Archive | février, 2011

Claira XIII détrône les invaincus…

28 Fév

Claira s’est imposé hier contre Béziers, 34 à 22, lors d’un match en retard de la dernier journée de championnat de fédérale du Languedoc Roussillon (poule C). Les Bitterois, invaincus jusqu’alors, conservent leur place de leader du classement mais sans le prestige de l’invincibilité.

Lors de cette rencontre placée sous le signe de la tramontane, rien ne laissait présager une victoire des Clairanencs. D’autant plus qu’au tirage au sort, les Catalans ont écopé d’une première mi-temps face au vent.

Dès la cinquième minute, les Héraultais marquent un essai. Mais les Clairanencs vont se révéler de redoutables adversaires et mèneront 22 à 12, à la mi-temps. Au coup d’envoi de la seconde mi-temps, Béziers est bien décidé à rester invaincu. Cependant, malgré une remontée, Claira parvient à garder l’écart et termine le match sur une victoire inespérée, 34 à 22.

Même si cette victoire Clairanencque ne modifie pas le classement, elle permet néanmoins aux Catalans de terminer le championnat sur une belle revanche, car Béziers les avait terrassé à l’occasion du match aller, 56 à 22.

Maintenant, c’est relâche pendant trois semaines pour les Clairanencs. Le 19 mars, Claira XIII affrontera Estagel, en demi-finale de la Coupe du Roussillon. Une victoire leur permettrait d’accéder à une finale au stade Gilbert Brutus (le stade des Dragons Catalans).

Lire la suite

Et neuf mois après, on revote…

24 Fév

Le marché Laurentin n’accueillait, ce matin, aucun candidat en campagne pour les élections cantonales. A moins d’un mois du premier tour, les candidats n’ont visiblement pas décidé d’entrer en guerre contre l’abstention latente.

Le canton de Saint Laurent de la Salanque est composé de cinq communes (Le Barcarès, Claira, Saint Hippolyte Saint Laurent de la Salanque et Torreilles) mais compte huit candidats soit le maximum atteint dans le département. Seulement neuf mois après l’élection d’Alain Got, premier adjoint de Saint Laurent, au poste de conseiller général du canton, les électeurs retourneront dans les urnes.

En juin dernier, Joseph Puig, maire de Claira a été battu de 89 voix seulement au second tour où il était soutenu par Alain Ferrand, ancien maire du Barcarès qui n’avait pas dépassé le stade du premier tour. Pour ce nouveau scrutin, l’ancien maire divers droite n’a pas fait acte de candidature. Louis Carles, maire de Torreilles ne réitère pas non plus sa candidature, néanmoins il soutient la candidate UMP, Marie José Amigou, deuxième adjoint au maire de Saint Laurent. Cette nouvelle candidate et son suppléant Clairanenc risquent de donner du fil à retordre au deux candidats en tête lors des précédentes élections.

Lors des élections cantonales, la tradition veut que les électeurs votent pour leurs élus locaux, mais deux adjoints Laurentins s’opposent aujourd’hui. Cette division profitera t-elle au maire de Claira ?

Campagne ou non, l’abstention devrait sortir victorieuse des élections en mars prochain. Et malgré les huit candidats, seul trois devraient s’opposer dans les faits. Cet ultime scrutin départemental va t-il modifier la coutume selon laquelle depuis 1967, le conseiller général du canton de Saint Laurent de la Salanque est un élu Laurentin ?

Lire la suite

Agly Fenouillèdes-Claira, match nul…

21 Fév

La rencontre Agly Fenouillèdes-Claira, s’est achevée sur le score de 28 à 28, hier, au stade d’Estagel. Pourtant, après une victoire écrasante des Aglyans lors du match aller à Claira (22 à 46), les Clairanencs ont touché du doigt leur revanche.

Les Clairanencs mènent toute la première mi-temps (6 à 16). Les Salanquais marquent un essai et le transforment, à la quarante cinquième minute (6 à 22). Seulement, un Aglyans s’échappe seul et après avoir traversé tout le terrain, marque un essai, à la cinquante quatrième minute (22-10). Cet essai transformé annonce le début de la remontée Estagelloise. Claira voit la victoire lui échapper, mais un poteau sortant lors de la dernière transformation Aglyanne, empêche une défaite.

Les deux équipes ont eu une mi-temps chacune à leur avantage. En deuxième mi-temps, les Clairanencs ont trop souvent perdu le ballon et enchainé les fautes qui leurs ont valu de jouer à douze plus d’un tiers de la rencontre. Claira (22 points) reste deuxième au classement, derrière l’invaincu Béziers (27 points) qu’il rencontera la semaine prochaine. Estagel (18 points) conserve sa troisième place et affrontera Bompas, dimanche. Les rencontres à venir devraient laisser inchangé le trio de tête du classement. Seul Bompas peut améliorer son classement et quitter la dernière place.

Lire la suite

Les enfoirés ne demandent pas la lune…

18 Fév

La clip du premier single des Enfoirés 2011 On demande pas la lune est dévoilé. Comme chaque année, les artistes ont tourné le clip durant la semaine de concert. Pour cette reprise d’Indochine, l’Arena de Montpellier est mise à l’honneur. Mimie Mathy, Maxime Le Forestier, Lorie, Maurane, Patricia Kaas et Michèle Laroque chantent dans les coulisses de la nouvelle salle de concert Montpelliéraine. Vêtus de leurs tenues de scène ou de ville, Jean Jacques Goldman, Jenifer, Liane Foly, Patrick Bruel ou encore Yannick Noah dévoilent un soupçon de l’œil des Enfoirés. Ce clip permettra à ceux qui n’ont pas eu la chance d’assister aux concerts de patienter jusqu’à la diffusion télévisée. Rendez-vous le 11 mars prochain Dans l’oeil des enfoirés, sur TF1… 

Adeu Jordi…

17 Fév

Le drapeau catalan qui trône sur le Castillet était en berne ce matin. Jordi Barre, monument de la chanson catalane s’est éteint hier, à Ponteilla. Ses obsèques se tiendront samedi à la cathédrale Saint Jean à Perpignan, et seront retransmise sur écran géant.

Jordi Barre, fervent défenseur de la langue catalane, était une institution en Catalogne Nord. Il a cependant quitté sa terre natale pour se produire aux quatre coins du monde. « Sempre endavant », cet ambassadeur de la langue catalane a chanté sur la scène de l’Olympia, à Paris, mais également en Espagne, au Portugal, en Grande Bretagne ou au Japon.

En 1992, le chanteur reçoit la « Creu de Sant Jordi » (haute distinction de la Generalitat de Catalunya). Malgré sa renommée, l’artiste sang et or était resté simple et allait facilement à l’encontre du public, chantant parfois lors de mariages ou autres fêtes privées. Il avait une relation privilégiée avec son public.

Au lendemain de la victoire de l’USAP au Top 14, en 2009, Jordi Barre a interprété « Els hi fotrem » et « Parlem Catala », au pied du Castillet, avant que les joueurs Perpignanais ne ramènent le bouclier de Brennus. Ces chansons étaient reprises par l’assistance au même titre que « L’estaca » de Lluis Llach.

En décembre dernier, le chanteur à la « voix d’or », âgé de 90 ans, interprétait son quarante quatrième pessebre. A la fin de la représentation, petits et grands ont eu droit à des dédicaces accompagnées d’un sourire sincère et de beaucoup de gentilesse.

La Catalogne est en deuil et les hommages se multiplient. L’indépendant, France Bleu Roussillon et Le Midi Libre ont ouvert des livres d’or à la mémoire du chanteur. En outre, les témoignages d’affections sur Twitter et Facebook affluent. La ville de Perpignan mettra en place, dès demain, une chapelle ardente, au Campo Santo.

Celui qui militait en faveur de la culture et de la langue catalane avait fini par devenir un monument. Les catalans perdent avec lui un peu de leur patrimoine culturel et beaucoup perdent un ami…

Victoire mitigée pour Claira XIII…

14 Fév

Claira a battu Bompas 38-26, dans son stade, à l’occasion du match retour du championnat de fédérale du Languedoc Roussillon (poule C). Le village fêtait carnaval et la rencontre a débuté et s’est terminée au rythme des musiques de la Cavalcade.

Seulement treize joueurs Bompassencqs ont parcouru les quelques kilomètres qui les séparaient du stade municipal de Claira, pour ce derby. Une aubaine pour les Clairanencs, qui enchainent trois essais (14 à 0) en moins de vingt cinq minutes. Mais l’équipe s’endort sur ses lauriers et se voit vainqueur avant l’heure. A la trente quatrième minute, les visiteurs égalisent (14 à 14).

Néanmoins Fabien Cabestany marque un essai et le transforme à la trente septième minute. Comme il est d’usage dans les derby, une bagarre s’esquisse. Résultat, un carton jaune pour un joueur de chaque équipe à une minute de la mi-temps (20 à 14).

Les Bompassencqs poursuivent le match avec des blessés qui ne peuvent pas être remplacés. La deuxième mi-temps se joue beaucoup plus en défense. Une seconde bagarre s’ébauche et entraine deux nouveaux cartons jaunes des deux parts. La rencontre s’achève sur une victoire de Claira (38 à 26), prévue d’avance, mais qui aurait pu leuréchapper. « Le manque d’effectif nous a coûté la victoire. » déclare l’entraineur de Bompas.

Claira n’a pas assez profité du manque d’effectif de l’équipe adverse. « On aurait pu mieux faire » ne cessent de répéter les joueurs Clairanencs. Cependant le club conserve sa deuxième place au classement, à seulement quatre points de Béziers.

Lire la suite

Nicolas Sarkozy dans Paroles de Français…

10 Fév

Le président de la république, Nicolas Sarkozy a répondu, ce soir, aux questions de 9 Français. Lors du Journal Télévisé de Laurence Ferrari, les magistrats et les professeurs Lillois manifestaient dans les rues, mais l’information principale restait la possible démission d’Hosni Moubarak en Égypte. Jean Pierre Pernaut a animé un deuxième volet de Paroles de Français. Les thèmes abordés n’étaient pas choisis à l’avance.

L’insécurité…

Fatia, 62 ans, 1 enfant, d’origine Algérienne, pharmacien dans le quartier des Moulins à Nice (Alpes Maritimes). Son officine a été cambriolée à 4 reprises.

Le quartier des Moulins à Nice bénéficiera de la plus forte réhabilitation de France. Selon Nicoles Sarkozy, la délinquance est en baisse, cependant, deux problèmes n’ont pas été résolus : la délinquance des mineurs et « l’hyper violence venant de gens qui n’ont ni valeur, ni éducation, ni règles ».
Le chef de l’État souhaite, avant l’été, avec le ministre de l’intérieur et le garde des seaux, prendre de nouvelles mesures contre la délinquance des mineurs et mettre en place des tirages au sort des électeurs afin qu’ils siègent dans les tribunaux correctionnels et délivrent des sanctions en collaboration avec les juges professionnels.
De plus, le président pense qu’il faut développer les systèmes de vidéo-surveillance, comme en Grande Bretagne.

La grève des magistrats…

Nicolas Sarkozy qui a été avocat durant « 20 ans » dans sa vie, pense que l’immense majorité d’entre eux sont compétents et honnêtes. Il ne porte pas de jugements sur la profession dans son ensemble. Sa déclaration, qui a fait descendre la magistrature dans la rue, est survenue après qu’il ait reçu les parents adoptifs de Lætitia. Le président nie la baisse d’effectif dans la magistrature mais déplore les 30 000 peines qui ne sont pas exécutées.

L’emploi et le pouvoir d’achat…

Lionel, 56 ans, divorcé, 1 enfant, soudeur au chantier naval STX de Saint Nazaire (Loire Atlantique) longue périodes chômages technique

« C’est vous, les ouvriers, qui avez payé les 35h ». C’est pour cela que le chef de l’État a autorisé les heures supplémentaires. Mais, il reste un problème de compétitivité.

Claudine, 33ans, divorcée, 1 enfant, commerciale dans l’Allier

En accord avec la jeune femme, le président pense qu’il faut que le regard des employeurs change. Avec Xavier Bertrand, le chef de l’État désire passer de « 600 000 apprentis à près d’un million », car ces jeunes rentrent plus vite sur le marché du travail que les étudiants.

La retraite…

Ted, 80 ans, marié, 4 enfants, photographe, qui s’occupe de son épouse atteinte de la maladie d’Alzheimer.

Il y a un problème de société, dans le passé, les enfants s’occupaient de leurs parents à leurs retraites. Aujourd’hui, moins de 20% des familles peuvent placer leurs ainés dans des maisons de retraites.

La santé…

Simone, 57 ans, séparée, 3 enfant, médecin généraliste en Ardèche

Il y a un double problème : trop de médecins dans certaines villes et des spécialités délaissées.
L’État va payer les études (400 bourses) des jeunes qui, une fois leur diplôme en poche, exerceront leur activité dans les départements ou il n’y a pas de médecins. De plus, selon le président, d’ici un mois, Xavier Bertrand va faire « tomber le nombre de papiers » que doivent remplir les médecins.
Nicolas Sarkozy veut changer mode de rémunération des médecins. Les médecins qui acceptent d’exercer dans les endroits isolés devraient être mieux rémunérés.
« Ce problème du Médiator va nous amener à revoir les choses de fond en comble. »

L’agriculture…

Mickaël, 33 ans pacsé, 2 enfants, agriculteur bio dans le Pas de Calais.

« Il n’y a pas un métier qui n’ait plus d’avenir que l’agriculture. ». Nicolas Sarkozy annonce que 20% de la restauration collective de l’État sera du bio.

Les entreprises…

Stéphanie, 38 ans, mariée, 4 enfants, chef d’entreprise (PME) dans les Cotes d’Armor.

Selon le président, c’est par les chefs d’entreprises qu’arrive l’emploi. Avec Christine Lagarde et François Baroin, le chef de l’État s’est engagé de baisser les taxes ce qui représente « 5 milliards de moins de charges » pour les entreprises.
Au printemps Nicolas Sarkozy veut modifier la fiscalité du patrimoine pour« favoriser le capitalisme familial ». En outre, il est opposé à la taxation des plus-value sur les résidences principales.

L’éducation…

Lina, 44 ans divorcée, 2 enfants, professeur des écoles en Seine-Maritime.

« Le premier budget de la nation c’est l’éducation nationale, 60 milliards d’euros ». Or, depuis 1990, la France a embauché 1 million de fonctionnaire de plus, et depuis 35 ans le pays a un budget en déficit. Le président s’est engagé à réduire le déficit, c’est son « devoir ».
Il y a un malaise « qualitatif » de la condition des enseignants. C’est pourquoi, le chef de l’Etat veut laisser plus d’autonomie aux enseignants. D’autre part, le gouvernement s’est beaucoup investi sur les internats d’excellence et les établissements de réinsertion scolaire.
L’objectif de Nicolas Sarkozy est d’arrêter la « paupérisation » du métier d’enseignant et d’améliorer les débuts de carrières. « On va faire des efforts pour renforcer les stages pour animer une classer, faire face aux situations de crise, se faire respecter ».

Les étudiants…

Édouard, 20 ans, étudiant en histoire et en anglais dans le Val de Marne.

« Dans quelques années nous aurons les meilleures universités d’Europe ». Les universités deviennent autonomes, 100 000 étudiants de plus ont une bourse, car, pour le président, ce sont dans les universités que se joue un part considérable de demain.
En parallèle de l’intervention de Nicolas Sarkozy, Hosni Moubarak a annoncé qu’il déléguait une partie de ses pouvoirs. « C’était inéluctable » selon le président de la république.