Tag Archives: Patrick Fiori

Enfoirés 2013 : les artistes côté coulisses…

29 Jan

Dans les coulisses du Palais Omnisports de Paris Bercy, certains artistes, téléphones portables en mains, ont pris des photos et les ont partagé avec le public durant les six jours de concerts des enfoirés.

Patrick Bruel

Le chanteur a publié trois photos très appréciés (plus de 25 000 J’aime) depuis les coulisses des enfoirés sur sa page Facebook. Patrick Bruel a pris la pose avec Garou, quelque heures avant le premier concert, avec Jean-Jacques Goldman, alors que le spectacle battait son plein, vendredi soir ou avec Mika « le petit nouveau » de la troupe, dimanche soir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Jean-Marc Généreux

Le jury de l’émission Danse avec les stars a intégré la troupe de enfoirés pour deux soirs. Dans les coulisses, il y notamment retrouvé Shy’m et Amel Bent.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Maurane

Lors de la dernière représentation du concert des enfoirés 2013, lundi 28 janvierMaurane a inondé son compte Twitter de photos avec ses camarades, pour le plus grand plaisir des twittos qui en redemandaient. Dans les coulisses de La boîte à musique, la chanteuse a posé avec Shy’m, MC Solaar, Thomas Dutrons, Amel Bent, Nolwenn Leroy, Claire Keim, Jenifer, Michèle Laroque, Tal, Gad Elmaleh, Mika, Christophe Willem, Christophe Maé, Chimène Badi, Zaz, Pascal Obispo, Jean-Marc Génereux, Hélène Ségara, Zazie, Patrick Fiori et enfin Jean-Jacques Goldman.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La chanteuse est sans conteste celle qui a le plus animé la twittosphere depuis les coulisses durant les spectacles des enfoirés 2013. Elle est suivie de près par Alizée, Lorie, Shy’m et Tal, également très présentes sur Facebook, Twitter et Instagram.

Pascal Obispo

Présents chaque soir sur la scène du Palais Omnisports de Paris Bercy, Pascal Obispo a commencé à publier des photos des coulisses dimanche soir sur son compte twitter. Le chanteur prend la pose vêtu de cote de mailles ou de costumes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Hélène Ségara

La chanteuse est devenue photographe le temps de sept concerts à Bercy. Chaque matin, Hélène Ségara a publié quelques photos sur sa page Facebook. Les costumes sont toujours très présents dans les coulisses.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nathasha St-Pier

La chanteuse canadienne été l’une des rares à twitter des photos des coulisses lors des premiers concerts. Natasha St-Pier n’a cependant pas publier énormément d’images.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Retrouvez également les coulisses vues par Alizée, Lorie, Shy’m et Tal.

La boîte à musique des enfoirés

27 Jan

enfoirés 2013La boîte a musique des enfoirés s’est refermée lundi 28 janvier. Les enfoirés étaient la scène du Palais Omnisports de Paris Bercy, du 23 au 28 janvier 2013. Le spectacle La boîte à musique a agité les réseaux sociaux, notamment la surprise pour Jean-Jacques Goldman à l’occasion du dernier concert. Les artistes ont partagé des instants des coulisses et les spectateurs ont évoqué leur ressenti sur le concert 2013. Voici un avant-goût, en images, du spectacle qui sera diffusé prochainement sur TF1.

Enfoirés 2013 : concert du mercredi 23 janvier

Enfoirés 2013 : concert du jeudi 24 janvier

Enfoirés 2013 : concert du vendredi 25 janvier

Enfoirés 2013 : concert du samedi 26 janvier

Enfoirés 2013 : concert du dimanche 27 janvier (13h30)

Enfoirés 2013 : concert du dimanche 27 janvier (20h)

Enfoirés 2013 : concert du lundi 28 janvier

Enfoirés 2013 : entrez dans les coulisses

La boîte à musique des enfoirés… J-1

22 Jan

enfoirés 2013« Attention au départ… » La boîte à musique des enfoirés s’ouvrira mercredi 23 janvier au Palais Omnisports de Paris Bercy, pour se refermer lundi 28 janvier. Après Lyon, la troupe se réunira dans la capitale, pour une série de sept concerts au profit des Restos du Cœur. Sur la scène parisienne, les artistes reprendront leur nouveau single Attention au départ.

Si les retours de Gad Elmaleh, Michèle Laroque ou Pierre Palmade étaient connus, le nom des « petits nouveaux » de l’édition 2013 ont été dévoilés mardi 22 janvier. Le chroniqueur Anthony Martin a révélé sur RTL la présence du chanteur Mika et du nageur Yannick Agnel cette année à Bercy. La chanteuse Tal a, quant à elle, annoncé qu’elle intégrera la troupe, via son compte Twitter :

Comme l’an dernier, certains artistes partagent d’ores et déjà les coulisses du spectacle sur les réseaux sociaux.

Retrouvez quelques images des répétitions des enfoirés 2013

Fous Chantants 2012 : Chœurs en tête et artistes de cœur…

29 Juil

« Le principe est bien mais je ne m’attendais pas à ça », avouait Rebecca hier soir, à la sortie des Arènes d’Alès. Ce théâtre de corridas accueillait la 15e édition des Fous Chantants d’Alès, à guichet fermé devant 3 500 personnes. Un évènement qui est à l’origine de la chanson Ensemble que Jean-Jacques Goldman avait composé après son passage sur la scène des Arènes cévenoles en 2000 et enregistré l’année suivante avec les ces même chœurs.

Pour la quatrième année consécutive, les Fous recevaient un « ancien de Notre Dame de Paris », après Quasimodo (Garou) et les plus belles chansons québécoises, en 2009 ; Fleur de Lys (Julie Zenatti) et les 3 B : Daniel Balavoine, Michel Berger et Alain Bashung, en 2010 et Esmeralda (Hélène Ségara) et les plus belles comédies musicales, en 2011, place à Phoebus et les plus belles chansons de films. Et pour la quatrième année consécutive, un couple d’artistes était invité puisque la représentante française de l’Eurovision complétait l’affiche. Parmi les spectateurs certains croyaient voir les deux chanteurs se succéder accompagnés des choristes. Sur les trente trois chansons du spectacle, Anggun en a chanté deux et Patrick Fiori a repris quatre des titres de son album hommage au 7e art : Les choses de la vie (2008). Ils se sont ensuite rejoints sur scène pour interpréter en duo La chanson d’Hélène, extraite du film de Claude Sautet. Lors de sa deuxième apparition sur scène, « Patriiick !!! » a été très applaudi. Les spectateurs qui n’étaient pas des proches de l’un des choristes craignent qu’il ne réapparaissent plus.

Les stars du spectacle étaient les 1000 choristes et les chefs de chœur. Après leurs prestations et avant de rejoindre les coulisses, les artistes ont chaleureusement salué ces réalisateurs d’un soir, avec une mention spéciale de la part de Patrick Fiori, au benjamin Florian Martinet. Les chefs de chœur et les membres de l’orchestre des Fous – grimés en héros de film – restent plusieurs années tandis que les choristes se renouvellent. Les Fous Chantants ont débarqué à Alès le 21 juillet pour un stage d’une semaine au Fort Vauban, avant la consécration sur la scène des Arènes. Chacun d’eux a déboursé entre 265 et 380 euros (prix avec ou sans hébergement) pour cette semaine remplie d’ateliers et de spectacles dans le jardin du Bosquet.

Le placement des basses, tenors, sopranos et altos, vêtus de noir ou de blanc dans les gradins à ouvert le spectacle pendant qu’un groupe de cinq chanteurs – non présentés – faisait le show avec des medley ou un hommage au cinéma muet, avec Jean Dujardin recevant l’Oscar. Les chœurs ont ensuite entonné la musique Ameno, extraite du film Les Visiteurs. De Manon des sources à Shrek, en passant par Il était une fois dans l’Ouest, les chœurs ont repris ou revisité les musiques de films, parfois même par le biais de medley. Sobrement vêtus, les choristes ont mis en scène leurs chants avec des accessoires : chapeaux, lunettes de soleil ou écharpes de couleur. L’éclairage a également teinté le spectacle avec des jeux de lumière en formes géométriques. Les chanteurs amateurs ont proposé un spectacle professionnel devant un public statique trois heures durant. Seul le medley Disney l’a entrainé alors que l’interprétation de la musique revisitée du Roi Lion Le cercle de la vie n’avait pas séduit voire dérouté. 

Retrouver plus de photos du concert

Fous Chantants 2012 : Une journée mémorable…

29 Juil

La 15e édition des Fous Chantants d’Alès s’est déroulé hier soir. Retour sur une journée haute en rebondissements…

« Il n’y a plus de places », expliquent les organisateurs dès le début de l’après-midi. Quelques personnes pensaient pourtant pouvoir se procurer des places sans les avoir préalablement réservées. Il reste toutefois possible de se procurer des billets en revente dès 18h devant les Arènes. Les pancartes « J’achète deux places » demeurent sans réponses mais il resterait peut être 20 places. Les quêteurs s’orientent vers un plan B : attendre une heure en plein soleil l’ouverture de la billetterie afin d’être les premiers dans la file d’attente. A 19h, les volets sont toujours clos et les rangs deviennent de plus en plus flous, celui des détenteurs de billets derrière la porte s’étend désormais jusqu’à la moitié de la rue. « 3, 2, 1, 0… Ouais !!! », les Arènes ouvrent…

Photo : Caroline Nourry

Patrick Fiori est « sympa », « simple », « accessible » et a gentiment posé avec une agent de la sécurité. Dans la matinée, le chanteur a pris un bain de foule avant la répétition, en sera t-il de même ce soir ? Il doit arriver, avec Anggun à 21h20 et certains se lancent dans une attente qui se révèlera interminable. Dès 21h, les choristes envahissent le parking des Arènes, c’est l’heure des derniers encouragements de leurs proches avant leur prestation. Leur point de rendez-vous est également le seul accès pour les voitures des artistes. Le ciel s’assombrit, les choristes sont invités à laisser le passage libre pour le convoi qui s’apprête à arriver. Se dresse alors une sorte de haie d’honneur noire et blanche. Tout sourire au volant d’une voiture, Patrick Fiori, la traverse, ralentit et salue la foule avant de s’engouffrer des les coulisses faites de cannisse au travers de laquelle il est facile d’épier les bénévoles. Dans la voiture suivante, Anggun, côté passager, salue également les choristes amassés le long du passage. Tout s’accélère, les choristes doivent s’aligner face au panneaux correspondant à leur tessiture avant d’entrer dans les Arènes.

Dans les gradins, l’attente n’est pas plus distrayante. Les derniers arrivés invectivent les personnes déjà installées, notamment du côté des emplacements les plus prisées, face à la scène. La lutte pour conserver la place d’une personne partie aux toilettes ou à la buvette est féroce. Pendant les trois heures de concert, il est impossible de quitter sa place, les escaliers sont bondés. Certains spectateurs sont même debout en haut. L’installation était moins rude en bas des Arènes où des chaises numérotées étaient installées.

L’amabilité et la gentillesse des agents de la sécurité ont compensé les déboires des spectateurs alésiens.

Retrouver également le compte-rendu et les photos du concert.

Les enfoirés ont pu compter sur les téléspectateurs…

12 Mar

1 spectacle au profit des restos du cœur = 12,01 millions de téléspectateurs sur TF1. 

Dans l’œil des enfoirés, diffusé hier soir, a réalisé sa deuxième meilleure audience en 25 ans, juste derrière l’édition 2009 : Les enfoirés font leur cinéma (12,295 téléspectateurs). Avec les enfoirés, TF1 a écrasé ses concurrents hertziens. Seulement 4,36 millions de téléspectateur pour M6 et NCIS : enquêtes spéciales ; 2,736 millions pour France 2 et Boulevard du palais et 1,991 millions pour France 3 et Thalassa.

1 double CD ou 1 double DVD acheté = 18 repas offerts.

Les doubles CD et DVD de l’intégralité du concert, diffusé hier et enregistré en janvier dernier à Montpellier, sont disponibles dès aujourd’hui. En plus des images diffusées à la télévision, le DVD comprend en bonus, les coulisses, les répétitions, des interviews et des moments inédits. La recette de la vente des CD et DVD permettra, en partie, aux bénévoles de continuer à apporter leur aide. 103 millions de repas ont été distribués au cours de la campagne 2010/2011.

41 artistes sur scène = 7 concerts à Montpellier.

Les irréductibles Patrick BruelHélène SégaraPatrick FioriMimie MathyJean Louis AubertZazieMichèle LaroqueJean Jacques GoldmanLiane Foly ou Maxime Le Forestier sont toujours là. JeniferGrégoireLorie, Renan LuceChristophe MaéClaire Keim ou Kad Merad sont en passe de devenir des irréductibles. Tandis que les petits nouveaux ZazAmaury LeveauxLaurent BlancCamille LacourtSebastien Loeb ou Alain Bernard font leur premier pas dans l’univers des enfoirés.

3h30 environ de show = 13 chansons et 7 medley interprétées.

Chanteurs, acteurs et sportifs chantent pour les petits et les grands. Les enfoirés interprètent des tubes récents tels Comme des enfants de Cœur de Pirate ou Je veux de Zaz. Mais, ils se souviennent aussi de chansons plus anciennes comme Voici les clés de Gérard Lenorman ou Octobre de Francis Cabrel.

Les enfoirés ont souvent chanté Jean Ferrat. A la suite de son décès, l’an dernier, ils lui ont rendu hommage avec La montagne. Une interprétation émouvante de Jean Jacques GoldmanJean Louis AubertThomas Dutronc et Zaz.


Les enfoirés 2012 = ?

L’an passé, à cette même époque, Montpellier était déjà évoquée comme prochaine ville d’accueil de la troupe. Or, pour le jour aucune ville n’est citée pour 2012. De plus, France 2, qui a diffusé les concerts jusqu’en 2000, essayait d’obtenir, les droits de diffusion des enfoirés 2011. Mais TF1 a fait une offre plus forte. France 2 pourrait revenir dans l’appel d’offre, aux vues de l’audience d’hier. Les questions concernant le spectacle 2012 demeurent en suspens…

Dans l’œil des enfoirés avec Rebecca et Pauline…

1 Fév

Dans l’œil des enfoirés s’est terminé hier. Dimanche, Pauline et Rebecca, des étudiantes Perpignanaises ont assisté à leur premier concert des enfoirés à 20h, à l’Arena de Montpellier.

Rebecca et Pauline arrivent à l’Arena à 17h30, excitées et inquiètes. Il y a sept files, déjà très longues. Mais pour leur premier concert, les deux jeunes filles craignent un malaise et ne souhaitent pas rentrer parmi les premiers. Les Perpignanaises ambitionnent de rester près des portes, au fond de la fosse.

Pour patienter, Rebecca et Pauline attendent avec d’autres personnes près d’une sortie sur le bord de l’Arena. Il y a une barrière, un service de sécurité et des bus, des signes qui laissent penser qu’un artiste peut apparaître. Mais un agent de sécurité déclare « Ils ne sortiront pas, ils ont un village à l’intérieur de la salle ».

Ceux du concert de l’après midi sortent, la mine peu enjouée ce qui inquiète Rebecca et Pauline. Les Perpignanaises décident néanmoins de rejoindre une file. Le PMR (Personnes à Mobilité Réduite), dont les rangs sont aux extrémités commencent à entrer. A 19h, les portent s’ouvrent. Les gens se lassent parce qu’ils sont là depuis longtemps et que certaines personnes passent devant tout le monde en toute impunité ou parce qu’ils ont froid, comme Rebecca et Pauline.

Les deux jeunes filles foulent le sol de l’Arena et se dirigent directement dans la fosse. Les décors sont déjà sur la scène, des lunes en hauteur sur la gauche et un « T », un « e », un « R », un « r », et un « E » au centre. Rebecca et Pauline se placent sous l’écran géant, devant la régie. Sur les écrans qui serviront de prompteur, il est inscrit 37-35, le score de la victoire des français face au danois en handball.

Comme lors d’un match, les spectateurs se chauffent eux même et des olas partent du coté gauche des gradins et finissent dans la fosse.

Cinq hommes descendent en rappel et se positionnent dans des sièges, à plusieurs mètres au dessus de la fosse. Leur rôle est d’orienter les projecteurs pendant le spectacle.

Et c’est parti…

Dans l’œil des enfoirés débute par une rétrospective, Pauline et Rebecca dansent et chantent comme tous ceux qui sont autour d’elles dans la fosse. Puis 5, 4, 3, 2, 1… « On demande pas la lune… »

Une fois la première chanson terminée, Mimie Mathy se lance dans un discours, puis « Ça, c’est ce que l’on verra à la télé, mais ils ne sont pas prêts. » La comédienne interprète le début de certains des singles des enfoirés et le public chante la suite. La troisième personnalité préférée des Français se réjouie avec le public de la victoire Française en handball, avant de regagner les coulisses.

Pour connaître l’identité de l’artiste qui est sur scène et acclamé par le devant de la fosse, il y a une astuce. Rebecca et Pauline ne voient pas bien la scène et regardent ce qui est indiqué sur le prompteur. Il y a le prénom des enfoirés mais aussi, BRU pour Patrick Bruel, FIFI pour Patrick Fiori, LN pour Héléne Ségara ou GEGE pour Gérard Jugnot…

Entre les chansons, le spectacle continue…

« Bonjour. Pour les jeunes, je me présente, je suis Serge Lama. Pour les autres, je suis également Serge Lama. » Pour un interlude, le chanteur interprète Femme femme femme avec un clin d’œil à Montpellier et à La Grande Motte dans les paroles. Plus tard dans la soirée Mimie Mathy reprendra son tube de l’an passé, en adaptant les paroles « Je suis bien nulle part, sauf à Montpellier. »

Lors d’un intermède, Patrick Bruel invite le public à danser sur « Mon amant de Saint Jean ». Dans la fosse, tout le monde valse musette. Sans cavaliers, Rebecca et Pauline dansent ensemble. Dans les gradins, certains restent assis et d’autres se prêtent au jeu dans les allées. Avant de rejoindre les coulisses, BRU annonce « Pour ceux que ça intéresse, Montpellier mène Nancy 2 à 1. »

Les enfoirés dans la fosse…

Rebecca et Pauline aperçoivent des échelles devant elle, au milieu de la fosse. A quelques pas des jeunes filles, Maurane arrive et grimpe sur une mini estrade. La chanteuse belge fait un signe dans la direction des étudiantes, pour saluer le public, avant de se retourner pour interpréter la chanson Écris l’histoire avec Claire Keim, également dans la fosse mais du coté droit et Patrick Fiori, sur scène. A la fin de la chanson, FIFI, traverse le devant de la fosse sur une mini estrade. Maurane sourie au public derrière elle, descend de son piédestal et sort de la fosse.

Les chansons s’enchainent avec toujours le même schéma, une chanson, un sketch qui sera diffusé et une chanson d’un artiste pour finir d’installer les décors. Dans la fosse, des personnes abandonnent, s’assoient par terre ou s’en vont…

« Rah-rah-ah-ah-ah! Mum-mum-mum-mum-mah! GaGa-oo-la-la! » La bande son de Bad Romance est diffusé, Liane Foly débarque sur scène déguisée en Lady Gaga puis appelle Mimie Mathy qui arrivent costumée comme Madonna, les deux femmes font un sketch. Mais au même moment, près de Rebecca et Pauline, des agent de sécurité s’approchent avec des lampes. La foule doit se regrouper derrière les lignes tracées au sol. Sans bousculade, le public se prête au jeu et crée un passage par lequel une estrade, un décor puis Zaz, Thomas Dutronc, Jean Louis Aubert et Jean Jacques Goldman passent. Rebecca et Pauline se retrouvent entre l’estrade et le décor, les chanteurs leurs tournent le dos. Mais Jean Jacques Goldman se retourne sans cesse en souriant. Une fois la chanson achevée, un passage se crée à nouveau. Les artistes, l’estrade puis le décor l’empruntent, tour à tour, pour quitter la fosse.

Voilà, c’est fini…

Mimie Mathy précise qu’en plus des artistes, il y a les musiciens et les cinq hommes qui s’occupent des projecteurs. Tous sont très applaudis. La comédienne explique que les enfoirés vont traverser la fosse pour la chanson finale. Les enfoirés entrent par la droite, là ou Claire Keim a chanté plus tôt. Rebecca et Pauline ne voit que les bâtons lumineux que les artistes lèvent en l’air pour la chorégraphie.

Enfin, une pluie de confettis argentés tombe sur la scène. « Aujourd’hui, on n’a plus le droit ni d’avoir faim, ni d’avoir froid… »

Ce diaporama nécessite JavaScript.