue étrangère :
Bullhead (Michael R. Roskam)
Footnote (Joseph Cedar)
Monsieur Lazhar (Philippe Falardeau)
Une séparation (Asghar Farhadi) – remis par Sandra Bullock

Meilleur film d’animation :
Le chat potté
Chico et Rita
Kung Fu Panda 2
Rango – remis par Chris Rock
Une vie de chat

Meilleure photographie :
Jeff Cronenweth (Millenium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes)
Janusz Kaminski (Cheval de Guerre)
Emmanuel Lubezki (The Tree of Life)
Robert Richardson (Hugo Cabret) – remis par Tom Hanks
Guillaume Schiffman (The Artist)

Meilleure direction artistique :
The Artist
Cheval de Guerre
Harry Potter et les reliques de la mort – 2e partie
Hugo Cabret – remis par Tom Hanks

Meilleurs costumes :
Anonymous
The Artist – remis par Cameron Diaz et Jennifer Lopez
Hugo Cabret
Jane Eyre
W.E

Meilleur documentaire :
Hell and back again
If a tree falls
Paradise Lost 3 : purgatory
Pina
Undefeated – remis par Gwyneth Paltrow et Robert Downey Jr.

Meilleur court-métrage :
Pentecost
Raju
The Shore – remis par Rose Byrne, Ellie Kemper, Melissa McCarthy, Wendi McLendon-Covey, Maya Rudolph et Kristen Wiig
Time Freak
Tuba Atlantic

Meilleur court-métrage documentaire :
The barber of Birmingham
God is the bigger Elvis
Incident in New Baghdad
Saving Face – remis par Rose Byrne, Ellie Kemper, Melissa McCarthy, Wendi McLendon-Covey, Maya Rudolph et Kristen Wiig
The Tsunami and the Cherry Blossom

Meilleur court-métrage d’animation :
A Morning Stroll (Grant Orchard et Sue Goffe)
Dimanche (Patrick Doyon)
The fantastic flying books of Mr. Morris Lessmore (William Joyce et Brandon Oldenburg) – remis par Rose Byrne, Ellie Kemper, Melissa McCarthy, Wendi McLendon-Covey, Maya Rudolph et Kristen Wiig
La Luna (Enrico Casarosa)
Wild Life (Amanda Forbis et Wendy Tilby)

Meilleur montage :
The Artist
The Descendants
Hugo Cabret
Millenium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes – remis par Tina Fey et Bradley Cooper
Le stratège

Meilleur maquillage :
Albert Nobbs
La dame de fer – remis par Cameron Diaz et Jennifer Lopez
Harry Potter et les reliques de la mort – 2e partie

Meilleure musique originale :
Ludovic Bource (The Artist) – remis par Penelope Cruz et Owen Wilson
Alberto Iglesias (La taupe)
Howard Shore (Hugo Cabret)
John Williams (Les aventures de Tintin : Le secret de la licorne)
John Williams (Cheval de Guerre)

Meilleure chanson originale :
« Man or Muppet », Les Muppets – remis par Will Ferrell et Zach Galifianakis
« Real in Rio », Rio

Meilleur mixage :
Cheval de Guerre
Hugo Cabret – remis par Tina Fey et Bradley Cooper
Millenium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes
Le stratège
Transformers 3

Meilleur son :
Cheval de Guerre
Drive
Hugo Cabret – remis par Tina Fey et Bradley Cooper
Millenium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes
Transformers 3

Meilleurs effets spéciaux :
Harry Potter et les reliques de la mort – 2e partie
Hugo Cabret – remis par Emma Stone et Ben Stiller
La planète des singes : Les origines

Real Steel
Transformers 3

The Artist sacré aux Spirit Awards…

25 Fév

La 27e cérémonie des Independent Spirit Awards s’est déroulée à Santa Monica. Il s’agissait de la dernière soirée de remise de prix avant les Oscars, qui auront lieu demain. Après son triomphe, hier soir, aux César, The Artist est aujourd’hui cinq fois nommé.

22h49 : Christopher Plummer est le premier primé de la soirée. Zoe Saldana et Jeffrey Dean Morgan lui remettent la statuette du meilleur acteur dans un second role, pour Beginners.

22h58 : Julia Osmond et Benjamin Bratt décernent le prix du meilleur premier scénario à Will Reiser, pour 50/50.

23h04 : Première récompense pour The Artist ! Guillaume Schiffman sacré pour la photographie. Penelope Ann Miller accepte le prix pour lui, car l’équipe du film n’est pas encore arrivée.

23h12 : Lucy Liu et John Hawkes remettent le Spirit Award de la meilleure actrice dans un second role à Shailene Woodley, pour The Descendants.

23h16 : Patricia Clarkson présente 50/50.

23h25 : Pariah gagne le John Cassavetes Award.

23h27 : Penelope Ann Miller présente The Artist.

23h40 : Deuxième récompense pour The Artist !! Jean Dujardin est couronné meilleur acteur. Penelope Ann Miller accepte le prix pour lui, car l’équipe du film n’est toujours pas arrivée.

23h43 : Rashida Jones et Ethan Hawke décernent le prix du meilleur documentaire à The interrupters.

23h47 : Sophia Lynn reçoit le Piaget Producers Award, pour Take Shelter.

23h50 : Le Spirit Award du meilleur scénario est attribué à The Descendant.

23H55 : Une séparation est sacré meilleur film étranger. 

00h02 : Laura Dern et Terrence Howard présentent le Robert Altman Award, attribué à Marvin Call.

00h06 : Bryan Cranston présente Drive

00h17 : Margin Call gagne le Spirit Award du meilleur premier film.

00h18 : Michael Shannon présente Take Shelter.

00h24 : Troisième récompense pour The Artist !!! Michel Hazanavicius remporte le Spirit Award du meilleur réalisateur et il monte sur scène pour le recevoir.

00h31 : Michelle Williams est sacrée meilleure actrice pour My week with Marylin.

00h38 : Quatrième récompense pour The Artist !!!! Le film français reçoit le dernier prix, celui du meilleur film. 

Les 27e Independent Spirit Awards :

Meilleur film :
(remis par en Kingsley)
50/50
The Artist
Beginners
The Descendants
Drive
Take Shelter

Meilleur acteur :
(remis par Jessica Chastain et Chris Pine)
Demián Bichir (A better life)
Jean Dujardin (The Artist)
Ryan Gosling (Drive)
Woody Harrelson (Rampart)
Michael Shannon (Take Shelter)

Meilleure actrice :
(remis par Olivia Wilde et Willem Dafoe)
Lauren Ambrose (Think of me)
Rachael Harris (Natural selection)
Adepero Oduye (Pariah)
Elizabeth Olsen (Martha Marcy May Marlene)
Michelle Williams (My week with Marilyn)

Meilleur acteur dans un second rôle :
(remis par Zoe Saldana et Jeffrey Dean Morgan)
Albert Brooks (Drive)
John Hawkes (Martha Marcy May Marlene)
Christopher Plummer (Beginners)
John C. Reilly (Bienvenue à Cedar Rapids)
Corey Stoll (Minuit à Paris)

Meilleure actrice dans une second rôle :
(remis par Lucy Liu et John Hawkes)
Jessica Chastain (Take Shelter)
Anjelica Huston (50/50)
Janet McTeer (Albert Nobbs)
Harmony Santana (Gun hill road)
Shailene Woodley (The Descendants)

Meilleur réalisateur :
(remis par Kirsten Dunst et Jonah Hill)
Michel Hazanavicius (The Artist)
Mike Mills (Beginners)
Jeff Nichols (Take Shelter)
Alexander Payne (The Descendants)
Nicolas Winding Refn (Drive)

Meilleur premier film :
(remis par Rosario Dawson et Anthony Mackie)
Another Earth
In the family
Margin Call
Martha Marcy May Marlene
Natural selection

Meilleur scénario :
(remis par Elizabeth Banks et Joseph Gordon-Levitt)
Joseph Cedar (Footnote)
Nat Faxon, Alexander Payne et Jim Rash (The Descendants)
Michel Hazanavicius (The Artist)
Thomas McCarthy (Les Winners)
Mike Mills (Beginners)

Meilleur premier scénario :
(remis par Julia Omond et Benjamin Bratt)
Mike Cahill et Brit Marling (Another Earth)
J.C. Chandor (Margin Call)
Patrick Dewitt (Terri)
Phil Johnston (Bienvenue à Cedar Rapids)
Will Reiser (50/50)

Meilleur documentaire :
(remis par Rashida Jones et Ethan Hawke)
An African election
Bill Cunningham New York
The Interrupters
The redemption of general Butt Naked
We were here

Meilleur film étranger :
Le gamin à vélo
Melancholia
Une séparation
Shame
Tyrannosaur

Meilleure photographie :
Guillaume Schiffman (The Artist)
Bellflower
Minuit à Paris
The off hours
Sons of Mississippi

Robert Altman Award :
(remis par Laura Dern et Terrence Howard)
Margin Call

John Cassavetes Award :
(remis par Anne Heche et Ed Helms)
Bellflower
En secret
Hello Lonesome
Pariah
Sons of Mississippi

Piaget Producers Award :
Josh Bond (Martha Marcy May Marlene)
Chad Burris (Mosquita y Mari)
Sophia Lynn (Take Shelter)

Someone to Watch Award :
Simon Arthur (Silver tongues)
Mark Jackson (Without)
Nicholas Ozeki (Mamitas)

Truer Than Fiction Award :
Alma Har’el (Bombay Beach)
Danfung Dennis (Hell and back again)
Heather Courtney (Where soldiers come from)

The Artist triomphe aux César…

24 Fév

La 37e cérémonie des César s’est déroulée au théâtre du Châtelet à Paris. La soirée était animée par Antoine de Caunes et présidée Guillaume Canet. Roman Polanski devait remettre un César d’honneur à Kate Winslet. Ce dernier étant souffrant, la tâche a  finalement incombé au réalisateur Michel Gondry. Suivez la cérémonie en direct sur ce blog.

Dans son discours d’ouverture, Guillaume Canet rend hommage à Pierre Gamet, ingénieur du son français, disparu le 7 janvier dernier.

Le maître de cérémonie, Antoine de Caunes, entre en scène sur une chorégraphie, avec Joey Starr.

21h15 : Tahar remet le premier César de la soirée, celui du meilleur espoir féminin à Naidra Ayadi, pour Polisse ex aequo avec Clotilde Hesme, pour Angèle et Tony.

Antoine de Caunes se moque du rire de la « troisième personnalité préférée des français selon le JDD », Omar Sy, et le prie de ne pas trop rire ce soir.

21h24 : Mathilde Seigner remet le César du meilleur acteur dans un second rôle à Michel Blanc, pour L’exercice de l’État. Emu, le comédien remercie le public de l’accepter dans des rôles plus « sérieux », en quarante cinq secondes. Mathilde Seigner tente, en vain, de faire monter sur scène JoeyStarr.

21h30 : Helena Noguerra remet le César du meilleur costume à Anais Romand, pour L’Apollonide, souvenirs de la maison close, puis celui du meilleur décors à Laurence Bennett, pour The Artist. Premier César de la soirée pour le film couronné outre Manche et outre Atlantique.

21h40 : Alexandre Astier remet le César du meilleur film d’animation à Joann Sfar et Antoine Delesvaux, pour Le chat du Rabbin.

21h46 : Grégory Gadebois reçoit le César du meilleur espoir masculin, pour Angèle et Tony, des mains d’Aure Atika.

21h51 : Sylvie Testud remet le César du meilleur premier film à Sylvain Estibal, pour Le cochon de Gaza, un film sur le conflit israelo-palestinien.

Julie Ferrier débarque sur scène, grimée en Sarah Vanderbus, dresseuse, elle plaide pour l’instauration d’un César « pour l’animal ». La comédien revient ensuite sur scène pour remettre le prix du meilleur film documentaire à Christian Rouad, pour Tous au Larzac.

22h09 : Alice Taglioni remet le César de la meilleure musique originale à Ludovic Bource, pour The Artist. C’est la seconde récompense de la soirée !! Le compositeur remercie toute l’équipe du film : Michel Hazanavicius – après avoir lancé « Michel, je t’aime ! » à son arrivée sur la scène – , Thomas Langmann, Bérénice Bejo, Jean Dujardin et Alexandra Lamy, « même si t’es pas dans l’film, on a la chance de se voir assez souvent ».

22h15 : Michel Gondry vient remettre le César d’honneur à Kate Winslet. Après une rétrospective de sa carrière, l’actrice américaine monte sur scène. « Bonsoir mesdames et messieurs » commence Kate Winslet avant de reprendre sa langue maternelle pour remercier « tous ceux qui m’inspirent et qui m’encouragent à aller plus loin ». Ironiquement, elle remercie Michel Gondry « d’avoir parlé de mon derrière et de ma poitrine à la télévision française ». Elle insiste, ensuite, sur sa joie d’avoir tourné avec Roman Polanski avant de terminer en français par : « Merci de votre gentillesse et de cette charmante soirée ».

Hommage aux disparus de l’année…

22h32 : Kad Merad remet le César de la meilleure actrice dans un second rôle à Carmen Maura, pour Les femmes du 6e étage. Brièvement, elle déclare « Je suis très fière d’être une comédienne espagnol, mais grâce à vous, ce soir, je fais un peu partie de la famille du cinéma français ».

22h37 : Audrey Fleurot, Zoé Felix et Olivia Bonamy remettent le César du meilleur court-métrage à L’accordeur d’Olivier Treiner.

Antoine de Caunes revient ironiquement sur le quinquennat de Nicolas Sarkozy.

22h43 : Toujours dans la politique, Pierre Schoeller reçoit le César du meilleur scénario original à L’exercice de l’État

Antoine de Caunes présente l’application César, pour smartphone, avec la participation de Valérie Lemercier et François Berléand.

22h49 : Troisième César pour The Artist !!! Celui de la meilleur photographie, à Guillaume Schiffman, qui remercie rapidement l’équipe du film.

Hommage à Annie Girardot…

22h59 : Frédéric Beigbeder remet le César de la meilleure adaptation à Yasmina Reza et Roman Polanski – absents ce soir -, pour Carnage. Kate Winslet, actrice du film remonte sur scène pour récupérer le trophée.

23h06 : Valérie Bonneton remet les César du meilleur montage à Laure Gardette et Yann Dedet, pour Polisse, puis celui du meilleur son à Olivier Hespel, Julie Brenta et Jean-Pierre Laforce, pour L’exercice de l’État.

23h18 : Laurent Lafitte remet le César du meilleur film étranger à Asghar Farhadi, pour Une séparation. Le réalisateur est absent, c’est donc le distributeur du film qui vient chercher le prix.

23h23 : Quatrième César pour The Artist !!!! Michel Hazanavicius est sacré meilleur réalisateur. Après les remerciements de l’équipe, le réalisateur passe un message plus personnel et s’adresse à Bérénice Bejo, sa compagne : « Le film te doit beaucoup beaucoup à toi, tu l’as inspiré, et ça c’est pour toi ».

23h30 : Cinquième César pour The Artist !!!!! Bérénice Bejo reçoit le prix de la meilleure actrice. Très émue, elle confesse : « Je dois vous avouer quelques chose, je le voulais vraiment » avant de remercier toute l’équipe du film. Après ses nombreuses nominations vaines outre Atlantique, la comédienne obtient une récompense française. 

23h37 : Omar Sy est couronné meilleur acteur, pour Intouchables. C’est le premier César de la soirée pour le succès de l’année au box office. Première fois nommé et récompensé, il remercie avant tout sa famille et bien évidemment François Cluzet, avec qui il partage l’affiche. 

23h44 : Sixième César pour The Artist !!!!!! Guillaume Canet remet le prix du meilleur film à Thomas Langmann et Michel Hazanavicius.

Les 37e César :

Meilleur film, remis par Guillaume Canet :
The Artist
L’exercice de l’état
La guerre est déclarée
Le Havre
Intouchables
Pater
Polisse

Meilleur réalisateur, remis par Julie Depardieu et Eric Elmosnino :
Alain Cavalier (Pater)
Valérie Donzelli (La guerre est déclarée)
Michel Hazanavicius (The Artist)
Aki Kaurismaki (Le Havre)
Maïwenn (Polisse)
Pierre Schoeller (L’exercice de l’État)
Eric Toledano et Olivier Nakache (Intouchables)

Meilleur acteur, remis par Nicole Garcia :
Sami Bouajila (Omar m’a tuer)
François Cluzet (Intouchables)
Jean Dujardin (The Artist)
Olivier Gourmet (L’exercice de l’État)
Denis Podalydès (La conquête)
Omar Sy (Intouchables)
Philippe Torreton (Présumé coupable)

Meilleure actrice, remis par Philippe Lellouche :
Ariane Ascaride (Les neiges du Kilimandjaro)
Leïla Beikhti (La source des femmes)
Bérénice Bejo (The Artist)
Valérie Donzelli (La guerre est déclarée)
Marina Foïs (Polisse)
Marie Gillain (Toutes nos envies)
Karin Viard (Polisse)

Meilleur acteur dans un second rôle, remis par Mathilde Seigner :
Michel Blanc (L’exercice de l’État)
Nicolas Duvauchelle (Polisse)
Bernard Lecoq (La conquête)
Frédéric Pierrot (Polisse)
Joey Starr (Polisse)

Meilleure actrice dans un second rôle, remis par Kad Merad :
Zabou Breitman (L’exercice de l’État)
Anne Le Ny (Intouchables)
Noemie Lvovsky (L’Apollonide, souvenirs de la maison close)
Carmen Maura (Les femmes du 6e étage)
Karole Rocher (Polisse)

Meilleur espoir masculin, remis par Aure Atika :
Nicolas Bridet (Tu seras mon fils)
Grégory Gadebois (Angèle et Tony)
Guillaume Gouix (Jimmy Rivière)
Pierre Niney (J’aime regarder les filles)
Dimitri Storoge (Les Lyonnais)

Meilleur espoir féminin (remis par Tahar Rahim) :
Naidra Ayadi (Polisse
Adèle Haenel (L’Apollonide, souvenirs de la maison close)
Clotilde Hesme (Angèle et Tony) 
Céline Sallette (L’Apollonide, souvenirs de la maison close)
Christa Théret (La brindille)

Meilleur scénario original, remis par Sara Forestier :
Valérie Donzelli et Jérémie Elkaïm (La guerre est déclarée)
Michel Hazanavicius (The Artist)
Maiwenn et Emanuelle Bercot (Polisse)
Pierre Schoeller (L’exercice de l’État)
Eric Toledano et Olivier Nakache (Intouchables)

Meilleure adaptation,  remis par Frédéric Beigbeder :
David Foenkinos (La délicatesse)
Vincent Garenq (Présumé coupable)
Olivier Gorce, Roschdy Zem, Rachid Bouchareb et Olivier Lorelle (Omar m’a tuer)
Mathieu Kassovitz, Pierre Geller et Benoit Jaubert (L’ordre et la morale)
Yasmina Reza et Roman Polanski (Carnage)

Meilleure musique originale, remis par Alice Taglioni :
Alex Beaupain (Les bien-aimés)
Bertrand Bonello (L’Apollonide, souvenirs de la maison close)
Ludovic Bource (The Artist)
M et Patrice Renson (Un monstre à Paris)
Philippe Schoeller (L’exercice de l’Etat)

Meilleur son, remis par Valérie Bonneton :
Pascal Armant, Jean Goudier et Jean-Paul Hurier (Intouchables)
Jean-Pierre Duret, Nicolas Moreau et Jean-Pierre Laforce (L’Apollonide, souvenirs de la maison close)
Olivier Hespel, Julie Brenta et Jean-Pierre Laforce (L’exercice de l’État)
Nicolas Provost, Rym Debbarh-Mounir et Emmanuel Croset (Polisse)
André Rigaut, Sébastien Savine et Laurent Gabiot (La guerre est déclarée)

Meilleure photographie, remis par Mathieu Kassovitz :
Pierre Aim (Polisse)
Josée Deshaies (L’Apollonide, souvenirs de la maison close)
Julien Hirsch (L’exercice de l’État)
Guillaume Schiffman (The Artist)
Mathieu Vadepied (Intouchables)

Meilleur montage, remis par Valérie Bonneton :
Anne-Sophie Bion et Michel Hazanavicius (The Artist)
Laurence Briaud (L’exercice de l’État)
Pauline Gaillard (La guerre est déclarée)
Laure Gardette et Yann Dedet (Polisse)
Dorian Rigal Ansous (Intouchables)

Meilleurs costumes, remis par Helena Noguerra :
Catherine Baba (My little Princess)
Mark Bridges (The Artist)
Christian Gasc (Les femmes du 6e étage)
Viorica Petrovici (La source des femmes)
Anais Romand (L’Apollonide, souvenirs de la maison close)

Meilleurs décors, remis par Helena Noguerra :
Laurence Bennett (The Artist)
Alain Guffroy (L’Apollonide, souvenirs de la maison close)
Pierre-François Limbosch (Les femmes du 6e étage)
Jean Marc Tran Tan Ba (L’exercice de l’État)
Wouter Zoon (Le Havre)

Meilleur film d’animation, remis par Alexandre Astier :
Le chat du Rabbin (Joann Sfar et Antoine Delesvaux) 
Le cirque (Nicolas Brault)
Un monstre à Paris (Bibo Bergeron)
La queue de la souris (Benjamin Renner)
Le tableau (Jean-François Laguionie)

Meilleur film étranger, remis par Laurent Lafitte :
Black Swan (Darren Aronofsky)
Le discours d’un roi (Tom Hooper)
Drive (Nicolas Winding Refn)
Le gamin au vélo (Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne)
Incendies (Denis Villeneuve)
Melancholia (Lars von Trier)
Une séparation (Asghar Farhadi) 

Meilleur premier film, remis par Sylvie Testud :
17 filles (Delphine Coulin et Muriel Coulin)
Angèle et Tony (Alix Delaporte)
Le cochon de Gaza (Sylvain Estibal) 
La délicatesse (David Foenkinos et Stéphane Foenkinos)
My little princess (Eva Ionesco)

Meilleur film documentaire, remis par Julie Ferrier  :
Le bal des menteurs (Daniel Lesonte)
Crazy horse (Frederick Wiseman)
Ici on noie les Algériens (Yasmina Adi)
Michel Petrucciani (Michael Radford)
Tous au Larzac (Christian Rouad)

Meilleur film de court métrage, remis par Audrey Fleurot, Zoé Felix et Olivia Bonamy :
L’accordeur (Olivier Treiner)
La France qui se lève tôt (Hugo Chesnard)
J’aurais pu être une pute (Baya Kasmi)
Je pourrais être votre grand-mère (Bernard Tanguy)
Un monde sans femmes (Guillaume Brac)

César d’honneur, remis par Michel Gondry :
Kate Winslet

Présidentielle 2012 : En campagne en Languedoc-Roussillon

21 Fév

Dominique de Villepin sera, demain, en déplacement dans le Languedoc Roussillon. Le candidat de République Solidaire débutera sa journée, à 12h45, par une visite du salon international des vins et spiritueux méditerranéens (vinIsud), au parc des expositions de Montpellier. L’ancien premier ministre de Jacques Chirac participera ensuite, à 15h30, à une table ronde à l’hôtel de ville de Castelnau Le Lez, avant de tenir un meeting à l’espace Rencontres, à 17h15.

Suivront ensuite Nicolas Sarkozy (UMP), à Montpellier ; Eva Joly (EELV), à Montpellier ; Philippe Poutou (NPA), à Perpignan et Nathalie Arthaud (LO), à Montpellier.  

Nicolas Sarkozy à Marseille : « Je veux être le candidat du peuple »…

19 Fév

« La vérité ne doit pas faire peur aux Français » a rassuré Nicolas Sarkozy, cet après midi au Parc Chanot. Le candidat de l’UMP à l’élection présidentielle a discouru devant « plus de quinze milles personnes » selon Jean-François Copé, faisant de la « vérité » et du « courage », les maîtres mots de sa candidature. Le président de la république n’était pas venu seul, puisque François Fillon, Alain Juppé, Nadine Morano, Brice Hortefeux, Nathalie Kosciusko-Morizet, David Douillet et Carla Bruni – ovationnée à son arrivée – assistaient à ce meeting.

« J’ai pris mesure de ce qu’il aurait fallu faire de mieux ou de plus » a avoué le  chef de l’Etat, avant de se targuer à quatre reprises : « Nous avons échappé à une catastrophe ». Ce « nous » dont il parle – François Fillon et son gouvernement – est ovationné. Militants et curieux, debout sur leur sièges, agitent des drapeaux français. Nicolas Sarkozy ajoute ensuite : « la France sortira plus forte de la crise » ce qui laisse perplexe quelques personnes qui buvaient jusque là les paroles de leur candidat dans une liesse générale.

Alors que dans le Hall 1 du Parc Chanot, beaucoup d’adolescents, fervents supporter du président, sont interpellés « Assis ! », le président de la république lance : « Je veux être le candidat du peuple » et pour cela, il souhaite mettre en place des référendums, qui sont « l’esprit de la Ve république » et est favorable à l’instauration de la proportionnelle. 

Alors que dans leurs préambules, Jean-Claude Gaudin et Jean-François Copé ont taclé le candidat socialiste, Nicolas Sarkozy, lui, a exprimé des idées proches de celle de la candidate du Front National, prônant « l’autorité du maître à l’école » et refusant tout « compromis avec les valeurs républicaines ». Des propositions chaleureusement applaudies par l’assemblée. Le candidat UMP égratigne, tout de même, son principal adversaire qui « fait semblant d’être Thatcher à Londres et Mitterand à Paris » avant de justifier sa candidature, en dépit des sondages « quand on risque d’échouer, on risque toujours aussi de réussir ».

Après une heure de discours, Nicolas Sarkozy conclut dans l’euphorie de la salle : « Je vous demande une chose, ce soir, à Marseille, aidez moi ».  

Plus de photos du meeting

Présidentielle 2012 : En campagne à Marseille…

18 Fév

Le président de la république sera, dimanche, en meeting au Parc Chanot. Nicolas Sarkozy (UMP), qui s’est lancé jeudi dans la campagne présidentielle, tiendra son second meeting à Marseille. 

Petit tour d’horizon des déplacements des candidats dans la cité phocéenne…