Tag Archives: Pyrénées-Orientales

Marie-Arlette Carlotti dans les Pyrénées-Orientales…

24 Oct

Marie-Arlette Carlotti lors de la visite de Jean-Marc Ayrault à Marseille.

Une Marseillaise en Catalogne ! La ministre déléguée auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion sera en déplacement jeudi 25 et vendredi 26 octobre dans les Pyrénées-Orientales.

Née à Béziers, Marie-Arlette Carlotti qui est arrivée très jeune à Marseille, retrouvera sa région natale. L’ancienne députée poursuivra ensuite sa route vers l’Ouest, jusqu’à Toulouse, où elle est attendue pour le congrès du Parti Socialiste.

La journée nationale d’hommage aux Harkis…

22 Sep

Plusieurs manifestations sont prévues, mardi 25 septembre, pour la journée nationale d’hommage aux Harkis et aux autres membres des forces supplétives. Deux choix s’offrent aux élus locaux : Se rendre à l’une des deux cérémonies officielles qui se tiendront dans les Pyrénées-Orientales ou en organiser une dans leur commune.

A 8h20, un hommage sera rendu au monument de Sidi Ferruch, à Port-Vendres. Une cérémonie suivra au mémorial du camp Joffre, à Rivesaltes, à 10h30. Marine Le Pen y sera présente aux côtés d’élus régionaux du Front National.

Une cérémonie sera également organisée à 11h30, au Barcarès, devant le monument au morts de la place de la République.

La journée nationale d’hommage aux Harkis et aux autres membres des forces supplétives a été instituée, en 2003, par un  décret de Jacques Chirac, alors président de la république. Cette journée a été fixée au 25 septembre.

Présidentielle : En 2007, quels étaient les résultats du second tour ?

29 Avr

A une semaine du second tour de l’élection présidentielle, retour sur le score de l’UMP et du PS dans les Pyrénées Orientales, en 2007. 

Le 6 mai 2007, 267 988 personnes se sont déplacés dans les urnes des Pyrénées Orientales. 14.87% des inscrits du département avait choisi l’abstention, moins que la moyenne nationale (16.03%). Nicolas Sarkozy était élu président de la république avec 53.06% des suffrages (55.70% dans les P.O.).

Les communes des Pyrénées Orientales.

Les deux candidats étaient ex aequo dans trois communes.

A Casteil (109 inscrits ; 95 votants ; 5 nuls), Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal recueillaient 45 voix chacun.
A Lansac (70 inscrits ; 61 votants; 3 nuls), Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal recueillaient 29 voix chacun.
A Thuès-Entre-Valls (48 inscrits ; 43 votants ; 1 nuls), Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal recueillaient 21 voix chacun.  

Zoom sur le canton de Saint Laurent de la Salanque :

Le Barcarès
4 188 inscrits
3 500 votants
136 nuls, soit 3 364 exprimés

Nicolas Sarkozy  2 141  (63.64%)
Ségolène Royal   1 223  (36.36%)

Claira
2 516 inscrits
2 241 votants
98 nuls, soit 2 143 exprimés

Nicolas Sarkozy   1 239  (57.82%)
Ségolène Royal       904  (42.18%)

Saint Hippolyte
1 705 inscrits
1 480 votants
94 nuls, soit 1 386 exprimés

Nicolas Sarkozy    815  (58.80%)
Ségolène Royal     571  (41.20%)

Saint Laurent de la Salanque
6 716inscrits
5 788votants
244 nuls, soit 5 544 exprimés

Nicolas Sarkozy    3 329  (60.05%)
Ségolène Royal     2 215  (39.95%)

Torreilles
2 097 inscrits
1 855 votants
63 nuls, soit 1 792 exprimés

Nicolas Sarkozy    1 093  (60.99%)
Ségolène Royal         699  (39.01%)

Législatives 2012 (66) : Fernand Siré investi…

28 Jan

Le conseil national de l’UMP, réuni à Paris, a officiellement investi ses derniers candidats pour les prochaines législatives. Le député sortant et maire de Saint Laurent de la Salanque, Fernand Siré, briguera la députation pour l’UMP dans la 2e circonscription des Pyrénées-Orientales. 

Les députés sortants Daniel Mach et Jacqueline Irles avaient précédemment été investis sur la 1e et la 4e circonscription. Le siège de la 3e étant vacant, c’est Jean Castex, maire de Prades et secrétaire général adjoint de l’Elysée, qui avait reçu l’investiture UMP en même temps que ces deux derniers. 

Législatives 2012 (66) : Les premiers candidats déclarés…

9 Jan

L’UMP désignera demain ses candidats pour les élections législatives qui se tiendront les 10 et 17 juin 2012. Dans les Pyrénées-Orientales, le Parti Socialiste, Europe Écologie-Les Verts, le Front de Gauche et le Front National ont déjà dévoilé le nom de leurs candidats.

1e circonscription
Jean Vila, conseiller général de Perpignan III, était déjà candidat du Front de Gauche sur la 1e circonscription lors des élections législatives de 2007. Le maire de Cabestany, battu par Daniel Mach (UMP) au second tour, renouvelle sa candidature à la députation. Face à lui, le même adversaire du Front National : Louis Aliot. Pour contrer le conseiller régional du Languedoc Roussillon et face au score de Jean Vila en 2007, le Parti Socialiste ne présentera pas de candidat sur cette circonscription et soutient Agnès Langevine, investie par Europe Ecologie-Les Verts.

2e circonscription
Toussainte Calabrèse, fraichement élue conseillère générale sur le canton Perpignan IX est la candidate du Parti Socialiste pour la 2e circonscription. Cette clerc de notaire est, en outre, soutenue par Europe Écologie-Les Verts qui ne présentera pas de candidat sur cette circonscription. En 2007, c’était l’ancienne député Renée Soum qui affrontait Arlette Franco (UMP), pour le PS.

Du côté du Front National, Pierre Aloy qui arrivait en troisième position à l’issu du premier tour en 2007 ne sera pas candidat. La conseillère régionale du Languedoc Roussillon, Irina Kortánek a été choisie pour représenter son parti dans la 2e circonscription.

La candidate du Front de Gauche, Françoise Fiter était déjà candidate en 2007, mais pour la 3e circonscription. Cette assistante sociale hospitalière n’avait pas dépassé le premier tour.

3e circonscription 
Ségolène Neuville, conseillère générale du canton Perpignan V, sera la candidate du Parti Socialiste sur la 3e circonscription. Cette médecin succède ainsi à Christian Bourquin, candidat malheureux lors des élections de 2007.

Contre cette femme, trois hommes sont déjà investis : Daniel Borreill, pour le Parti de Gauche, Jean-Marc Panis, pour Europe Écologie-Les Verts et Bruno Lemaire (un homonyme du ministre de l’Agriculture), pour le Front National.

4e circonscription
Pierre Aylagas, maire d’Argelès-sur-Mer, est le candidat du Parti Socialiste. Le conseiller général du canton d’Argelès sur Mer avait déjà brigué le siège de député de la 4e circonscription en 2007. Ce retraité de l’Éducation Nationale était cependant candidat sans étiquette lors des dernières élections, Olivier Ferrand ayant été parachuté candidat PS dans cette circonscription. Ce dernier n’avait pas dépassé le premier tour du scrutin, contrairement à Pierre Aylagas qui était le concurrent de Jacqueline Irles (UMP), au second tour. Olivier Ferrand a été, à nouveau, parachuté pour les prochaines élections, dans les Bouches du Rhône.

Pierre Aylagas retrouvera deux adversaires qu’il avait devancé il y a cinq ans : Nicolas Garcia, maire d’Elne et Marie-Thérèse Costa-Fesenbeck, conseillère régionale du Languedoc Roussillon, qui sont respectivement les candidats du Front de Gauche et du Front National. Tout deux s’affrontaient déjà lors des dernières élections, mais n’avait pas dépassé le premier tour. Le premier, rédacteur de Presse, était arrivé en quatrième place au premier tour du scrutin et la seconde, retraitée de la CPAM de Perpignan, en sixième position.

Bruno Rouane, premier adjoint à Saint- Laurent-de-Cerdans, est également candidat sur cette circonscription sous la bannière d’Europe Ecologie Les Verts.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En route vers les élections législatives…

1 Jan

2012, c’est l’année de l’élection présidentielle mais aussi celle des élections législatives. Depuis le référendum sur le quinquennat présidentiel, en 2000, les deux élections se déroulent la même année. Une proximité temporelle qui a permis jusqu’à présent d’éviter une nouvelle cohabitation entre le chef de l’État et le chef de gouvernement. 

Un mois après l’élection nationale, les électeurs retourneront dans les urnes pour élire « leur » député. 577 députés seront élus dans autant de circonscriptions à travers la France. 

Les Pyrénées-Orientales comptent quatre sièges à l’assemblée nationale. En 2007, Daniel Mach, Arlette Franco, François Calvet et Jacqueline Irles ont été élus. Tous quatre appartenaient à la majorité présidentielle. Lorsque en mars 2010, Arlette Franco est décédée, son suppléant, Fernand Siré, lui a succédé, dans la 2e circonscription. En septembre 2011, François Calvet, élu sénateur, a laissé vacant son siège de député de la 3e circonscription, quittant le palais Bourbon pour celui du Luxembourg. 

La majorité des partis ont déjà désigné leurs candidats à la députation. L’UMP, de son côté, investira les siens le 25 janvier prochain. Ces candidatures devront ensuite être déposées place Beauvau, au ministère de l’Intérieur, à partir du 7 mai, dès le lendemain du second tour de l’élection présidentielle, et jusqu’au 11 mai 2012. 

1e circonscription (cantons : Perpignan III, Perpignan IV, Perpignan V, Perpignan VII, Perpignan IX et Toulouges)

Le député sortant est Daniel Mach (UMP), maire de Pollestre. 

2e circonscription (cantons : Perpignan I, Latour de France, Rivesaltes, Saint Laurent de la Salanque, Saint Paul de Fenouillet, Canet en Roussillon, Côte Radieuse, Saint Estève et Sournia)

Le député sortant est Fernand Siré, maire (UMP) de Saint-Laurent-de-la-Salanque.

3e circonscription (cantons : Perpignan II, Perpignan VI, Perpignan VIII, Millas, Mont Louis, Olette, Prades, Saillagouse et Vinça)

Le siège est vacant. 

4e circonscription (cantons : Argelès sur Mer – Arles sur Tech – Céret – Prats de Mollo – Côte Vermeille, Thuir et Elne)

La député sortante est Jacqueline Irles, maire (UMP) de Villeneuve-de-la-Raho.

1 089 grands électeurs aux urnes dimanche…

19 Sep

Les 1 089 grands électeurs des Pyrénées-Orientales ont rendez-vous dimanche au Palais de Justice de Perpignan pour les élections sénatoriales. Le département fait parti des 44 circonscriptions renouvelables cette année. Le scrutin qui se déroulera en deux tours, si nécessaire, sera présidé par le président du tribunal de grande instance de Perpignan.

Ce sont Jean-Paul Alduy (UMP) et Paul Blanc (UMP) qui siègent au palais du Luxembourg depuis 2004, le premier est de nouveau candidat et fait parti des favoris avec Christian Bourquin et François Calvet.

Les 12 candidats sont :

  • Christian Bourquin (DVG), président du conseil régional de Languedoc-Roussillon et sa suppléante Hermeline Malherbe, présidente du conseil général des Pyrénées-Orientales ;
  • Robert Sultan (FN) et sa suppléante Monique Olanda-Reze ;
  • François Calvet (UMP), député des Pyrénées-Orientales et son suppléantJean-Pierre Roméro ;
  • Bruno Rouane (EELV), adjoint au maire de Saint- Laurent-de-Cerdans et sa suppléante Katia Mingo ;
  • Jean-Paul Alduy (PR), président de la communauté d’agglomération Perpignan Méditerranée et son suppléant Bernard Remedi ;
  • Philippe Galano (PCF) et sa suppléante Suzanne Wolff ;
  • Chantal Decosse (MRC), conseillère municipale de Céret et son suppléantBernard Nicolas ;
  • Maryse Gomez (MRC), conseillère municipale de Saint-Laurent-de-la-Salanque et son suppléant Robert Jeanpierre ;
  • Charles Campigna (PS), adjoint au maire d’Argelès-sur-Mer et sa suppléante Marie-Louise Alenda ;
  • Jean-Michel Campins (DVD) et son suppléant Pierre Bertrand ;
  • Jean-François Denis (PRG), ancien maire de Prades et sa suppléante Anne-Marie Cubris ;
  • Henri Clement (DVD) et sa suppléante Christelle Grosjean.