Archive | décembre, 2011

Noël au Barcarès…

24 Déc

Samedi 17 décembre 2011

Monsieur le maire a inauguré la patinoire sur la place de la République. Cette année la patinoire a retrouvé le lieu de ses débuts en 1996. Après le découpage du ruban, place au spectacle avec des élèves de l’association « Ballet Barcarèsien et Patinage artistique ». Des patineurs plus expérimentés comme Lisa Surin et Damien Djerdjevick ont ensuite ravi les spectateurs avec des figures exceptionnelles. Deux jeunes couples du « Bordeaux Sport de Glace », Marine et Bastien Saes, Elisa Saes et Tristan Lebris-Pujol, ont également inauguré cette glace catalane.

Dimanche 18 décembre 2011

Après l’arrivée du père Noël sur la place du village, la municipalité Barcarèsienne inaugurait le marché de Noël. Un marché ou se mêlent des stands de nourritures et des manèges, avec une nouveauté cette année : une grande roue de 40 mètres de hauteur face à la mer. Outre les stands, un « village de Noël » est installé au pied de la grande roue et propose un parcours qui attire les curieux. Dans une balade au milieu de sapins blancs, petits et grands croisent un ours ou une cabane avec le père Noël.

Mardi 20 décembre 2011

Les petits Barcarèsiens se sont pressés dans la crèche du marché de Noël pour se faire maquiller. Filles et garçons arboraient, avec fierté, leurs visages recouverts de paillettes et de couleurs. Certaines adolescentes se sont même prises au jeu et ont assisté, la nuit tombée, à la soirée Fluo Party sur la patinoire avec du maquillage. Malheureusement, depuis cette première soirée de glisse, la patinoire a cessé de fonctionner en raison d’un problème technique.

Jeudi 22 décembre 2011

Une foule s’est amassée sur la place de la République pour écouter des contes de Noël. Deux narratrices, de la compagnie Cielo, vêtues de blanc et perchées sur des échasses, captaient sans peine l’attention des enfants. L’une d’elle a lancé de nombreuses poignées de gros confettis blancs. L’autre installée dans la crèche a narré des contes pendant que des images apparaissaient sous sa longue robe face à des enfants les yeux ébahis.

La cuina de Montserrat : Le Christmas Pudding…

22 Déc

Montserrat adore cuisiner : les plats catalans dont elle a hérité les recettes de sa grand mère ou de purs produits de son imagination. Tout est prétexte à passer derrière les fourneaux pour cette jeune Catalane qui rapporte toujours de nouvelles recettes de ses voyages à l’étranger.

« Avui, Montsé prepara nadal… »

Monterrat a décidé de cuisiner britannique et de préparer un Christmas Pudding. Cependant elle n’a pas respecté la tradition à la lettre. Montsé n’a pas inclus les six objets (un bouton, deux bagues, un dé à coudre, un cochon et une pièce de dix shilling en or) dans la recette.

Ingrédients :
250g de raisins secs
500g de beurre
250g de pain de seigle
125g de sucre
250ml de lait
125g de farine
2 sachets de levure
6 œufs
125g de cerises confites
20g de zestes de citron confits
20g de zestes d’orange confits
60g d’amande
4 cuillères à café d’épices pour gâteau
1 pincée de sel
4 cuillère à soupe de bourbon

Hacher les raisins, les cerises, les amandes et les zestes confits.

Ajouter le bourbon et les épices et laisser mariner une nuit.

Le lendemain, sortir le beurre du réfrigérateur avant de réaliser la recette afin qu’il soit mou le cas échéant.

Hacher le pain de seigle.

Ajouter le sucre, la farine, le sel et la levure. Mélanger le tout.

Ajouter le beurre, les œufs et le lait à la préparation et malaxer bien.

Incorporer les fruits marinés et laisser reposer.

Préchauffer le four à 140°C.

Beurrer le moule et découper deux ronds de papier sulfurisé, l’un pour déposer au fond du moule et l’autre pour mettre sur la préparation une fois que le moule sera plein.

Remplir le moule et l’entourer d’un torchon, replier et nouer les quatre coins.

Plonger ensuite le moule entouré du torchon dans un plat au bain-marie.

Faire cuire six heures.

Lorsque le pudding est cuit, le décorer avec des cerises confites.

La cuina de Montserrat : Une bûche de Noël…

21 Déc

Montserrat adore cuisiner : les plats catalans dont elle a hérité les recettes de sa grand mère ou de purs produits de son imagination. Tout est prétexte à passer derrière les fourneaux pour cette jeune Catalane qui rapporte toujours de nouvelles recettes de ses voyages à l’étranger.

« Avui, Montsé prepara nadal… »

Cette année Montserrat a décidé de faire une bûche de Noël alliant simplicité et originalité. Montsé a donc préparé plusieurs mini-bûches à trois étages.

Ingrédients :
200g de biscuit (petit beurre)
100g de sucre
120g de beurre
300g de chocolat
150g de crème fraîche
500g de marron
10cl de lait
100g de fromage blanc à 20%

Mixer les biscuits et le sucre.

Faire fondre le beurre et l’ajouter au mélange obtenu précédemment. Mixer le tout.

Beurrer le ou les moules.

Verser la préparation dans les moules en tassant bien.

Mettre les moules au réfrigérateur afin que le premier étage refroidisse.

Faire fondre le chocolat au bain marie.

Hors du feu, mélanger la crème fraîche et chocolat.

Lorsque l’étage de biscuit a refroidi, faire un second étage avec le chocolat dans les moules.


Remettre les moules au réfrigérateur avant la troisième couche.

Dans une casserole, faire chauffer les marrons et le lait.

Lorsque les marrons sont tendres, les égoutter et les mixer.

Mixer ensuite les marrons avec le yaourt.

Enfin réaliser la troisième couche de la bûche.

Laisser la bûche au réfrigérateur pendant trois heures avant de démouler.

Lorsque la bûche est démoulée, elle peut être glacée ou simplement saupoudrée de chocolat comme sur la photo.

Happy New Year…

21 Déc

Le 31 décembre, c’est un jour de fête mondiale… Après Pretty Woman et Valentine Day, Garry Marshall s’est attaqué au réveillon du nouvel an avec sa nouvelle comédie romantique.

Happy New Year célèbre l’amour, l’espoir, le pardon, les secondes chances et les nouveaux départs. Ce long métrage retrace la journée de différents personnages un jeune homme enjoué, un autre abattu, une jeune femme stressée, une autre surexcitée, à la veille de la nouvelle année. L’occasion pour chacun de faire un point et d’appréhender 2012 à sa façon. Avec New York en toile de fond, des vies se mêlent, des couples se forment pour ce soir rempli de promesses.

Outre la romance et l’euphorie régnant autour du réveillon, ce film emmène les téléspectateurs dans l’envers du décors du gigantesque réveillon de Times Square. Un évènement à la charge de Claire Morgan (Hilary Swank) qui se démène afin que la boule descende du n°1 Times Square à minuit. Pendant ce temps, dans les coulisses du show, Jensen (Jon Bon Jovi) attend son entrée en scène et Ava (Sofia Vergara) s’affaire en cuisine. Cette intrusion de l’autre coté de l’évènement est un plus qui permet au film de ne pas complétement sombrer dans le coté romance de la comédie romantique.

De nombreuses stars sont au casting de ce film chorale. Il y en a pour tous les goûts : Zac Efron ou Ashton Kutcher, pour le demoiselles ; Katherine Heigl ou Jessica Biel, pour les hommes ; Lea Michele ou Sarah Jessica Parker, pour les fan de séries télévisés ou encore Robert De Niro.

Happy New Year permettra à ceux qui n’ont encore rien prévu pour le 31 de relativiser à propos de leur sort et à ceux qui préparent ardemment une grande fête de s’impatienter vigoureusement. 

La cuina de Montserrat : Les pains d’épice russes…

20 Déc

Montserrat adore cuisiner : les plats catalans dont elle a hérité les recettes de sa grand mère ou de purs produits de son imagination. Tout est prétexte à passer derrière les fourneaux pour cette jeune Catalane qui rapporte toujours de nouvelles recettes de ses voyages à l’étranger.

« Avui, Montsé prepara nadal… »

De son séjour en Russie, Montserrat a conservé des recettes de cuisine, dont celle du pain d’épice. Une gourmandise que les slaves dégustent avec le thé ou offrent comme cadeau lors des fêtes de fin d’année.

Le pain d’épice

Ingrédients :
400g de farine
300g de miel
1 œuf
100g de crème fraîche
50g de beurre
1 cuillère à café de mélange de cannelle, de cardamone et d’anis en poudre
½ cuillère à café de bicarbonate de soude
½ cuillère à café de jus de citron
une pointe au couteau de sel

Réchauffer le miel au bain marie.

Incorporer le beurre, la crème fraiche, l’œuf, les épices, le bicarbonate de soude, le jus de citron et le sel et mélanger.

Verser la farine dans le mélange obtenu et pétrir la pâte.

Laisser reposer la pâte pendant deux à trois heures.

Préchauffer le four à 200°C.

Étaler la pâte avec un rouleau sur une épaisseur de 0,7 à 1 cm.

Découper la pâte avec les emporte-pièces, en étoile ou autre.

Beurrer la plaque qui ira au four et y déposer les « étoiles ».

Enfourner pendant vingt minutes.

Laisser les pains d’épice refroidir.

Le glaçage

Ingrédients :
200g de sucre glace
1 blanc d’œuf
½ jus de citron
colorant
des perles multicolores

Mélanger le sucre glace et le blanc d’œuf.

Ajouter le jus de la moitié d’un citron et remuer.

Il est préférable d’ajouter du colorant puisque le glaçage simple ne colore pas en blanc, en séchant il a tendance à devenir transparent.

Lorsque les pains d’épice ont refroidi, les plonger un à un dans le mélange afin de recouvrir une face de glaçage.

Saupoudrer de perles multicolores.

Laisser refroidir afin que le glaçage se solidifie.

Première condamnation d’un président de la république…

15 Déc

« Dura lex, sed lex » (La loi est dure, mais c’est la loi)… Le tribunal correctionnel de Paris a condamné jeudi 15 décembre pour la première fois, un président de la république. Jacques Chirac a été condamné à deux ans de prison avec sursis dans l’affaire des emplois fictifs de la ville de Paris. L’ancien chef d’Etat a été reconnu coupable d' »abus de confiance » et de « détournement de fonds publics ». Il a, en outre, été reconnu coupable de « prise illégale d’intérêts »devant le tribunal de Nanterre. L’ancien président était absent à son procès. Il n’a pas encore annoncé sa décision de faire appel ou non.

« Dura lex, sed lex »…

A la sortie du procès, Me Georges Kiejman, un des avocats de Jacques Chirac, a confié à la presse « J’espère que ce procès ne changera rien à l’affection que les Français portent à Jacques Chirac ».

Trois femmes, trois générations ont appris ce matin la condamnation de l’ancien président. Leurs avis divergent sur le sujet. « Pobret (le pauvre en catalan)… C’est moche!!! Depuis le temps qu’est ce qu’ils viennent l’embêter maintenant qu’il est âgé » proteste Huguette, 79 ans. La retraitée déplore la condamnation d’un homme qui est né huit jour avant elle. Héloïse,  étudiante, est plus terre à terre : « c’est pas trop tôt », elle pensait que « ça trainerait encore un bout de temps ». Du haut de ses 20 ans, la jeune fille se satisfait que justice ait été rendu dans cette affaire qui « n’a pas la même ampleur qu’une affaire du type Karachi mais il y a quand même des millions en jeu. Je trouve que la population a tendance a minimiser son importance sous prétexte que Chirac était « le petit gentil » de service ». L’image de l’ancien chef d’État est quasi indissociable du Salon de l’agriculture, dans lequel il passait des heures à sillonner les allées. « C’est lui qui s’est opposé à la guerre en Irak » se souvient surtout Liliane, 51 ans, qui considère que le jugement rendu est « politique ».

« Mens sans in corpore sano »…

François Hollande et François Fillon, tous deux en déplacement, ne se sont pas attardés sur la condamnation de l’ancien chef d’État, pensant à l’homme derrière le jugement.

En visite à Bondy, François Hollande, candidat PS à la présidentielle de 2012 a déclaré « La justice est passée et elle devait passer, pour que ne s’installe pas un sentiment d’impunité ». Face à cette condamnation « sévère », le député de Corèze a également eu « une pensée pour l’homme, Jacques Chirac, qui connaît en plus des ennuis de santé ».

Via une déclaration de presse à Sao Paulo, François Fillon, considère que le jugement « arrive vraiment trop tard, plus de 20 ans après les faits ». Le premier ministre a également ajouté que cela « ne viendra pas altérer la relation personnelle qui existe entre les Français et Jacques Chirac ».

« Lex aequa est »…

Eva Joly Jean-Marie Le Pen et Benoit Hamon se sont réjouis de l’équité de la justice.

Eva Joly, candidate d’Europe Écologie-Les Verts à la présidentielle de 2012, s’est félicitée dans un communiqué : « Ce jugement rendu après un véritable marathon judiciaire est la preuve de la nécessité et de l’utilité d’une justice indépendante et qui juge à égalité l’ensemble des citoyens ». L’ancienne juge d’instruction demande également à Jacques Chirac de quitter son siège au Conseil Constitutionnel, un siège qu’il occupe de droit en tant qu’ancien président de la république.

Jean Marie Le Pen a déclaré « On pouvait désespérer de la possibilité de faire condamner des coupables de haut niveau dans notre pays. Cette exception confirme la règle » (BFM TV). Le président d’honneur du Front National a ajouté « nous avons été présidés par un délinquant pendant 12 ans, et mon adversaire de 2002 est quelqu’un qui aurait dû être condamné à la prison ».

« C’est un bon signe pour la démocratie française qu’une justice indépendante puisse prononcer un tel verdict à l’égard d’un ancien président de la République » a déclaré à l’AFP, Benoit Hamon. Le porte parole du PS s’est félicité « que la justice passe, qu’elle ne distingue pas les justiciables selon qu’ils soient puissants ou pas ». Cette condamnation fait mentir, près de quatre siècles plus tard, la morale de la fable Les animaux malades de la peste de Jean La Fontaine : « Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir »…. 

Franck Dubosc à Marseille puis à Aix…

12 Déc

Franck Dubosc sera jeudi 15 décembre à Marseille puis à Aix-en-Provence, pour présenter son nouveau film : 10 jours en or

Dans cette comédie dramatique, le comédien endosse le rôle de Marc Bajau, un homme qui sillonne le pays pour le compte d’une marque de vêtements. Sa vie va être bouleversée lorsque sa conquête lui laisse son fils, Lucas (Mathis Touré), un petit métis de 6 ans. Marc reprend la route avec Lucas. Ensemble, ils vont rencontrer Pierre (Claude Rich), un retraité fantasque et envahissant, et Julie (Marie Kremer), une jeune femme en errance. Avec ce trio, Marc Bajau va vivre 10 jours qui vont changer sa vie…

Deux projections du film 10 jours en or sont prévues jeudi 15 décembre, d’abord, à 19h45, au cinéma Les 3 Palmes à Marseille, puis à 20h30, au cinéma Le Cézanne, à Aix-en-Provence. Ces avant-premières seront suivies de rencontres avec l’acteur Franck Dubosc et le réalisateur Nicolas Brossette. Pour ceux qui n’assisteront pas à ces projections en avant-première, la sortie du film est prévue pour le 11 janvier 2012.