Tag Archives: Liane Foly

Le bal des enfoirés… J-2

14 Mar

A quelques jours de la diffusion du spectacle Le bal des enfoirés, enregistré à Lyon, du 1 au 6 février et en attendant de retrouver Patrick Bruel, Liane Foly, Patrick Fiori ou encore Zazie, testez vos connaissances sur la célèbre troupe.

En 1999, qui a interprété « Le sud » en hommage à Nino Ferrer ?

En 2002, qui a interprété « Les marchés de Provence » en hommage à Gilbert Bécaud ?

En 2004, les enfoirés étaient dans la ville rose. Quels étaient les interprètes de « Toulouse » de Claude Nougaro ?

En 2010, quel duo de chanteuses a interprété « We are the world » en hommage à Michael Jackson ?

En 2011, qui a interprété « La montagne » en hommage à Jean Ferrat ?

Découvrez le détail de chaque réponse en cliquant dessus. Cinq nouvelles questions demain sur ce blog.  

Publicités

Hier soir, c’était le grand bal des enfoirés…

6 Fév

« Ce soir c’est le grand bal, mets du fard sur tes idées pâles ». Dès le début, la troupe a donné le ton de la soirée avec cette reprise de la comédie musicale Mozart, l’opéra rock, la troisième en trois ans, après Tatoue-moi, en 2010 et L’assasymphonie, en 2011. Les enfoirés ont ouvert leur bal à la Halle Tony Garnier de Lyon, après y avoir posé leur village en 2006. Des retrouvailles célébrées par Mimie Mathy avec une chanson, sur la musique de JJG : « Je suis à Lyon, en plus c’est là que j’suis née ». Une référence à « Je suis bien nulle part», qu’elle a interprété les années précédentes. Ce retour en arrière entraine le public dans le monde de la joyeuse troupe après la chanson d’intro.

Outre C’est bientôt la fin, les chansons phares de l’année écoulée ont été reprises : une chanson d’Adèle, La jument de Michau de Nolwenn Leroy et bien évidemment L’horloge tourne de Mickael Miro. Les tubes intemporels n’ont pas été oublié et la chanson Je te promets de Johnny Hallyday, a eu un franc succès.

Entre les chansons, les sketchs se sont succédés avec en première ligne Kad Merad, qui commérait souvent sur les coulisses et les autres membres de la troupes et Mimie Mathy, qui parlait de « sa ville des Lumières ». Les petits nouveaux Shy’m et Matt Pokora étaient très présents dans les gag, présentés comme des fantasmes pour la gente masculine et féminine de la troupe. Nicolas Canteloup et Fabrice Luchini, fraichement arrivé, étaient des enfoirés très assidus lors de ses passages.

Pendant d’autres interludes, des artistes sont venus entonner des chansons de leur répertoire. Grégoire, Maxime Le Forestier et Patrick Bruel, guitares en main, ont respectivement repris Toi+Moi, San Francisco et Casser la voix. Dans ces moments, il y avait deux écoles dans le public. « Il vient faire sa promo » fustigeait une jeune femme lorsque Patrick Fiori est monté sur scène pour chanter Peut être que peut être. Pauline, qui assistait à son deuxième concert de la troupe, attendait avec impatience « ces moments là, ou on chante et on danse tous ensemble ». Regard rivé sur le prompteur, les chansons phares des enfoirés constituent une agréable moyen d’attendre le changement des décors. Pendant un « blanc », le public a tenté, le tout pour le tout, et a scandé « Jean-Jacques, une chanson ! ». Leur souhait n’a hélas pas été exhaussé.

Les trois chansons interprétées dans la fosse ont, quant à elles, mis tout le monde d’accord. « Ça fait plaisir de voir les chanteur à quelques centimètres de nous ». Les artistes filaient cependant rapidement en coulisses une fois leur passage terminé, afin de monter sur scène ou de préparer la suite. Les cris des spectateurs étaient d’autant plus forts que les enfoirés étaient près d’eux, à quelques exception près, comme Jean-Jacques Goldman et Patrick Bruel qui provoquaient énormément de remous à chacune de leurs apparitions. L’apothéose sonore s’est produite lors de la figuration dans un medley du footballeur Karim Benzema, ancien attaquant de l’OL, qui a été chaleureusement salué, en dépit du match nul de son ancienne équipe à Marseille. Une rencontre qui avait tenu en haleine Liane Foly et Mimie Mathy pendant leurs interventions.

Les enfoirés ont, un fois encore, brillé par leurs costumes, plus ou moins sobres ,en se déguisant en avocat ou en hôtesse de l’air, mais aussi en mur. Pour le final, cependant, seuls les interprètes de Encore un autre hiver arboraient la même tenue. Les autres se partageaient les costumes du final des éditions précédentes : celle de pierrot, de 2006, celle de nomade, de 2007, celle de 2008, celle de charlots de 2009, les manteaux rouges et chapeau hauts de forme de 2010 ou les jupes en tulle ou les kilt de l’an dernier. Les artistes dépareillés ont terminé leur show avec le single 2012, avant de reprendre à tue tête « Aujourd’hui on n’a plus le droit d’avoir faim ou d’avoir froid… ». Matt Pokora, Christophe Maé et Yannick Noah ont joué les prolongations, une fois les paillettes tombées.

Cliquer ici pour voir plus de photos du spectacle

Les enfoirés ont pu compter sur les téléspectateurs…

12 Mar

1 spectacle au profit des restos du cœur = 12,01 millions de téléspectateurs sur TF1. 

Dans l’œil des enfoirés, diffusé hier soir, a réalisé sa deuxième meilleure audience en 25 ans, juste derrière l’édition 2009 : Les enfoirés font leur cinéma (12,295 téléspectateurs). Avec les enfoirés, TF1 a écrasé ses concurrents hertziens. Seulement 4,36 millions de téléspectateur pour M6 et NCIS : enquêtes spéciales ; 2,736 millions pour France 2 et Boulevard du palais et 1,991 millions pour France 3 et Thalassa.

1 double CD ou 1 double DVD acheté = 18 repas offerts.

Les doubles CD et DVD de l’intégralité du concert, diffusé hier et enregistré en janvier dernier à Montpellier, sont disponibles dès aujourd’hui. En plus des images diffusées à la télévision, le DVD comprend en bonus, les coulisses, les répétitions, des interviews et des moments inédits. La recette de la vente des CD et DVD permettra, en partie, aux bénévoles de continuer à apporter leur aide. 103 millions de repas ont été distribués au cours de la campagne 2010/2011.

41 artistes sur scène = 7 concerts à Montpellier.

Les irréductibles Patrick BruelHélène SégaraPatrick FioriMimie MathyJean Louis AubertZazieMichèle LaroqueJean Jacques GoldmanLiane Foly ou Maxime Le Forestier sont toujours là. JeniferGrégoireLorie, Renan LuceChristophe MaéClaire Keim ou Kad Merad sont en passe de devenir des irréductibles. Tandis que les petits nouveaux ZazAmaury LeveauxLaurent BlancCamille LacourtSebastien Loeb ou Alain Bernard font leur premier pas dans l’univers des enfoirés.

3h30 environ de show = 13 chansons et 7 medley interprétées.

Chanteurs, acteurs et sportifs chantent pour les petits et les grands. Les enfoirés interprètent des tubes récents tels Comme des enfants de Cœur de Pirate ou Je veux de Zaz. Mais, ils se souviennent aussi de chansons plus anciennes comme Voici les clés de Gérard Lenorman ou Octobre de Francis Cabrel.

Les enfoirés ont souvent chanté Jean Ferrat. A la suite de son décès, l’an dernier, ils lui ont rendu hommage avec La montagne. Une interprétation émouvante de Jean Jacques GoldmanJean Louis AubertThomas Dutronc et Zaz.


Les enfoirés 2012 = ?

L’an passé, à cette même époque, Montpellier était déjà évoquée comme prochaine ville d’accueil de la troupe. Or, pour le jour aucune ville n’est citée pour 2012. De plus, France 2, qui a diffusé les concerts jusqu’en 2000, essayait d’obtenir, les droits de diffusion des enfoirés 2011. Mais TF1 a fait une offre plus forte. France 2 pourrait revenir dans l’appel d’offre, aux vues de l’audience d’hier. Les questions concernant le spectacle 2012 demeurent en suspens…

Les enfoirés ne demandent pas la lune…

18 Fév

La clip du premier single des Enfoirés 2011 On demande pas la lune est dévoilé. Comme chaque année, les artistes ont tourné le clip durant la semaine de concert. Pour cette reprise d’Indochine, l’Arena de Montpellier est mise à l’honneur. Mimie Mathy, Maxime Le Forestier, Lorie, Maurane, Patricia Kaas et Michèle Laroque chantent dans les coulisses de la nouvelle salle de concert Montpelliéraine. Vêtus de leurs tenues de scène ou de ville, Jean Jacques Goldman, Jenifer, Liane Foly, Patrick Bruel ou encore Yannick Noah dévoilent un soupçon de l’œil des Enfoirés. Ce clip permettra à ceux qui n’ont pas eu la chance d’assister aux concerts de patienter jusqu’à la diffusion télévisée. Rendez-vous le 11 mars prochain Dans l’oeil des enfoirés, sur TF1… 

Dans l’œil des enfoirés avec Rebecca et Pauline…

1 Fév

Dans l’œil des enfoirés s’est terminé hier. Dimanche, Pauline et Rebecca, des étudiantes Perpignanaises ont assisté à leur premier concert des enfoirés à 20h, à l’Arena de Montpellier.

Rebecca et Pauline arrivent à l’Arena à 17h30, excitées et inquiètes. Il y a sept files, déjà très longues. Mais pour leur premier concert, les deux jeunes filles craignent un malaise et ne souhaitent pas rentrer parmi les premiers. Les Perpignanaises ambitionnent de rester près des portes, au fond de la fosse.

Pour patienter, Rebecca et Pauline attendent avec d’autres personnes près d’une sortie sur le bord de l’Arena. Il y a une barrière, un service de sécurité et des bus, des signes qui laissent penser qu’un artiste peut apparaître. Mais un agent de sécurité déclare « Ils ne sortiront pas, ils ont un village à l’intérieur de la salle ».

Ceux du concert de l’après midi sortent, la mine peu enjouée ce qui inquiète Rebecca et Pauline. Les Perpignanaises décident néanmoins de rejoindre une file. Le PMR (Personnes à Mobilité Réduite), dont les rangs sont aux extrémités commencent à entrer. A 19h, les portent s’ouvrent. Les gens se lassent parce qu’ils sont là depuis longtemps et que certaines personnes passent devant tout le monde en toute impunité ou parce qu’ils ont froid, comme Rebecca et Pauline.

Les deux jeunes filles foulent le sol de l’Arena et se dirigent directement dans la fosse. Les décors sont déjà sur la scène, des lunes en hauteur sur la gauche et un « T », un « e », un « R », un « r », et un « E » au centre. Rebecca et Pauline se placent sous l’écran géant, devant la régie. Sur les écrans qui serviront de prompteur, il est inscrit 37-35, le score de la victoire des français face au danois en handball.

Comme lors d’un match, les spectateurs se chauffent eux même et des olas partent du coté gauche des gradins et finissent dans la fosse.

Cinq hommes descendent en rappel et se positionnent dans des sièges, à plusieurs mètres au dessus de la fosse. Leur rôle est d’orienter les projecteurs pendant le spectacle.

Et c’est parti…

Dans l’œil des enfoirés débute par une rétrospective, Pauline et Rebecca dansent et chantent comme tous ceux qui sont autour d’elles dans la fosse. Puis 5, 4, 3, 2, 1… « On demande pas la lune… »

Une fois la première chanson terminée, Mimie Mathy se lance dans un discours, puis « Ça, c’est ce que l’on verra à la télé, mais ils ne sont pas prêts. » La comédienne interprète le début de certains des singles des enfoirés et le public chante la suite. La troisième personnalité préférée des Français se réjouie avec le public de la victoire Française en handball, avant de regagner les coulisses.

Pour connaître l’identité de l’artiste qui est sur scène et acclamé par le devant de la fosse, il y a une astuce. Rebecca et Pauline ne voient pas bien la scène et regardent ce qui est indiqué sur le prompteur. Il y a le prénom des enfoirés mais aussi, BRU pour Patrick Bruel, FIFI pour Patrick Fiori, LN pour Héléne Ségara ou GEGE pour Gérard Jugnot…

Entre les chansons, le spectacle continue…

« Bonjour. Pour les jeunes, je me présente, je suis Serge Lama. Pour les autres, je suis également Serge Lama. » Pour un interlude, le chanteur interprète Femme femme femme avec un clin d’œil à Montpellier et à La Grande Motte dans les paroles. Plus tard dans la soirée Mimie Mathy reprendra son tube de l’an passé, en adaptant les paroles « Je suis bien nulle part, sauf à Montpellier. »

Lors d’un intermède, Patrick Bruel invite le public à danser sur « Mon amant de Saint Jean ». Dans la fosse, tout le monde valse musette. Sans cavaliers, Rebecca et Pauline dansent ensemble. Dans les gradins, certains restent assis et d’autres se prêtent au jeu dans les allées. Avant de rejoindre les coulisses, BRU annonce « Pour ceux que ça intéresse, Montpellier mène Nancy 2 à 1. »

Les enfoirés dans la fosse…

Rebecca et Pauline aperçoivent des échelles devant elle, au milieu de la fosse. A quelques pas des jeunes filles, Maurane arrive et grimpe sur une mini estrade. La chanteuse belge fait un signe dans la direction des étudiantes, pour saluer le public, avant de se retourner pour interpréter la chanson Écris l’histoire avec Claire Keim, également dans la fosse mais du coté droit et Patrick Fiori, sur scène. A la fin de la chanson, FIFI, traverse le devant de la fosse sur une mini estrade. Maurane sourie au public derrière elle, descend de son piédestal et sort de la fosse.

Les chansons s’enchainent avec toujours le même schéma, une chanson, un sketch qui sera diffusé et une chanson d’un artiste pour finir d’installer les décors. Dans la fosse, des personnes abandonnent, s’assoient par terre ou s’en vont…

« Rah-rah-ah-ah-ah! Mum-mum-mum-mum-mah! GaGa-oo-la-la! » La bande son de Bad Romance est diffusé, Liane Foly débarque sur scène déguisée en Lady Gaga puis appelle Mimie Mathy qui arrivent costumée comme Madonna, les deux femmes font un sketch. Mais au même moment, près de Rebecca et Pauline, des agent de sécurité s’approchent avec des lampes. La foule doit se regrouper derrière les lignes tracées au sol. Sans bousculade, le public se prête au jeu et crée un passage par lequel une estrade, un décor puis Zaz, Thomas Dutronc, Jean Louis Aubert et Jean Jacques Goldman passent. Rebecca et Pauline se retrouvent entre l’estrade et le décor, les chanteurs leurs tournent le dos. Mais Jean Jacques Goldman se retourne sans cesse en souriant. Une fois la chanson achevée, un passage se crée à nouveau. Les artistes, l’estrade puis le décor l’empruntent, tour à tour, pour quitter la fosse.

Voilà, c’est fini…

Mimie Mathy précise qu’en plus des artistes, il y a les musiciens et les cinq hommes qui s’occupent des projecteurs. Tous sont très applaudis. La comédienne explique que les enfoirés vont traverser la fosse pour la chanson finale. Les enfoirés entrent par la droite, là ou Claire Keim a chanté plus tôt. Rebecca et Pauline ne voit que les bâtons lumineux que les artistes lèvent en l’air pour la chorégraphie.

Enfin, une pluie de confettis argentés tombe sur la scène. « Aujourd’hui, on n’a plus le droit ni d’avoir faim, ni d’avoir froid… »

Ce diaporama nécessite JavaScript.