Tag Archives: Bruno Lemaire

Marine Le Pen : « Si nous y entrons, rien ne sera plus comme avant »…

6 Juin

Louis Aliot, Irina Kortanek, Bruno Lemaire et Marie-Thérèse Costa Fesenbeck

« Ils (les députés des Pyrénées-Orientales) bêlent à Perpignan et se taisent au palais Bourbon » a déclaré Louis Aliot, ce soir, à la salle polyvalente surchauffée de Bompas, lors du meeting de Marine Le Pen. La présidente du Front national est venue soutenir ses quatre candidats des Pyrénées-Orientales : Louis Aliot, Irina Kortanek, Bruno Lemaire et Marie-Thérèse Costa Fesenbeck, respectivement sur la 1e, 2e, 3e et 4e circonscription.

Devant près de 800 personnes, parmi lesquelles le maire de Bompas, dont le vice-président du FN a salué « la présence républicaine », les candidats se sont succédés au pupitre. Avec le soutien de la présidente de leur parti, ils ont donné la priorité à l’enjeu national que représente cette élection, à l’instar d’Irina Kortanek, candidate sur la 2e circonscription. Elle a mis en avant « l’identité de notre France éternelle » et souhaite que « la préférence nationale ne soit plus une grossièreté mais une évidence ». La candidate a également abordé la sécurité et l’immigration dont Marine Le Pen préconise « un arrêt total d’une immigration dont nous ne savons plus quoi faire ». La traductrice s’étonne des sondages donnant en tête la candidate PS sur sa circonscription « traditionnellement ancrée à droite ». Irina Kortanek qualifie de « désastreux » le bilan de l’UMP sur le plan local et a indiqué « le vrai slogan est : une voix UMP est une voix inutile ». La candidate a également ébranlé les socialistes qui « ont abandonné le peuple depuis bien longtemps ».

Marine Le Pen, qui a recueilli 24,23 % des suffrages, au premier tour de la présidentielle dans les Pyrénées-Orientales, a été chaleureusement accueillie et a beaucoup plaisanté afin de faire rire ou sourire l’assistance. « T’as eu quoi en Maths ? Un smiley vert » a ironisé la Millassoise par intérim, en réaction à la déclaration de Vincent Peillon, ministre de l’Éducation nationale : « La note est une source de souffrance à l’école ». L’ancienne candidate à l’élection présidentielle a égratigné d’autres membres du gouvernement et notamment les ministres régaliens, avant de s’attaquer à son projet. « Tous le reste de la journée on est cool, on a le récépissé » a raillé Marine Le Pen, après la proposition du gouvernement de délivrer un récépissé après un contrôle de police, afin d’éviter les abus.

« Si nous y entrons (à l’Assemblée Nationale), rien ne sera plus comme avant, il en sera fini de ces magouilles de couloirs » a promis la députée européenne, tandis que Louis Aliot espère une victoire du Front national dans les P.O. et assure : « Vous pouvez compter sur nous pour entrer dans la mêlée dimanche ».

Retrouver plus de photos de ce meeting

Qui són ?

Irina Kortanek, traductrice
2010-aujourd’hui : conseillère régionale du Languedoc Roussillon.

Julien Leonardelli, responsable d’un magasin

Les candidats de la 2e circonscription…

La 2e circonscription des P.O.

Cécile Sorbier (Alliance Ecologiste Indépendante) et son suppléant Francis Meuley
Françoise Fiter (Front de gauche) et son suppléant Patrick Cases
Audrey Castanet (Le Trèfle) et son suppléant Georges Saurel
Fernand Siré (UMP) et sa suppléante Christine Llorens
Liberto Plana (Lutte Ouvrière) et son suppléant Antoine Meroc
Toussainte Calabrese (PS) et son suppléant Michel Maffre
Irina Kortanek (FN) et son suppléant Julien Leonardelli
Marie-Paule Ricard (EELV) et son suppléant Patrick Cheguillaume
Pascale Clavel (Sans étiquette) et son suppléant Thierry Granie
Annie Rideau (Nouveau Parti Anticapitaliste) et sa suppléante Sandra Ferrer
Gérald Brachet (Parti du vote blanc) et sa suppléante Joëlle Clement
Joseph Puig (Sans étiquette) et sa suppléante Nathalie Pineau-Rovira

Législatives 2012 (66) : Les premiers candidats déclarés…

9 Jan

L’UMP désignera demain ses candidats pour les élections législatives qui se tiendront les 10 et 17 juin 2012. Dans les Pyrénées-Orientales, le Parti Socialiste, Europe Écologie-Les Verts, le Front de Gauche et le Front National ont déjà dévoilé le nom de leurs candidats.

1e circonscription
Jean Vila, conseiller général de Perpignan III, était déjà candidat du Front de Gauche sur la 1e circonscription lors des élections législatives de 2007. Le maire de Cabestany, battu par Daniel Mach (UMP) au second tour, renouvelle sa candidature à la députation. Face à lui, le même adversaire du Front National : Louis Aliot. Pour contrer le conseiller régional du Languedoc Roussillon et face au score de Jean Vila en 2007, le Parti Socialiste ne présentera pas de candidat sur cette circonscription et soutient Agnès Langevine, investie par Europe Ecologie-Les Verts.

2e circonscription
Toussainte Calabrèse, fraichement élue conseillère générale sur le canton Perpignan IX est la candidate du Parti Socialiste pour la 2e circonscription. Cette clerc de notaire est, en outre, soutenue par Europe Écologie-Les Verts qui ne présentera pas de candidat sur cette circonscription. En 2007, c’était l’ancienne député Renée Soum qui affrontait Arlette Franco (UMP), pour le PS.

Du côté du Front National, Pierre Aloy qui arrivait en troisième position à l’issu du premier tour en 2007 ne sera pas candidat. La conseillère régionale du Languedoc Roussillon, Irina Kortánek a été choisie pour représenter son parti dans la 2e circonscription.

La candidate du Front de Gauche, Françoise Fiter était déjà candidate en 2007, mais pour la 3e circonscription. Cette assistante sociale hospitalière n’avait pas dépassé le premier tour.

3e circonscription 
Ségolène Neuville, conseillère générale du canton Perpignan V, sera la candidate du Parti Socialiste sur la 3e circonscription. Cette médecin succède ainsi à Christian Bourquin, candidat malheureux lors des élections de 2007.

Contre cette femme, trois hommes sont déjà investis : Daniel Borreill, pour le Parti de Gauche, Jean-Marc Panis, pour Europe Écologie-Les Verts et Bruno Lemaire (un homonyme du ministre de l’Agriculture), pour le Front National.

4e circonscription
Pierre Aylagas, maire d’Argelès-sur-Mer, est le candidat du Parti Socialiste. Le conseiller général du canton d’Argelès sur Mer avait déjà brigué le siège de député de la 4e circonscription en 2007. Ce retraité de l’Éducation Nationale était cependant candidat sans étiquette lors des dernières élections, Olivier Ferrand ayant été parachuté candidat PS dans cette circonscription. Ce dernier n’avait pas dépassé le premier tour du scrutin, contrairement à Pierre Aylagas qui était le concurrent de Jacqueline Irles (UMP), au second tour. Olivier Ferrand a été, à nouveau, parachuté pour les prochaines élections, dans les Bouches du Rhône.

Pierre Aylagas retrouvera deux adversaires qu’il avait devancé il y a cinq ans : Nicolas Garcia, maire d’Elne et Marie-Thérèse Costa-Fesenbeck, conseillère régionale du Languedoc Roussillon, qui sont respectivement les candidats du Front de Gauche et du Front National. Tout deux s’affrontaient déjà lors des dernières élections, mais n’avait pas dépassé le premier tour. Le premier, rédacteur de Presse, était arrivé en quatrième place au premier tour du scrutin et la seconde, retraitée de la CPAM de Perpignan, en sixième position.

Bruno Rouane, premier adjoint à Saint- Laurent-de-Cerdans, est également candidat sur cette circonscription sous la bannière d’Europe Ecologie Les Verts.

Ce diaporama nécessite JavaScript.