Tag Archives: Noël

Un « village enchanté » au Barcarès…

25 Déc

Noël 2012 Barcarès (21)Le village du père Noël était au Barcarès cette année. La place de la République accueille comme l’an dernier, une patinoire à ciel ouvert depuis le 8 décembre dernier. Cette année, « un village enchanté » s’est logé autour de la piste de glisse. Avec ses chalets, ses sapins enneigés et ses vitrines animées, le village de Noël barcarèsien n’a rien à envier aux Grands Boulevards parisiens.

Petits et grands sont émerveillés en parcourant le circuit aux allures de pôle Nord de la station balnéaire. A la sortie ce ce monde féérique, les enfants, venus de tout le département, se ruent sur les manèges installés sur le parking situé en front de mer : toboggan, trampoline, mini grand 8 ou pêche aux boules de Noël.

Noël passé, ce village enchanté restera au Barcarès jusqu’au 26 janvier 2013. Une soirée dansante sera organisée à quelques pas, sous un chapiteau chauffé, à l’occasion du réveillon du nouvel an, avec un feu d’artifice à minuit.  

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Santons et tradition à Marseille…

18 Nov

Les 25 musiciens du groupe Condor ont donné le rythme du défilé provençal qui a descendu la Canebière ce 18 novembre. Après la traditionnelle messe des Santonniers en provençal, à l’église des Réformés, un cortège a rejoint la foire aux Santons. A sa tête, Jean-François Gerold et son groupe ont fait résonner l’âme de la Provence. Suivaient les chars de la Saint Eloi et leurs chevaux de trait ainsi que le Roudelet Felibren, l’Escolo de la Mar et les enfants du groupe La Couqueto, de l’école du Sacré Coeur. A leur arrivée, chacun de ces groupes a dansé, un farandole ou un quadrille.   

Le député-maire du premier secteur Patrick Mennucci, le président de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole Eugène Caselli et le sénateur-maire de Marseille Jean-Claude Gaudin ont grossi les rangs du cortège, avant d’inaugurer la 210e édition foire aux Santons et le 11e marché de Noël.

Une quarantaine de santonniers et une cinquantaine d’artisans avaient investi des chalets de bois des places Charles-de-Gaulle et Gabriel Péri depuis la veille. Ces marchés sont ouverts tous les jours de 9h à 19h et fermeront leurs portes le 31 décembre.

Noël au Barcarès…

24 Déc

Samedi 17 décembre 2011

Monsieur le maire a inauguré la patinoire sur la place de la République. Cette année la patinoire a retrouvé le lieu de ses débuts en 1996. Après le découpage du ruban, place au spectacle avec des élèves de l’association « Ballet Barcarèsien et Patinage artistique ». Des patineurs plus expérimentés comme Lisa Surin et Damien Djerdjevick ont ensuite ravi les spectateurs avec des figures exceptionnelles. Deux jeunes couples du « Bordeaux Sport de Glace », Marine et Bastien Saes, Elisa Saes et Tristan Lebris-Pujol, ont également inauguré cette glace catalane.

Dimanche 18 décembre 2011

Après l’arrivée du père Noël sur la place du village, la municipalité Barcarèsienne inaugurait le marché de Noël. Un marché ou se mêlent des stands de nourritures et des manèges, avec une nouveauté cette année : une grande roue de 40 mètres de hauteur face à la mer. Outre les stands, un « village de Noël » est installé au pied de la grande roue et propose un parcours qui attire les curieux. Dans une balade au milieu de sapins blancs, petits et grands croisent un ours ou une cabane avec le père Noël.

Mardi 20 décembre 2011

Les petits Barcarèsiens se sont pressés dans la crèche du marché de Noël pour se faire maquiller. Filles et garçons arboraient, avec fierté, leurs visages recouverts de paillettes et de couleurs. Certaines adolescentes se sont même prises au jeu et ont assisté, la nuit tombée, à la soirée Fluo Party sur la patinoire avec du maquillage. Malheureusement, depuis cette première soirée de glisse, la patinoire a cessé de fonctionner en raison d’un problème technique.

Jeudi 22 décembre 2011

Une foule s’est amassée sur la place de la République pour écouter des contes de Noël. Deux narratrices, de la compagnie Cielo, vêtues de blanc et perchées sur des échasses, captaient sans peine l’attention des enfants. L’une d’elle a lancé de nombreuses poignées de gros confettis blancs. L’autre installée dans la crèche a narré des contes pendant que des images apparaissaient sous sa longue robe face à des enfants les yeux ébahis.

La cuina de Montserrat : Le Christmas Pudding…

22 Déc

Montserrat adore cuisiner : les plats catalans dont elle a hérité les recettes de sa grand mère ou de purs produits de son imagination. Tout est prétexte à passer derrière les fourneaux pour cette jeune Catalane qui rapporte toujours de nouvelles recettes de ses voyages à l’étranger.

« Avui, Montsé prepara nadal… »

Monterrat a décidé de cuisiner britannique et de préparer un Christmas Pudding. Cependant elle n’a pas respecté la tradition à la lettre. Montsé n’a pas inclus les six objets (un bouton, deux bagues, un dé à coudre, un cochon et une pièce de dix shilling en or) dans la recette.

Ingrédients :
250g de raisins secs
500g de beurre
250g de pain de seigle
125g de sucre
250ml de lait
125g de farine
2 sachets de levure
6 œufs
125g de cerises confites
20g de zestes de citron confits
20g de zestes d’orange confits
60g d’amande
4 cuillères à café d’épices pour gâteau
1 pincée de sel
4 cuillère à soupe de bourbon

Hacher les raisins, les cerises, les amandes et les zestes confits.

Ajouter le bourbon et les épices et laisser mariner une nuit.

Le lendemain, sortir le beurre du réfrigérateur avant de réaliser la recette afin qu’il soit mou le cas échéant.

Hacher le pain de seigle.

Ajouter le sucre, la farine, le sel et la levure. Mélanger le tout.

Ajouter le beurre, les œufs et le lait à la préparation et malaxer bien.

Incorporer les fruits marinés et laisser reposer.

Préchauffer le four à 140°C.

Beurrer le moule et découper deux ronds de papier sulfurisé, l’un pour déposer au fond du moule et l’autre pour mettre sur la préparation une fois que le moule sera plein.

Remplir le moule et l’entourer d’un torchon, replier et nouer les quatre coins.

Plonger ensuite le moule entouré du torchon dans un plat au bain-marie.

Faire cuire six heures.

Lorsque le pudding est cuit, le décorer avec des cerises confites.

La cuina de Montserrat : Une bûche de Noël…

21 Déc

Montserrat adore cuisiner : les plats catalans dont elle a hérité les recettes de sa grand mère ou de purs produits de son imagination. Tout est prétexte à passer derrière les fourneaux pour cette jeune Catalane qui rapporte toujours de nouvelles recettes de ses voyages à l’étranger.

« Avui, Montsé prepara nadal… »

Cette année Montserrat a décidé de faire une bûche de Noël alliant simplicité et originalité. Montsé a donc préparé plusieurs mini-bûches à trois étages.

Ingrédients :
200g de biscuit (petit beurre)
100g de sucre
120g de beurre
300g de chocolat
150g de crème fraîche
500g de marron
10cl de lait
100g de fromage blanc à 20%

Mixer les biscuits et le sucre.

Faire fondre le beurre et l’ajouter au mélange obtenu précédemment. Mixer le tout.

Beurrer le ou les moules.

Verser la préparation dans les moules en tassant bien.

Mettre les moules au réfrigérateur afin que le premier étage refroidisse.

Faire fondre le chocolat au bain marie.

Hors du feu, mélanger la crème fraîche et chocolat.

Lorsque l’étage de biscuit a refroidi, faire un second étage avec le chocolat dans les moules.


Remettre les moules au réfrigérateur avant la troisième couche.

Dans une casserole, faire chauffer les marrons et le lait.

Lorsque les marrons sont tendres, les égoutter et les mixer.

Mixer ensuite les marrons avec le yaourt.

Enfin réaliser la troisième couche de la bûche.

Laisser la bûche au réfrigérateur pendant trois heures avant de démouler.

Lorsque la bûche est démoulée, elle peut être glacée ou simplement saupoudrée de chocolat comme sur la photo.

La cuina de Montserrat : Les pains d’épice russes…

20 Déc

Montserrat adore cuisiner : les plats catalans dont elle a hérité les recettes de sa grand mère ou de purs produits de son imagination. Tout est prétexte à passer derrière les fourneaux pour cette jeune Catalane qui rapporte toujours de nouvelles recettes de ses voyages à l’étranger.

« Avui, Montsé prepara nadal… »

De son séjour en Russie, Montserrat a conservé des recettes de cuisine, dont celle du pain d’épice. Une gourmandise que les slaves dégustent avec le thé ou offrent comme cadeau lors des fêtes de fin d’année.

Le pain d’épice

Ingrédients :
400g de farine
300g de miel
1 œuf
100g de crème fraîche
50g de beurre
1 cuillère à café de mélange de cannelle, de cardamone et d’anis en poudre
½ cuillère à café de bicarbonate de soude
½ cuillère à café de jus de citron
une pointe au couteau de sel

Réchauffer le miel au bain marie.

Incorporer le beurre, la crème fraiche, l’œuf, les épices, le bicarbonate de soude, le jus de citron et le sel et mélanger.

Verser la farine dans le mélange obtenu et pétrir la pâte.

Laisser reposer la pâte pendant deux à trois heures.

Préchauffer le four à 200°C.

Étaler la pâte avec un rouleau sur une épaisseur de 0,7 à 1 cm.

Découper la pâte avec les emporte-pièces, en étoile ou autre.

Beurrer la plaque qui ira au four et y déposer les « étoiles ».

Enfourner pendant vingt minutes.

Laisser les pains d’épice refroidir.

Le glaçage

Ingrédients :
200g de sucre glace
1 blanc d’œuf
½ jus de citron
colorant
des perles multicolores

Mélanger le sucre glace et le blanc d’œuf.

Ajouter le jus de la moitié d’un citron et remuer.

Il est préférable d’ajouter du colorant puisque le glaçage simple ne colore pas en blanc, en séchant il a tendance à devenir transparent.

Lorsque les pains d’épice ont refroidi, les plonger un à un dans le mélange afin de recouvrir une face de glaçage.

Saupoudrer de perles multicolores.

Laisser refroidir afin que le glaçage se solidifie.

Le Vieux-Port s’embrase pour le lancement des illuminations de Noël…

25 Nov

Jean-Claude Gaudin a donné le coup d’envoi des illuminations de Noël, ce soir, à Marseille. Depuis le balcon de l’hôtel de ville, le sénateur-maire a assisté au feu d’artifice lancé depuis le Vieux-Port qui marquait le début des illuminations de Noël.

Face à la mairie une poignée de curieux attendait l’évènement. Un homme s’arrête par hasard devant la mairie à cause de la foule massée sur le balcon et déplore « le manque de communication de la ville sur le lancement des illuminations ». D’un autre coté, une femme a une opinion sur la faible densité de personnes face à l’hôtel de ville : « C’est trop tôt. On est en novembre, les gens ne pensent pas encore à Noël ».

Après que le Vieux-Port se soit embrasé, les mines dépités, la maigre foule se dissémine, déçue du coté expéditif de l’évènement. Le lancement des illuminations marque à Marseille la dernière étape vers les festivités de Noël. Le marché de Noël, la Foire aux Santons et les manèges et attractions pour les enfants sont déjà installés depuis le 19 novembre et resteront en place jusqu’au 31 décembre. Les illuminations, quant à elle, brilleront dans les rues de la cité phocéenne jusqu’au 15 janvier.