Tag Archives: Robert De Niro

Happy New Year…

21 Déc

Le 31 décembre, c’est un jour de fête mondiale… Après Pretty Woman et Valentine Day, Garry Marshall s’est attaqué au réveillon du nouvel an avec sa nouvelle comédie romantique.

Happy New Year célèbre l’amour, l’espoir, le pardon, les secondes chances et les nouveaux départs. Ce long métrage retrace la journée de différents personnages un jeune homme enjoué, un autre abattu, une jeune femme stressée, une autre surexcitée, à la veille de la nouvelle année. L’occasion pour chacun de faire un point et d’appréhender 2012 à sa façon. Avec New York en toile de fond, des vies se mêlent, des couples se forment pour ce soir rempli de promesses.

Outre la romance et l’euphorie régnant autour du réveillon, ce film emmène les téléspectateurs dans l’envers du décors du gigantesque réveillon de Times Square. Un évènement à la charge de Claire Morgan (Hilary Swank) qui se démène afin que la boule descende du n°1 Times Square à minuit. Pendant ce temps, dans les coulisses du show, Jensen (Jon Bon Jovi) attend son entrée en scène et Ava (Sofia Vergara) s’affaire en cuisine. Cette intrusion de l’autre coté de l’évènement est un plus qui permet au film de ne pas complétement sombrer dans le coté romance de la comédie romantique.

De nombreuses stars sont au casting de ce film chorale. Il y en a pour tous les goûts : Zac Efron ou Ashton Kutcher, pour le demoiselles ; Katherine Heigl ou Jessica Biel, pour les hommes ; Lea Michele ou Sarah Jessica Parker, pour les fan de séries télévisés ou encore Robert De Niro.

Happy New Year permettra à ceux qui n’ont encore rien prévu pour le 31 de relativiser à propos de leur sort et à ceux qui préparent ardemment une grande fête de s’impatienter vigoureusement. 

Publicités

Le 64e festival de Cannes est clos…

22 Mai

La cérémonie de clôture du 64e festival de Cannes vient de s’achever au palais des festivals. Le palmarès a été dévoilé dans cette cérémonie internationale, dans laquelle la plupart des acteurs et réalisateurs, ne parlant pas français, étaient doublés. A l’image de Robert De Niro qui a tenté de s’adresser à la salle en français mais a confondu « champignons » et « compagnons ». De leurs cotés, Edgar Ramirez, Emir Kusturica et Jane Fonda, venus remettre des prix, ont réussi à s’exprimer dans la langue de Molière. 

La palme d’or a été attribuée à Terrence Malick, réalisateur absent de toute manifestation publique depuis près de trente ans, pour son film The tree of life

Les comédiens Jean Dujardin et Kirsten Dunst ont reçu les prix d’interprétation masculine et féminine. Le premier pour The artist de Michel Hazanavicius, un film muet et en noir et blanc. La seconde pour son rôle dans Melancholia de Lars von Trier, qui devait être tenu par Penélope Cruz à l’origine.

Le palmarès…

Ludivine Sagnier et Michel Gondry remettent le prix du court métrage à Cross country réalisé par Maryna Vroda et attribuent une mention spéciale à Badpakje 46 réalisé par Wannes Destoop.

Marisa Paredes (actrice espagnole) remet la caméra d’or à Las acacias réalisé par Pablo Giorgelli.

Le jury présidé par Robert De Niro (acteur, réalisateur) et composé de Martina Gusman (actrice argentine), Mahamat-Saleh Haroun (réalisateur tchadien), Jude Law (acteur anglais), Nansun Shi (productrice chinoise), Olivier Assayas (réalisateur français), Uma Thurman (actrice américaine), Johnnie To (réalisateur chinois) et Linn Ullmann (écrivain norvégienne) décerne les prix :

Chiara Mastroianni remet le prix du jury à Polisse réalisé par Maiwenn.

Rosario Dawson (actrice américaine) remet le prix du scénario à Joseph Cedar pour Hearat shulayim, absent de la cérémonie.

Edgar Ramirez (acteur vénézuélien) remet le prix d’interprétation féminine à Kirsten Dunst pour Melancholia de Lars Von Trier.

Nicole Garcia (actrice/réalisatrice française) remet le prix de la mise en scène à Nicolas Winding Refn pour Drive.

Catherine Deneuve (actrice française) remet le prix de l’interprétation masculine à Jean Dujardin dans The artist de Michel Hazanavicius

Emir Kusturica (réalisateur serbe) remet le grand prix à Le gamin au vélo réalisé par Jean-Pierre et Luc Dardenne ex aequo avec Bir zamanlar anadolu’da réalisé par Nuri Bilge Ceylan.

Jane Fonda (actrice américaine) remet la palme d’or à The tree of life de Terrence Malick, absent lors de la cérémonie.