Archive | mars, 2011

Je n’ai rien oublié…

30 Mar

Je n’ai rien oublié, sorti aujourd’hui en salle, est l’adaptation du roman Small World de Martin Suter, par Bruno Chiche. Le film commence par l’entrée fracassante de Conrad Lang (Gérard Depardieu) au mariage de Frédéric Senn (Yannick Renier), le fils de son ami d’enfance Thomas (Niels Arestrup). Conrad est heureux de retrouver son ami Tommy et Elvira (Françoise Fabian), la matriarche de la famille Senn, mais cette joie ne semble pas partagée par ces derniers. Seule Élisabeth (Nathalie Baye), la mère de Frédéric, dans un coin de la pièce, se réjouit de la scène.

Simone (Alexandra Maria Lara) qui vient d’entrer dans le clan Senn, une famille de la haute bourgeoisie dont la demeure donne l’impression d’être dans une autre époque, a du mal à trouver sa place entre une matriarche très dure, un beau père alcoolique et un époux très pris par son travail. Intriguée par l’homme qui a fait irruption à la réception de son mariage, la jeune femme questionne la famille Senn, sans obtenir de réponses satisfaisantes. Simone, touchée par Conrad, qui a un comportement très enfantin et paraît un peu perdu, se lie d’amitié avec lui et découvre qu’il est atteint de la maladie d’Alzheimer. Conrad a « comme des petits trous de mémoire, mais grands », seulement, il se souvient de son enfance. 

« Plus on devient vieux, plus le passé se rapproche » selon le Docteur Cohen. Mais, Elvira ne voit pas d’un bon œil le retour de Conrad et surtout ses souvenirs. Cette femme dure contrôle sa famille et compte bien empêcher que ses secrets ne soient dévoilés. La matriarche de la famille, bienveillante en apparence semble capable de tout pour cacher le passé de ces deux enfants, aujourd’hui âgés d’une soixantaine d’année.

Le film prend alors la tournure d’un puzzle à reconstruire pour le spectateurs. Dans la salle obscure, et avec l’aide de Simone, le passé de Connie et Tommy se recompose. Les deux pièces rapportées de la famille, l’une par un mariage et l’autre parce qu’il est le fils d’une ancienne domestique et travaille toujours pour les Senn, vont se réunir pour découvrir le passé qui hante Conrad depuis le début de sa maladie. Les différentes pièces du puzzle s’assemblent peu à peu : la tendresse qui lie Élisabeth et Conrad apporte des réponses quant à la rupture qui s’est opérée entre les deux amis d’enfance et les flashs de Conrad démontrent le lien très fort qui existait entre les deux enfants qu’était Thomas et lui.

Connie voit toujours Tommy comme son meilleur ami et ne ressent pas le rejet de ce dernier. Avec la maladie d’Alzheimer, il est redevenu l’enfant inconscient qu’il était jadis. Et grâce à la présence de Simone, il va découvrir de lourds secrets. Un thriller familial, porté par des acteurs prestigieuses, qui devrait devrait renouer Bruno Chiche avec le box office.

Le conseil général des P-O reste à gauche…

28 Mar

Huit des seize cantons renouvelables des Pyrénées Orientales ont été remportés par le Parti Socialiste. Dans les cantons de Saint Paul de Fenouillet et de Sournia, les socialistes Pierre Estève et Alain Boyer avaient été élus dès le premier tour du scrutin. Avec une majorité départementale à gauche, la présidente Hermeline Malherbe-Laurent (DVG) devrait être réélue jeudi.

Les six candidats Front National présents au second tour des élections cantonales, hier, dans les Pyrénées Orientales, ont été battus. Louis Aliot, le vice président du FN, arrivait pourtant en tête dimanche dernier, dans le canton de Perpignan IX, mais c’est la candidate socialiste qui a finalement été élue hier.

Les résultats :

Argelès-sur-Mer :
Pierre Aylagas (PS)            64,6%
Edouard Fesenbeck (FN) 35,4%

Canet-en-Roussillon :
Jean-Claude Torrens (UMP) 59,57%
Jeremy Lang (FN)                     40,43%

Côte-Vermeille :
Michel Moly (PS)                      60,12%
Jean-Pierre Roméro (UMP) 39,88%

Mont-Louis :
Pierre Bataille (UMP)    61,89%
Jean-Luc Molinier (PS) 38,11%

Perpignan I :
Richard Belli-Puly (UMP)                          59,43%
Marie-Thérèse Costa-Fesenbeck (FN) 40,57%

Perpignan II :
Jean-Louis Chambon (PS) 51,87%
Pierre Parrat (UMP)             48,13%

Perpignan III :
Jean Vila (PCF)                 64,67%
Julien Leonardelli (FN) 35,33%

Perpignan VII :
Jean Sol (UMP)          59,69%
Irina Kortanek (FN) 40,31%

Perpignan IX :
Toussainte Calabrèse (PS) 53,76%
Louis Aliot (FN)                     46,24%

Prades :
Guy Cassoly (FDG)   55,33%
Jean Maury (UMP)  44,67%

Prats-de-Mollo :
Bernard Remedi (SE)      54,94%
Christian Dunyach (PS) 45,06%

Rivesaltes :
Jean-Jacques Lopez (PS) 54,58%
André Bascou (DVD)         45,42%

Saint Laurent de la Salanque :
Joseph Puig (centre, soutenu PS)  52,32%
Alain Got (SE)                                        47,68%

Thuir :
René Olive (PS)    63,56%
Roger Rigall (SE) 36,44%

Un élu Clairanenc au conseil général…

27 Mar

Joseph Puig a été élu conseiller général du canton de Saint Laurent de la Salanque. Seulement six mois après sa défaite face à Alain Got, lors des dernières élections cantonales, le maire de Claira a battu, aujourd’hui, son adversaire.

Déjà en tête du premier tour dimanche dernier, Joseph Puig a confirmé sa victoire sur le conseiller général sortant, en le battant dans trois des cinq villages du canton.

Depuis 1967, des élus Laurentins qui se sont succédés au conseil général des Pyrénées Orientales. D’abord les maires Amédé Cadène, René Marquez puis Fernand Siré. En 2010, à la suite de la mort d’Arlette Franco, Fernand Siré quitte le conseil général pour l’assemblée nationale. C’est donc, son premier adjoint, Alain Got, qui est élu avec 89 voix de plus que José Puig.

Le dernier conseiller général du canton de Saint Laurent de la Salanque est donc un Clairanenc.

Dans le canton de Saint Laurent, il n’y avait plus de candidat de droite au second tour, donc pas de possibilité de faire plier la majorité socialiste du conseil général des Pyrénées Orientales. Cependant, Joseph Puig était soutenu pas le Parti Socialiste, donc par la majorité régionale et départementale.

Les résultats :

Le Barcarès
Joseph Puig (centre, soutenu PS)     1031
Alain Got (SE)                                             658

Les Barcarésiens ont majoritairement suivis l’appel de vote de leur ancien maire. En effet, Alain Ferrand a appelé à voter pour José Puig, via son compte Twitter.

Claira
Joseph Puig (centre, soutenu PS)     1316
Alain Got (SE)                                             384

Saint Hippolyte
Joseph Puig (centre, soutenu PS)    446
Alain Got (SE)                                           539

Saint Laurent de la Salanque
Joseph Puig (centre, soutenu PS)     1536
Alain Got (SE)                                           2387

Torreilles
Joseph Puig (centre, soutenu PS)    590
Alain Got (SE)                                           514

Molières, les nominés sont…

24 Mar

Première nomination aux Molières pour Valérie Benguigui… La comédienne surtout connue pour ses rôles au cinéma, dans Comme t’y es belle ! de Liza Azuelos ou encore dans Safari ou L’Italien d’Olivier Baroux, aux cotés de Kad Merad, figure parmi les cinq nominations que compte la pièce Le Prénom de Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière. Elle est en lice dans la catégorie meilleure comédienne dans un second rôle. Celui qui incarne son mari sur scène, Jean-Michel Dupuis, est, quant à lui, nominé dans la catégorie meilleur comédien dans un second rôle. Cependant, le « héros » du Prénom, Patrick Bruel a été oublié par le jury des Molières.

Depuis la rentrée de septembre, Valérie Benguigui interprète la sœur de Patrick Bruel au théâtre Édouard VII, dans la pièce Le Prénom. Au cours d’un repas ou son mari et elle reçoivent son frère, sa jeune épouse et un ami d’enfance, la discussion s’enflamme autour du choix du prénom du futur enfant de Patrick Bruel. Face au succès, la pièce est reconduite jusqu’au 11 juin 2011.

Les nominations de la 25e édition de la nuit des Molières sont tombées hier. La cérémonie, diffusée en direct sur France 2, le 17 avril, se tiendra pour la deuxième année consécutive à la Maison des Arts de Créteil. Le comédien Laurent Laffitte endossera le costume de maître de cérémonie et Michel Galabru sera président d’honneur. Comme l’année dernière, la soirée débutera par une courte pièce : Jeux de scène de Victor Haïm avec Léa Drucker et Zabou Breitman. Seule l’identité du lauréat du Molière d’honneur n’a pas été dévoilée, elle sera connue le 29 mars prochain.

Les nominés sont…

Molière du théâtre public :
Les Chaises (Eugène Ionesco/Luc Bondy Théâtre Nanterre-Amandiers)
Le Dindon (Georges Feydeau/Philippe Adrien ARRT/Théâtre de la Tempête)
Rêve d’Automne (Jon Fosse/Patrice Chéreau Théâtre de la Ville)
Un fil à la patte (Georges Feydeau/Jérôme Deschamps Comédie Française)

Molière du théâtre privé :
Diplomatie (Cyril Gely/Stephan Meldegg Théâtre de la Madeleine)
Henri IV (Daniel Colas Théâtre des Mathurins)
Le mec de la tombe d’à côté (Katarina Mazetti/Panchika Velez Théâtre de la Renaissance)
Le repas des fauves (Vahe Katcha/Julien Sibre Théâtre Michel)

Molière des compagnies :
Dom Juan (René Loyon/Compagnie RL)
Les Femmes savantes (Marc Paquien/Compagnie de l’Intervention)
Ma chambre froide (Joël Pommerat/Compagnie Louis Brouillard)
Le mardi à Monoprix (Michel Didym/Compagnie Boomerang)

Molière de la pièce comique :
Le gai mariage (Gérard Bitton, Michel Munz/José Paul, Agnès Boury Théâtre des Nouveautés)
Le Prénom (Matthieu Delaporte, Alexandre de la Patellière/ Bernard Murat Théâtre Edouard VII)
Le Technicien (Eric Assous/Jean-Luc Moreau Théâtre du Palais-Royal)
Thé à la menthe ou t’es citron ? (Danielle Navarro-Haudecœur, Patrick Haudecœur Théâtre Fontaine)

Molière du théâtre musical :
Mamma Mia ! (Catherine Johnson/Phyllida Lloyd, Théâtre Mogador)
Mike (Gabi Inbar/Thomas le Douarec, Théâtre Comédia)
La nuit d’Elliot Fall (Vincent Daenen/Jean-Luc Revol, Théâtre du Caramel Fou)
Une flûte enchantée (Mozart/Peter Brook, CICT/Bouffes du Nord)

Molière du comédien :
Niels Arestrup (Diplomatie)
Jean-François Balmer (Henri IV)
Jean-Claude Dreyfus (Le mardi à Monoprix)
André Dussollier (Diplomatie)
Christian Hecq (Un fil à la patte)
Micha Lescot (Les Chaises)

Molière de la comédienne :
Valeria Bruni Tedeschi (Rêve d’Automne)
Julie Depardieu (Nono)
Catherine Hiegel (La Mère)
Maaïke Jansen (Le Technicien)
Dominique Reymond (Les Chaises)
Hélène Vincent (La Célestine)

Molière du comédien dans un second rôle :
Maxime d’Aboville (Henri IV)
Jean-Michel Dupuis (Le Prénom)
Guillaume Gallienne (Un fil à la patte)
Thierry Hancisse (Un fil à la patte)
Guillaume de Tonquédec (Le Prénom)
Bernard Verley (Rêve d’Automne)

Molière de la comédienne dans un second rôle :
Valérie Benguigui (Le Prénom)
Brigitte Catillon (Nono)
Dominique Constanza (Un fil à la patte)
Nanou Garcia (Aller chercher demain)
Christiane Millet (Funérailles d’hiver)
Bulle Ogier (Rêve d’Automne)

Molière de l’auteur francophone vivant :
Denise Chalem (Aller chercher demain)
Daniel Colas (Henri IV)
Emmanuel Darley (Le mardi à Monoprix)
Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière (Le Prénom)
Valère Novarina (Le vrai sang)
Joël Pommerat (Ma chambre froide)

Molière du metteur en scène :
Philippe Adrien (Le Dindon)
Patrice Chéreau (Rêve d’Automne)
Marcial Di Fonzo Bo (La Mère)
Bernard Murat (Le Prénom)
Joël Pommerat (Ma chambre froide)
Julien Sibre (Le repas des fauves)

Molière du jeune talent féminin :
Aurore Auteuil (Le vieux juif blonde)
Anaïs Demoustier (Le Problème)
Audrey Lamy (Audrey Lamy Dernières avant Vegas)
Georgia Scalliet (Les Trois sœurs)

Molière du jeune talent masculin :
Grégory Benchenafi (Mike)
Laurent Cazanave (Brume de dieu)
Benjamin Jungers (La Maladie de la famille M.)
Guillaume Marquet (Le Dindon)
Davy Sardou (Le Nombril)

Molière de l’adaptateur/traducteur :
Florence Delay (La Célestine)
Alain Ganas (Le mec de la tombe d’à côté)
Dominique Hollier (Harper Regan)
Julien Sibre (Le repas des fauves)

Molière du décorateur/scénographe :
Camille Duchemin (Le repas des fauves)
Bernard Fau (Nono)
Jean Haas (Le Dindon)
Richard Peduzzi (Rêve d’Automne)

Molière du créateur de costumes :
David Belugou (Nono)
Vanessa Sannino (Un fil à la patte)
Françoise Tournafond (Les Oiseaux)
Jean-Daniel Vuillermoz (Henri IV)

Molière du créateur lumière :
Dominique Bruguière (Rêve d’Automne)
Fabrice Kebour (Pluie d’enfer)
Pascal Noël (Mike)
Eric Soyer et Jean-Gabriel Valot (Ma chambre froide)

Les Pyrénées Orientales, dans la mouvance nationale…

22 Mar

Comme partout en France, les Pyrénées Orientales ont connu dimanche, la montée du Front National et la déroute de l’UMP. Parmi les seize cantons renouvelables des P.O., deux sièges ont été pourvus dès le premier tour. Les socialistes Pierre Esteve et Alain Boyer ont été élus, respectivement dans les cantons de Saint Paul de Fenouillet et de Sournia, deux cantons dans lesquels l’UMP n’était pas présent. Les quatorze cantons restant sont en ballotage pour dimanche prochain. Aucune triangulaire, puisque pour atteindre le second tour de ces élections cantonales, il fallait que les candidats aient recueilli un nombre de voix minimum de 12.5 % des inscrits. Peu de candidats ont obtenu ce pourcentage de voix nécessaire, compte tenu de la forte abstention. Donc les deux premiers candidats sont au second tour, par défaut.

Canton d’Argelès sur Mer
21 635 inscrits
11 413 votants, soit 52.75 %
211 nuls, soit 11 202 exprimés

Pierre Aylagas (DVG) 5180 46.24 %
Edouard Fesenbeck (FN) 2515 22.45 %
Marcel Descossy (UMP) 1878 16.76 %
François Parassols (EELV) 867 7.74 %
André Llurba (FDG) 622 5.55 %
Denis Spiral (CDC) 140 1.25 %

Canton de Canet en Roussillon
17 942 inscrits
8 904 votants, soit 49.63 %
154 nuls, soit 8 750 exprimés

Jean-Claude Torrens (UMP) 2918 33.35 %
Jérémy Lang (FN) 2134 24.39 %
Henri Valls (F66) 1294 14.79 %
Dominique Gazo (PS) 1261 14.41 %
Whueymar Deffradas (EELV) 643 7.35 %
Matthieu Saintoul (FDG) 429 4.90 %
François Blanc (P66) 71 0.81 %

Canton Côte Vermeille
10 588 inscrits
6 103 votants, soit 57.64 %
146 nuls, soit 5 957 exprimés

Michel Moly (PS) 2663 44.70 %
Jean-Pierre Romero (UMP) 1657 27.82 %
Françoise Auregan (FN) 779 13.08 %
Guillaume Clavaud (EELV) 366 6.14 %
Richard Sanchez (FDG) 306 5.14 %
Dominique Roddier (NC) 91 1.53 %
Johnny Charamon (GE) 51 0.86 %
Ausiàs Vera-Grau (CDC) 44 0.74 %

Canton de Mont Louis
3 695 inscrits
1 930 votants, soit 52.23 %
59 nuls, soit 1 871 exprimés

Pierre Bataille (DVD) 868 46.39 %
Jean-Luc Molinier (PS) 386 20.63 %
Marcel Fourcade (EELV) 307 16.41 %
Paul Montabric (FN) 162 8.66 %
Marc Rousset (FDG) 148 7.91%

Canton de Perpignan I
7 601 inscrits
3 126 votants, soit 41.13 %
102 nuls, soit 3 024 exprimés

Marie-Thérèse Costa-Fesenbeck (FN) 879 29.07 %
Richard Puly-Belli (UMP) 824 27.25 %
Agnès Carayol-Froger (PS) 634 20.97 %
Myriam Gichuki (EELV) 180 5.95 %
Gérard Naudo (F66) 167 5.52 %
Michel Marc (FGG) 150 4.96 %
Christian Tena (SE) 117 3.87 %
Mohammed Ouali Alami (P66) 37 1.22 %
Philippe Simon (CDC) 24 0.79 %
Steve Marino (GE) 12 0.40 %

Canton de Perpignan II
5 561 inscrits
2 247 votants, soit 40.41 %
56 nuls, soit 2 191 exprimés

Pierre Parrat (UMP) 612 27.93 %
Jean Louis Chambon (PS) 611 27.89 %
Jean-Luc Dufour (FN) 399 18.21 %
Dalila Benadjemia (EELV) 209 9.54 %
Michel Franquesa (FDG) 147 6.71 %
Marie-Cécile Pons (SE) 120 5.48 %
Jordi Vera-Arus (CDC) 93 4.24 %

Canton de Perpignan III
12 187 inscrits
5 032 votants, soit 41.29 %
104 nuls, soit 4 928 exprimés

Jean Vila (FDG) 2335 47.38 %
Julien Leonardelli (FN) 1286 26.10 %
Michel Cabot (NC) 554 11.24 %
Katia Mingo (EELV) 349 7.08 %
René Faura (P66) 195 3.96 %
Jean-Michel Serve (DLR) 101 2.05 %
Michel Morant (GE) 80 1.62 %
Ahmed Zellama (CDC) 28 0.57 %

Canton de Perpignan VII
14 661 inscrits
6 473 votants, soit 44.15 %
124 nuls, soit 6 349 exprimés

Jean Sol (UMP) 1966 30.97 %
Irina Kortanek (FN) 1586 24.98 %
Caroline Bernard (PS) 958 15.09 %
Serge Fernandez (SE) 933 14.70 %
Agnès Langevine (EELV) 625 9.84 %
Farid Mellal (FDG) 201 3.17 %
Marie-Thérèse Guillerm (CDC) 47 0.74 %
Richard Bantegny (P66) 33 0.52 %

Canton de Perpignan IX
8 147 inscrits
3 204 votants, soit 39.33 %
75 nuls, soit 3 129 exprimés

Louis Aliot (FN) 1083 34.61 %
Toussainte Calabrese (PS) 564 18.02 %
Jean-Louis de Noell (UMP) 515 16.46 %
Nicole Gaspon (FDG) 378 12.08 %
Fouzi Bouhadi (SE) 310 9.91 %
Ménouar Benfodda (EELV) 188 6.01 %
Mickaël Millet (GE) 66 2.11 %
Bernard Heiszler (CDC) 25 0.80 %

Canton de Prades
10 259 inscrits
5 905 votants, soit 57.56 %
146 nuls, soit 5 759 exprimés

Jean Maury (UMP) 1797 31.20 %
Guy Cassoly (FDG) 1342 23.30 %
Bernard Loupien (PS) 1180 20.49 %
Thérèse Olanda (FN) 687 11.93 %
Maurice Picco (EELV) 469 8.14 %
Elisabeth Andolfo (NPA) 200 3.47 %
Enric Balaguer (CDC) 84 1.46 %

Canton de Prats de Mollo
2 129 inscrits
1 435 votants, soit 67.40 %
26 nuls, soit 1 409 exprimés

Bernard Remedi (SE) 615 43.65 %
Christian Dunyach (PS) 312 22.14 %
Daniel Borreill (FDG) 264 18.74 %
Michel Lepeigneux (FN) 88 6.25 %
Françoise Tibau (CDC) 68 4.83 %
Hervé Bazia (EELV) 62 4.40 %
Ludovic Montigny (SE) 0 0.00 %

Canton de Rivesaltes
18 282 inscrits
8 846 votants, soit 48. 39 %
191 nuls, soit 8 655 exprimés

Jean-Jacques Lopez (PS) 2943 34.00 %
André Bascou (UMP) 2435 28.13 %
Philippe Lebel (FN) 1884 21.77 %
Karine Dadincourt (EELV) 611 7.06 %
Patrick Cases (FDG) 604 6.98 %
Daniel Drouillard (ExtG) 134 1.55 %
Mercedes Garcia (CDC) 44 0.51 %

Canton de Saint Laurent de la Salanque
(voir article précédent)

Canton de Saint Paul de Fenouillet
3 320 inscrits
2 050 votants, soit 61.75 %
67 nuls, soit 1 983 exprimés

Pierre Esteve (PS) 1171 59.05 %
Viviane de Beaumont (FN) 264 13.31 %
Ludovic Servant (SE) 215 10.84 %
Marie-Paule Ricard (EELV) 128 6.45 %
Dominique Poirot (FDG) 113 5.70 %
Roger Foinels (DVD) 92 4.64 %

Canton de Sournia
1 151 inscrits
877 votants, soit 76.19 %
11 nuls, soit 866 exprimés

Alain Boyer (PS) 490 56.58 %
Gilles Deulofeu (DVD) 238 27.48 %
Jean-Pierre Tixador (EELV) 51 5.89 %
Bernard Maurin (FDG) 48 5.54 %
Alain Orliaguet (FN) 39 4.50 %

Canton de Thuir
16 154 inscrits
8 113 votants, soit 50.22 %
238 nuls, soit 7 875 exprimés

René Olive (PS) 3223 40.93 %
Roger Rigall (SE) 1803 22.90 %
Wassilij Kortanek (FN) 1475 18.69 %
Franck Huette (EELV) 737 9.36 %
Jeanne Rousseau (FDG) 522 6.63 %
Florence Jurado (CDC) 118 1.50 %

Claira XIII s’offre une finale au stade des Dragons…

20 Mar

Claira s’est offert, hier, une place en finale de la coupe Levy, en battant Agly-Fenouillèdes, 35 à 22. Environ quatre cent personnes ont assisté à la rencontre, au stade municipal de Saint Estève. Du côté des supporters, les Aglyans étaient plus nombreux, cependant les Clairanencs se faisaient mieux entendre.

Le premier essai de cette demi-finale (8’) vient de l’ailier Clairanenc, Jérôme Llopis (4 à 0). Mais, l’essai transformé de l’Estagellois, William Péna (20’), fait basculer la rencontre (4 à 6). Les Clairanencs ne s’avouent pas vaincus, Pierre Yves Formanti marque deux essais (14 à 6) et malgré l’essai Aglyans (40’), ils mènent 14 à 10, à la mi-temps.

Les Clairanencs ne se reposent pas sur leurs lauriers et continuent de creuser l’écart en seconde mi-temps. Ils dominent le match et bénéficient des fautes Aglyannes qui leurs valent cinq pénalités dont quatre transformées par Fabien Casbestany et un carton jaune Aglyan (56’).

La fin de la rencontre s’approche (76’), Palau 2 et Bompas commencent l’échauffement sur les bords du terrain (33 à 22). Coup de sifflet final. Le match s’achève après une pénalité pour Claira (35 à 22). Une fois la victoire en poche et les « pom pom pom pom pom pom pom, on est en finale… », les Clairanencs deviennent spectateurs de la demi-finale Palau 2 contre Bompas. Cette seconde demi-finale, s’avère plus tendue, les Bompassencqs menant dès le début de la rencontre, jusqu’à l’obtention de leur place en finale sur un score de (34 à 20).

L’ultime rencontre de la coupe Lévy, au stade Gilbert Brutus et en ouverture des Dragons Catalans sera donc un derby entre Claira et Bompas.

Lire la suite

Les résultats du canton de Saint Laurent de la Salanque…

20 Mar

A 20h, lorsque Alain Got arrive à la salle polyvalente de Saint Laurent de la Salanque, c’est sur, il sera au second tour face à Joseph Puig. Cependant, les résultats de Claira et du Barcarès n’étant pas encore arrivés au centre, aucune annonce n’est faite.

20h22, José Puig débarque à la salle polyvalente et Fernand Siré, député maire de Saint Laurent annonce les résultats pour le canton. Les vainqueurs sont applaudis.

Comme il y a six mois, les candidats du second tour sont Joseph Puig (centre, soutenu par le PS), maire de Claira et Alain Got (SE), adjoint au maire de Saint Laurent.

En gris Alain Got en tête. En bleu Pierre Aloy en tête. En orange José Puig en tête.

Les résultats du canton de Saint Laurent de la Salanque :

18 574 inscrits
10 075 votants, soit 54.24 %
242 nuls, soit 9 833 exprimés

Joseph Puig (centre, soutenu PS) 2 657 27.02 %
Alain Got (SE) 2 410 24.51 %
Pierre Aloy (FN)         2 135 21.71 %
Marie-José Amigou (UMP) 1 537 15.63 %
Jean Vilert (FDG)         486 4.94 %
Jean-Marc Gili (EELV)        421 4.28 %
Sabine Muller (DLR)         148 1.15 %
Claude Perramond (CDC) 39 0.40 %

Le Barcarès
Au Barcarès, les citoyens qui se sont déplacés dans les urnes ce dimanche ont massivement voté Front National. Néanmoins, le Barcarès est le village du canton qui compte le plus fort taux d’abstention.

4 736 inscrits
2 045 votants, soit 43.18 %
62 nuls, soit 1 983 exprimés

Marie-José Amigou (UMP) 434 21.89 %
Pierre Aloy (FN)         727 36.66 %
Sabine Muller (DLR)         110 5.55 %
Alain Got (SE)         213 10.74 %
Jean Vilert (FDG)         70 3.53 %
Claude Perramond (CDC) 18 0.91 %
Jean-Marc Gili (EELV)        103 5.19 %
Joseph Puig (centre, soutenu PS) 308 15.53 %

Claira
A Claira, les électeurs ont voté pour leur maire, José Puig, qui devance largement ses adversaires dans son fief. Le suppléant Clairanenc de la candidate UMP ne lui vaut que la troisième position des votes.

2 650 inscrits
1 734 votants, soit 65.43 %
35 nuls, soit 1 699 exprimés

Marie-José Amigou (UMP) 224 13.18 %
Pierre Aloy (FN)         230 13.54 %
Sabine Muller (DLR)         3 0.18 %
Alain Got (SE)         73 4.30 %
Jean Vilert (FDG)         58 3.41 %
Claude Perramond (CDC) 9 0.53 %
Jean-Marc Gili (EELV)        59 3.47 %
Joseph Puig (centre, soutenu PS) 1 043 61.39 %

Saint Hippolyte
Les Hippolytains ont voté comme il y a six mois, Alain Got en tête suivi de José Puig.

1 800 inscrits
940 votants, soit 52.22 %
28 nuls, soit 912 exprimés

Marie-José Amigou (UMP) 79 8.66 %
Pierre Aloy (FN)         181 19.85 %
Sabine Muller (DLR)         5 0.55 %
Alain Got (SE)         302 33.11 %
Jean Vilert (FDG)         62 6.80 %
Claude Perramond (CDC) 4 0.44 %
Jean-Marc Gili (EELV)        47 5.15 %
Joseph Puig (centre, soutenu PS) 232 25.44 %

Saint Laurent de la Salanque
Le conseiller général sortant, Alain Got est le grand vainqueur de la guerre qui existe au sein du conseil municipal Laurentin. Marie José Amigou, deuxième adjoint au maire de Saint Laurent, avait obtenu l’investiture UMP, que le premier adjoint Laurentin convoitait également. Mais Alain Got doit s’en frotter les mains aujourd’hui puisqu’il a obtenu plus du double de voix que sa concurrente et devance de loin ses autres adversaires dans son village.

7 097 inscrits
4 154 votants, soit 58.53 %
79 nuls, soit 4075 exprimés

Marie-José Amigou (UMP) 592 14.53 %
Pierre Aloy (FN)         760 18.65 %
Sabine Muller (DLR)         23 0.56 %
Alain Got (SE)         1 592 39.07 %
Jean Vilert (FDG)         245 6.01 %
Claude Perramond (CDC) 4 0.10 %
Jean-Marc Gili (EELV)        137 3.36 %
Joseph Puig (centre, soutenu PS) 722 17.72 %

Torreilles
Les Toreillans n’ont pas suivi l’appel au vote de leur maire. Louis Carles, candidat UMP lors des dernières élections cantonales, avait appelé à voter pour Marie-José Amigou. Cependant, cette dernière n’arrive qu’en quatrième position à Torreilles et le maire voisin, José Puig, arrivent en tête des suffrages.

2 291 inscrits
1 202 votants, soit 52.47 %
38 nuls, soit 1 164 exprimés

Marie-José Amigou (UMP) 208 17.87 %
Pierre Aloy (FN)         237 20.36 %
Sabine Muller (DLR)         7 0.60 %
Alain Got (SE)         230 19.76 %
Jean Vilert (FDG)         51 4.38 %
Claude Perramond (CDC) 4 0.34 %
Jean-Marc Gili (EELV)        75 6.44 %
Joseph Puig (centre, soutenu PS) 352 30.24 %