Tag Archives: Michel Hazanavicius

Le festival de Cannes en mode « groupie » sous la pluie…

19 Mai

D’hôtel en hôtel, derrière des barrières, le festival de Cannes se fait en mode « groupie » pour Bérénice. Véritable inconditionnelle d’Eva Longoria, l’étudiante marseillaise a bravé les intempéries samedi 18 mai 2013.

photocallHabituée du festival de Cannes depuis sa plus tendre enfance, Bérénice veut innover cette année et tenter de photographier les acteurs qui se rendent au photocall. Excitée à la vue d’un cortège de voitures noires estampillées festival de Cannes, elle court à toute vitesse dans les flaques oubliant même de conserver son parapluie au dessus de sa tête. Quelques échelles et escabeaux sont attachés aux barrières, mais ils ne sont que huit à hurler « Mathieu !!! » et « Benicio !!! », pour interpeler les deux acteurs venus présenter le film Jimmy P. Quand Misty Upham sort de la dernière voiture, c’est sans bruit que les paparazzi tentent de shooter la jeune femme aux allures de diva.

Plus loin, alors que les personnes accréditées montent les marches du palais des festivals pour une projection, les nombreuses échelles en place face au tapis rouge sont à l’abandon. Un attroupement s’est formé devant l’hôtel JW Marriott. Ce n’est pas l’un des lieux habituels de Bérénice. Elle ignorait même qu’il s’agissait d’un hôtel. Elle prend place sur un coté de cette haie d’honneur qui mêle des adolescentes équipées de simples smartphones et des personnes munis de reflex. Bérénice se fraye un chemin dans cet agglomérat et se place au premier rang. « Vous avez vu qui ? », questionne la jeune fille. Bien qu’elle sache que « sa petite Eva » séjourne au Martinez, il ne faudrait pas rater une star. Surtout pas une star américaine et justement, Bérénice a raté la sortie de David Hasselhoff. La jeune fille se rapproche d’un groupe de paparazzi qui lui paraissent plus chevronnés pour s’enquérir des tuyaux du jour. Soudain, appelée par un complice, une femme part à toute vitesse photographier Lynne Ramsay. Personne n’avait reconnu la réalisatrice britannique, membre du jury qui marchait au milieu de la foule.

Bérénice se fie beaucoup aux hurlements de la meute pour dégainer son appareil photo. Lorsqu’elle entend « Christopher !!! ». Elle se tortille pour photographier l’homme qui rejoint une voiture. Sa position ne lui permet pas d’atteindre le réalisateur Christopher Thompson qui est caché par sa compagne. Le couple passé, Bérénice apprend que la femme qu’elle n’a pas voulu photographier n’était autre que la Géraldine Pailhas, à l’affiche de Jeune et jolie, le dernier film de François Ozon présenté en compétition au festival de Cannes. La comédienne discrète malgré ses 25 ans de carrière n’est pas la seule à avoir échappé à la clameur de la foule. En dépit de sa chevelure d’un roux éclatant, l’actrice Andréa Ferréol a également descendu les marches du palace sans être sollicitée.

DSC_3365 Taissa FarmigaSoudain, un convoi de voitures officielles du festival vides déboule sur la Croisette escorté par deux policiers à moto. Bérénice décide de quitter son abri et d’affronter la pluie diluvienne pour suivre les véhicules qui « vont surement au Martinez ». Dans sa filature, la jeune fille perd les voitures de vue et se retrouve devant l’entrée désertée d’un palace cannois, sous un parapluie. La sempiternelle question est posée : « Vous avez vu qui ? ». Trois courageux piétinent sous l’averse. « Une actrice. Je ne sais pas son nom », répond l’un d’eux. Bérénice n’en revient pas. Elle n’avait jamais vu aussi peu de monde devant cet hôtel. « Si Eva sortait et qu’elle ne voyait personne », s’interroge l’étudiante alors que sort de l’hôtel la jeune Taissa Farmiga qui n’attire pas immédiatement l’attention du petit groupe de badauds. Lorsque l’un d’eux la reconnait, tous se mettent à mitrailler la jeune fille à l’affiche de The Bling Ring de Sofia Coppola qui charge ses bagages dans une coccinelle vert pomme. Taissa Farmiga s’enfonce dans le siège de la voiture coté passager et se coiffe d’un chapeau jacou qui lui permet de dissimuler son visage. « Elle se cache ! », s’irrite Bérénice qui n’est pas parvenue à immortaliser cette actrice dont elle ignorait l’existence quelques minutes auparavant. L’agitation n’est pas au rendez-vous devant l’hôtel Martinez, la Marseillaise retourne devant le JW Marriott qui est abrité de la pluie. La foule d’apprentis paparazzi a grossi depuis son départ. Bérénice ne peut plus être aux premières loges. Elle se colle alors aux personnes présentes et discute avec deux jeunes Niçoises. Les jeunes filles comparent leurs butins photographiques en patientant avant la sortie d’une nouvelle star. Regardant le hall de l’hôtel à travers la porte vitrée, Bérénice aperçoit Samy Seghir qui se dirige vers la sortie. Le jeune acteur rebrousse chemin et la foule interpelle Nicolas Vanier. Bérénice ne le reconnait pas et interroge ses voisines qui lui apprennent qu’il a réalisé Belle et Sébastien. « Samy !!! » Les hurlements reprennent lorsque le jeune acteur de Neuilly sa mère apparaît sur le perron. Le jeune homme s’approche timidement de la foule bruyante et se prête au jeu des photographies et des dédicaces.

DSC_3379Une pause cigarette crée ensuite l’euphorie. Les paparazzi ne savent plus ou donner de la tête. Devant l’entrée, sont réunis Shirley Bousquet, Gilles Lellouche et Stéphane Rousseau. Chacun appréhende différemment la foule qui scande son prénom. « Oui, j’arrive, j’arrive ! » Gilles Lellouche se laisse entraîner dans le tourbillon prend la pose et signe des autographes à ceux qui le lui demande. Sans être happée, Shirley Bousquet fait de même, puis Stéphane Rousseau, pressé par le temps, est plus précis, satisfaisant les deux cotés de la haie d’honneur. Malgré la récente exaltation, Bérénice n’oublie pas « Eva » et retourne au Martinez.

Hôtel MartinezMichel Hazanavicius séjourne paisiblement à Cannes, alors qu’elle l’avait aperçu attablé avec Lionel Abelanski dans un café en face du palais des festivals le matin, il discute désormais à coté d’elle à l’entrée piétonne du Martinez, sans être interpelé ou dérangé.  Lorsque le réalisateur de The Artist achève sa conversation et qu’il s’approche de la porte d’entrée, Bérénice assiste à une scène des plus cocasse. Michel Hazanavicius cherche un badge et le présente à la sécurité. Durant la période du festival, les hôtels sont fermés au public et réservés aux clients. Il est impossible, par exemple, d’aller déjeuner dans l’un de ces établissements. 

Les agents de sécurité qui encadrent le ballet des voitures empêchent également les clients d’entrer par l’accès central réservé aux véhicules. Les piétons doivent contourner les barrières, longer les badauds et pénétrer par le l’entrée latérale. Rares sont ceux qui parviennent à passer entre les mailles du filet. Les agents n’hésitent pas à renvoyer sous la pluie ceux qui se trompent de chemin. Sonia Rolland en fait les frais. Bérénice l’aperçoit et l’interpelle. « Oui. Bonjour », répond l’ancienne Miss France tout en poursuivant son chemin.

L'Oréal girlsDevant le Martinez, un homme intrigue Bérénice. Il porte des pancartes avec l’inscription « L’Oréal ». Eva Longoria est présente au festival de Cannes, comme égérie de la marque de cosmétique. L’étudiante marseillaise retrouve plus tard « l’homme aux pancartes » devant le restaurant de l’hôtel. Il guide des voitures officielles et y dépose ses affiches. Bérénice apprend auprès d’une jeune fille que les L’Oréal girls sortiront par ici et qu’Eva Longoria sera dans la quatrième voiture. Au lieu de rester derrière l’une des barrières fermant la rue, comme les quelques autres fans, Bérénice attend de l’autre coté de la route et accourt lorsque « Eva !!! » sort de l’hôtel. Elle joue des coudes et obtient la photo qu’elle voulait. Le but de la journée est atteint. Selon la jeune fille qui a renseigné Bérénice afin qu’elle voit Eva Longoria, le jury doit désormais sortir du Martinez par l’entrée principale. La foule s’est élargit derrière les barrières et la jeune fille ne verra que Paris Hilton. Sur le chemin de la gare, Bérénice assiste à la montée des marches du casting d’Hunger Games noyée dans la masse de parapluies. L’étudiante est désormais une « groupie » aguerrie et trempée jusqu’au os, après une journée de chasse aux stars sous la pluie.

Retrouvez plus de photos du festival de Cannes

Publicités

Les Infidèles…

29 Fév

« Je crois que je la trompe beaucoup plus depuis la crise financière » confesse Greg alias Gilles Lellouche à son complice Fred alias Jean Dujardin dans Les Infidèles. Les excuses sont nombreuses pour les deux amis passés maitre dans l’art de l’infidélité, l’un, sentimental, déplorant que sa femme (Géraldine Nakache) ne le réprimande pas, l’autre, heureux, faisant fi de la désapprobation de son épouse (Mathilda May). Ces deux personnages qui reviennent à deux reprises dans le film sont néanmoins aux antipodes de ceux qui leur succèderont.

Jean Dujardin incarne Laurent, une séminariste qui essaye d’être infidèle puis James, un fêtard, mi ado mi quadragénaire et enfin Olivier, qui poussé par sa femme (Alexandra Lamy), lui avouera « une histoire de cul ». Gilles Lellouche, interprète, quant à lui, Antoine, ayant beaucoup de succès auprès de la gente féminine ; Nicolas, qui raconte toutes ses conquêtes à un couple d’amis et Eric, qui découvre les mauvais côtés des liaisons avec une fille plus jeune que lui. Pour compléter le casting, Guillaume Canet et Manu Payet endossent, l’instant de deux sketch, des rôles d’infidèles, plutôt loufoques. Cette pléiade d’acteur est filmée par Emmanuelle Bercot, Michel Hazanavicius, Eric Lartigau, Fred Cavayé et Alxandre Courtès.

Au delà de l’infidélité, fil conducteur des sketchs, ce film est avant tout une histoire d’Homme. Les protagonistes principaux, à l’origine de Les Infidèles se mettent à nus dans tous les sens du terme. Ce sont des potes qui se rassurent, se couvrent, se chamaillent et se réconcilient et qui sont perdus dans leurs relations avec les femmes. Sans aller au cœur de l’histoire de chaque homme, leur mal-être est mis en avant sur grand écran. Si le lauréat de l’Oscar pour The Artist est plutôt un habitué des comédies, lorsque le couple d’Un gars, une fille se reforme ici, c’est pour un drame, une tranche de vie émouvante et violente, inédite pour « Chouchou et Loulou ».

Les Infidèles oscillent entre émotion et humour pendant près de deux heures, provoquant les rires ou les reproches de la salle. Dans la multitude de personnage, chacun imaginera un proche, un voisin, une connaissance ou un collègue. Un homme menteur, paumé, un fêtard, un macho, infidèle ou pas… 

The Artist, la consécration aux Oscars !

26 Fév

La 84e cérémonie des Oscars, s’est déroulée au Kodak Theatre, à Los Angeles. Le film français, The Artist, etait favori, avec dix nominations. La soirée était présentée par Billy Crystal. La liste des nommés, avait été dévoilée par Jennifer Lawrence, le 24 janvier dernier.

2h30 : Morgan Freeman prononce le discours d’ouverture de la cérémonie.

2h44 : Tom Hanks remet les premiers Oscars de la soirée, celui de la meilleure photographie à Robert Richardson, pour Hugo Cabret et celui de la direction artistique, également pour le film de Martin Scorsese. 0/2 pour The Artist.

2h55 : Premier Oscar pour The Artist ! Celui du meilleur costume. 1/3 pour The Artist.

2h58 : La dame de fer rafle le prix du meilleur maquillage, pour la transformation de Meryl Streep en Margaret Thatcher dans ce biopic. 

3h08 : Le film iranien Une séparation obtient l’Oscar du meilleur film étranger. 

3h12 : Octavia Spencer reçoit le prix de la meilleure actrice dans un second rôle, pour La couleur des sentiments. 1/4 pour The ArtistPas de surprises pour le moment du côté des lauréats…

3h24 : Tinay Fey et Bradley Cooper remettent l’Oscar du meilleur montage à Millenium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes – 1/5 pour The Artist -, puis ceux du meilleur son et du meilleur mixage à Hugo Cabret. Déjà quatre récompenses pour le film de Martin Scorsese…

3h34 : Avant les prochains prix, les Muppets présentent un spectacle du Cirque du Soleil, sur fond de grands classiques du cinéma, à commencer par La mort aux trousses

3h44 : Gwyneth Paltrow et Robert Downey Jr. décernent le prix du meilleur documentaire à Undefeated.

3h47 : Rango obtient l’Oscar du meilleur film d’animation. Une vie de chat, l’autre film français de cette cérémonie n’a pas fait le poids face au pressenti.

3h56 : Hugot Cabret reçoit sa cinquième statuette, celle des meilleurs effets spéciaux.

4h01 : Christopher Plummer est sacré meilleur acteur dans un second rôle, pour Beginners, et s’adresse à son Oscar : « Tu n’as que deux ans de plus que moi. Ou étais tu pendant tout ce temps là ? ». A 82 ans, il est le plus vieux lauréats de l’Oscar et c’est son premier.

4h09 : Discours du président de l’Academy Awards, Tom Sherak…

4h14 : Deuxième Oscar pour The Artist !! Ludovic Bource est récompensé pour la musique du film.

4h18 : Le prix de la meilleure chanson originale est attribué à Les Muppets.

4h27 : Angelina Jolie remet l’Oscar du meilleur scénario adapté à Alexander Payne, Nat Faxon et Jim Rash, pour The Descendants et celui du meilleur scénario original à Woody Allen, pour Minuit à Paris, prix qu’elle accepte en son nom, le réalisateur étant absent. 2/7 pour The Artist.

4h39 : Les actrices du film Mes meilleures amies décernent le prix du meilleur court métrage à The Shore ; celui du meilleur court métrage documentaire à Saving Face et celui du meilleur court métrage d’animation à The fantastic flying books of Mr. Morris Lessmore.

4h52 : Troisième Oscar pour The Artist !!! Michael Douglas remet le prix du meilleur réalisateur à Michel Hazanavicius qui lance « I have an Oscar ! ».

4h56 : Meryl Streep présente les lauréats des Governors Awards, décernés le 12 novembre 2011 : James Earl Jones, Dick Smith et Oprah Winfrey.

5h03 : Hommage aux disparus…

5h18 : Quatrième Oscar pour The Artist !!!! Jean Dujardin s’inscrit dans l’histoire de l’Academy Awards en devenant le premier français à obtenir le prix du meilleur acteur. Il s’exclame « J’adore votre pays ! » avant de discourir en anglais et de laisser éclater sa joie sur scène en français : « P*****, génial, merci ! ».

5h29 : Meryl Streep est sacrée meilleure actrice, pour La dame de fer, sous une ovation. Un sacre qui survient vingt neuf ans après sa dernière victoire, pour Le choix de Sophie – elle revêtait également une robe dorée -, en 1983. La comédienne détient toutefois le record du nombre de nominations pour une actrice, toutes catégories confondues, elle a été nommée dix-sept fois. Elle est la douzième actrice à posséder deux statuettes de la meilleure actrice. Meryl Streep commence par remercier son mari, Don Gummer.

5h35 : Cinquième Oscar pour The Artist !!!!! Le film muet entre définitivement dans l’histoire hollywoodienne avec le prix le plus prestigieux de la soirée. Thomas Langmann rend hommage à son père, Claude Berri. 5/10 pour The Artist.

Meilleur film :
The Artist remis par Tom Cruise
Cheval de guerre
La couleur des sentiments
The Descendants
Extrêmement fort et incroyablement près
Hugo Cabret
Minuit à Paris
Le stratège
The tree of life

Meilleur réalisateur :
 Woody Allen (Minuit à Paris)
Michel Hazanavicius (The Artist) – remis par Michael Douglas
Terrence Malick (The tree of life)
Alexander Payne (The Descendants)
Martin Scorsese (Hugo Cabret)

Meilleur acteur : 
Demian Bechir (A better life)
George Clooney (The descendants)
Jean Dujardin (The Artist) – remis par Nathalie Portman
Gary Oldman (La Taupe)
Brad Pitt (Le stratège)

Meilleure actrice :
 Glenn Close (Albert Nobbs)
Viola Davis (La couleur des sentiments)
Rooney Mara (Millenium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes)
Meryl Streep (La dame de fer) – remis par Colin Firth
Michelle Williams (My week with Marilyn)

Meilleur acteur dans un second rôle :
Kenneth Branagh (My week with Marilyn)
Jonah Hill (Le stratège)
Nick Nolte (Warrior)
Christopher Plummer (Beginners) – remis par Melissa Leo
Max Von Sydow (Extrêmement fort et incroyablement près)

Meilleure actrice dans un second rôle :
Bérénice Bejo (The Artist)
Jessica Chastain (La couleur des sentiments)
Melissa Mccarthy (Mes meilleures amies)
Janet McTeer (Albert Nobbs)
Octavia Spencer (La couleur des sentiments) – remis par Christian Bale

Meilleur scénario original :
The Artist (Michel Hazanavicius)
Margin Call (JC Chandor)
Mes meilleures amis (Annie Mumolo et Kristen Wiig)
Minuit à Paris (Woody Allen) – remis par Angelina Jolie
Une séparation (Asghar Farhadi)

Meilleur scénario adapté :
The Descendants (Alexander Payne, Nat Faxon et Jim Rash) – remis par Angelina Jolie
Hugo Cabret (John Logan)
Les marches du pouvoir (George Clooney et Grant Heslov)
Le stratège (Steve Zaillant et Aaron Sorkin)
La taupe (Bridget O’Connor et Peter Straughan)

Meilleur film en langue étrangère :
Bullhead (Michael R. Roskam)
Footnote (Joseph Cedar)
Monsieur Lazhar (Philippe Falardeau)
Une séparation (Asghar Farhadi) – remis par Sandra Bullock

Meilleur film d’animation :
Le chat potté
Chico et Rita
Kung Fu Panda 2
Rango – remis par Chris Rock
Une vie de chat

Meilleure photographie :
Jeff Cronenweth (Millenium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes)
Janusz Kaminski (Cheval de Guerre)
Emmanuel Lubezki (The Tree of Life)
Robert Richardson (Hugo Cabret) – remis par Tom Hanks
Guillaume Schiffman (The Artist)

Meilleure direction artistique :
The Artist
Cheval de Guerre
Harry Potter et les reliques de la mort – 2e partie
Hugo Cabret – remis par Tom Hanks

Meilleurs costumes :
Anonymous
The Artist – remis par Cameron Diaz et Jennifer Lopez
Hugo Cabret
Jane Eyre
W.E

Meilleur documentaire :
Hell and back again
If a tree falls
Paradise Lost 3 : purgatory
Pina
Undefeated – remis par Gwyneth Paltrow et Robert Downey Jr.

Meilleur court-métrage :
Pentecost
Raju
The Shore – remis par Rose Byrne, Ellie Kemper, Melissa McCarthy, Wendi McLendon-Covey, Maya Rudolph et Kristen Wiig
Time Freak
Tuba Atlantic

Meilleur court-métrage documentaire :
The barber of Birmingham
God is the bigger Elvis
Incident in New Baghdad
Saving Face – remis par Rose Byrne, Ellie Kemper, Melissa McCarthy, Wendi McLendon-Covey, Maya Rudolph et Kristen Wiig
The Tsunami and the Cherry Blossom

Meilleur court-métrage d’animation :
A Morning Stroll (Grant Orchard et Sue Goffe)
Dimanche (Patrick Doyon)
The fantastic flying books of Mr. Morris Lessmore (William Joyce et Brandon Oldenburg) – remis par Rose Byrne, Ellie Kemper, Melissa McCarthy, Wendi McLendon-Covey, Maya Rudolph et Kristen Wiig
La Luna (Enrico Casarosa)
Wild Life (Amanda Forbis et Wendy Tilby)

Meilleur montage :
The Artist
The Descendants
Hugo Cabret
Millenium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes – remis par Tina Fey et Bradley Cooper
Le stratège

Meilleur maquillage :
Albert Nobbs
La dame de fer – remis par Cameron Diaz et Jennifer Lopez
Harry Potter et les reliques de la mort – 2e partie

Meilleure musique originale :
Ludovic Bource (The Artist) – remis par Penelope Cruz et Owen Wilson
Alberto Iglesias (La taupe)
Howard Shore (Hugo Cabret)
John Williams (Les aventures de Tintin : Le secret de la licorne)
John Williams (Cheval de Guerre)

Meilleure chanson originale :
« Man or Muppet », Les Muppets – remis par Will Ferrell et Zach Galifianakis
« Real in Rio », Rio

Meilleur mixage :
Cheval de Guerre
Hugo Cabret – remis par Tina Fey et Bradley Cooper
Millenium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes
Le stratège
Transformers 3

Meilleur son :
Cheval de Guerre
Drive
Hugo Cabret – remis par Tina Fey et Bradley Cooper
Millenium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes
Transformers 3

Meilleurs effets spéciaux :
Harry Potter et les reliques de la mort – 2e partie
Hugo Cabret – remis par Emma Stone et Ben Stiller
La planète des singes : Les origines

Real Steel
Transformers 3

The Artist sacré aux Spirit Awards…

25 Fév

La 27e cérémonie des Independent Spirit Awards s’est déroulée à Santa Monica. Il s’agissait de la dernière soirée de remise de prix avant les Oscars, qui auront lieu demain. Après son triomphe, hier soir, aux César, The Artist est aujourd’hui cinq fois nommé.

22h49 : Christopher Plummer est le premier primé de la soirée. Zoe Saldana et Jeffrey Dean Morgan lui remettent la statuette du meilleur acteur dans un second role, pour Beginners.

22h58 : Julia Osmond et Benjamin Bratt décernent le prix du meilleur premier scénario à Will Reiser, pour 50/50.

23h04 : Première récompense pour The Artist ! Guillaume Schiffman sacré pour la photographie. Penelope Ann Miller accepte le prix pour lui, car l’équipe du film n’est pas encore arrivée.

23h12 : Lucy Liu et John Hawkes remettent le Spirit Award de la meilleure actrice dans un second role à Shailene Woodley, pour The Descendants.

23h16 : Patricia Clarkson présente 50/50.

23h25 : Pariah gagne le John Cassavetes Award.

23h27 : Penelope Ann Miller présente The Artist.

23h40 : Deuxième récompense pour The Artist !! Jean Dujardin est couronné meilleur acteur. Penelope Ann Miller accepte le prix pour lui, car l’équipe du film n’est toujours pas arrivée.

23h43 : Rashida Jones et Ethan Hawke décernent le prix du meilleur documentaire à The interrupters.

23h47 : Sophia Lynn reçoit le Piaget Producers Award, pour Take Shelter.

23h50 : Le Spirit Award du meilleur scénario est attribué à The Descendant.

23H55 : Une séparation est sacré meilleur film étranger. 

00h02 : Laura Dern et Terrence Howard présentent le Robert Altman Award, attribué à Marvin Call.

00h06 : Bryan Cranston présente Drive

00h17 : Margin Call gagne le Spirit Award du meilleur premier film.

00h18 : Michael Shannon présente Take Shelter.

00h24 : Troisième récompense pour The Artist !!! Michel Hazanavicius remporte le Spirit Award du meilleur réalisateur et il monte sur scène pour le recevoir.

00h31 : Michelle Williams est sacrée meilleure actrice pour My week with Marylin.

00h38 : Quatrième récompense pour The Artist !!!! Le film français reçoit le dernier prix, celui du meilleur film. 

Les 27e Independent Spirit Awards :

Meilleur film :
(remis par en Kingsley)
50/50
The Artist
Beginners
The Descendants
Drive
Take Shelter

Meilleur acteur :
(remis par Jessica Chastain et Chris Pine)
Demián Bichir (A better life)
Jean Dujardin (The Artist)
Ryan Gosling (Drive)
Woody Harrelson (Rampart)
Michael Shannon (Take Shelter)

Meilleure actrice :
(remis par Olivia Wilde et Willem Dafoe)
Lauren Ambrose (Think of me)
Rachael Harris (Natural selection)
Adepero Oduye (Pariah)
Elizabeth Olsen (Martha Marcy May Marlene)
Michelle Williams (My week with Marilyn)

Meilleur acteur dans un second rôle :
(remis par Zoe Saldana et Jeffrey Dean Morgan)
Albert Brooks (Drive)
John Hawkes (Martha Marcy May Marlene)
Christopher Plummer (Beginners)
John C. Reilly (Bienvenue à Cedar Rapids)
Corey Stoll (Minuit à Paris)

Meilleure actrice dans une second rôle :
(remis par Lucy Liu et John Hawkes)
Jessica Chastain (Take Shelter)
Anjelica Huston (50/50)
Janet McTeer (Albert Nobbs)
Harmony Santana (Gun hill road)
Shailene Woodley (The Descendants)

Meilleur réalisateur :
(remis par Kirsten Dunst et Jonah Hill)
Michel Hazanavicius (The Artist)
Mike Mills (Beginners)
Jeff Nichols (Take Shelter)
Alexander Payne (The Descendants)
Nicolas Winding Refn (Drive)

Meilleur premier film :
(remis par Rosario Dawson et Anthony Mackie)
Another Earth
In the family
Margin Call
Martha Marcy May Marlene
Natural selection

Meilleur scénario :
(remis par Elizabeth Banks et Joseph Gordon-Levitt)
Joseph Cedar (Footnote)
Nat Faxon, Alexander Payne et Jim Rash (The Descendants)
Michel Hazanavicius (The Artist)
Thomas McCarthy (Les Winners)
Mike Mills (Beginners)

Meilleur premier scénario :
(remis par Julia Omond et Benjamin Bratt)
Mike Cahill et Brit Marling (Another Earth)
J.C. Chandor (Margin Call)
Patrick Dewitt (Terri)
Phil Johnston (Bienvenue à Cedar Rapids)
Will Reiser (50/50)

Meilleur documentaire :
(remis par Rashida Jones et Ethan Hawke)
An African election
Bill Cunningham New York
The Interrupters
The redemption of general Butt Naked
We were here

Meilleur film étranger :
Le gamin à vélo
Melancholia
Une séparation
Shame
Tyrannosaur

Meilleure photographie :
Guillaume Schiffman (The Artist)
Bellflower
Minuit à Paris
The off hours
Sons of Mississippi

Robert Altman Award :
(remis par Laura Dern et Terrence Howard)
Margin Call

John Cassavetes Award :
(remis par Anne Heche et Ed Helms)
Bellflower
En secret
Hello Lonesome
Pariah
Sons of Mississippi

Piaget Producers Award :
Josh Bond (Martha Marcy May Marlene)
Chad Burris (Mosquita y Mari)
Sophia Lynn (Take Shelter)

Someone to Watch Award :
Simon Arthur (Silver tongues)
Mark Jackson (Without)
Nicholas Ozeki (Mamitas)

Truer Than Fiction Award :
Alma Har’el (Bombay Beach)
Danfung Dennis (Hell and back again)
Heather Courtney (Where soldiers come from)

BAFTA Awards 2012 : The Artist sacré outre Manche…

12 Fév

Les 65e British Academy of Film and Television Arts Awards se sont déroulés au Royal Opera House, à Londres. Suivez dès 20h, la cérémonie, présentée par Stephen Fry, en direct sur ce blog.

20h28 : The Artist remporte sa première récompense de la soirée, celle de la meilleure musique originale pour Ludovic Bource. Quelques minutes plus tard, le BAFTA Award du meilleur son reviendra à Hugo Cabret, de Martin Scorsese.

20h39 : Deuxième prix de la soirée pour le film muet ! Guillaume Schiffman reçoit le BAFTA de la meilleure photographie.

20h43 : Et de trois !!! Le film en noir et blanc est récompensé pour les costumes.

21h10 : Christopher Plummer reçoit le BAFTA du meilleur acteur dans un second rôle, pour Beginners. Il est le gagnant le plus âgé de l’histoire de ces awards.

21h15 : Le meilleur film britannique est… La taupe, de Tomas Alfredson.

21h20 : Octavia Spencer est sacrée meilleure actrice dans un second pour La couleur des sentiment, le premier prix de la soirée pour ce film.

21h28 : Et de quatre !!!! Michel Hazanavicius reçoit le BAFTA du meilleur scénario original, pour The Artist.

21h59 : La taupe obtient le prix du meilleur scénario adapté, le second de la soirée pour le film d’espionnage.

22h10 : Et de cinq !!!!! Michel Hazanavicius est sacré meilleur réalisateur. Pour sa seconde récompense, ce soir, il reçoit le prix des mains de Brad Pitt.

22h12 : Colin Firth, vainqueur l’an passé pour Le discours d’un roi arrive sur scène pour remettre le prix de la meilleure actrice. Et le BAFTA est attribué à… Meryl Streep – qui en perd sa chaussure – pour La dame de fer, un biopic dans lequel elle incarne l’ex premier ministre britannique Margaret Thatcher.

22h19 : Penelope Cruz vient remettre la récompense du meilleur acteur. Le BAFTA est attribué à… Jean Dujardin, pour The Artist. Et de six !!!!!! Malgré la recente polémique autour des affiches du prochain film de l’acteur français, Les infidèles, il continue son chemin vers les Oscars.

22h25 : Hugh Jackman et Russell Crowe montent sur scène pour remettre l’ultime prix de la soirée, celui du meilleur film. Le BAFTA est attribué à… The Artist. Et de sept !!!!!!! Le film français, nommé douze fois ce soir a reçu les récompenses les plus prestigieuses.

Les 65e British Academy of Film and Television Arts Awards :

Meilleur film :
The Artist (Michel Hazanavicius) – remis par Hugh Jackman et Russell Crowe
La couleur des sentiments (Tate Taylor)
The descendants (Alexander Payne)
Drive (Nicolas Winding Refn)
La taupe (Tomas Alfredson)

Meilleur film britannique de l’année :
My week with Marilyn
Senna
Shame
La taupe – remis par Naomie Harris et Berenice Marlohe
We need to talk about Kevin

Meilleur film d’animation :
Les aventures de Tintin : Le secret de la licorne (Steven Spielberg)
Mission : Noël Les aventures de la famille Noël (Sarah Smith)
Rango (Gore Verbinski) remis par Gillian Anderson

Meilleur film non-anglophone :
Incendies
La piel que habito – remis par Anil Kapoor
Une séparation
Potiche
Pina

Meilleur film documentaire : 
George Harrison: Living in the Material World (Martin Scorsese)
Le projet Nim (James Marsh , Simon Chinn)
Senna (Asif Kapadia) – remis par Paul Bettany

Meilleur réalisateur :
Tomas Alfredson (La taupe)
Michel Hazanavicius (The Artist) – remis par Brad Pitt
Martin Scorsese (Hugo Cabret)
Lynne Ramsay (We need to talk about Kevin)
Nicolas Winding Refn (Drive)

Meilleur réalisateur, producteur ou scénariste britannique pour leur première oeuvre :
Richard Ayoade (Submarine)
Paddy Considine (Tyrannosaur) – remis Kristen Wiig et Chris O’Dowd
Joe Cornish (Attack the block)
Ralph Fiennes (Coriolan)
Tom Kingsley (Black Pond)
Will Sharpe (Black Pond)

Meilleur acteur :
Gary Oldman (La taupe)
Brad Pitt (Le stratège)
George Clooney (The descendants)
Jean Dujardin (The Artist) – remis par Penelope Cruz
Michael Fassbender (Shame)

Meilleure actrice :
Bérénice Bejo (The Artist)
Viola Davis (La couleur des sentiments)
Meryl Streep (La dame de fer) – remis par Colin Firth
Tilda Swinton (We need to talk about Kevin)
Michelle Williams (My week with Marilyn)

Meilleur acteur dans un second rôle :
Kenneth Branagh (My week with Marilyn)
Jim Broadbent (La dame de fer)
Jonah Hill (Le stratège)
Christopher Plummer (Beginners) remis par Helena Bonham Carter
Philip Seymour Hoffman (Les marches du pouvoir)

Meillere actrice dans un second rôle :
Jessica Chastain (La couleur des sentiments)
Judi Dench (My week with Marilyn)
Melissa McCarthy (Mes meilleures amies)
Carey Mulligan (Drive)
Octavia Spencer (La couleur des sentiments) – remis par Daniel Radcliffe

Meilleur scénario original :
La dame de fer (Abi Morgan)
L’Irlandais (John Michael McDonagh)
Minuit à Paris (Woody Allen)
Mes meilleures amies (Annie Mumolo , Kristen Wiig)
The Artist (Michel Hazanavicius) – remis par Christina Ricci et Jeremy Irvine

Meilleur scénario adapté :
La couleur des sentiments (Tate Taylor)
The descendants (Alexander Payne , Jim Rash et Nat Faxon)
Les marches du pouvoir (Beau Willimon , George Clooney et Grant Heslov)
Le stratège (Aaron Sorkin et Steven Zaillian)
La taupe (Bridget O’Connor et Peter Straughan) – remis par Jon Hamm

Meilleurs costumes :
The Artist (Mark Bridges) – remis par Hayley Atwell et Chris Hemsworth
Hugo Cabret (Sandy Powell)
Jane Eyre (Michael O’Connor)
My week with Marilyn (Jill Taylor)
La taupe (Jacqueline Durran)

Meilleure photographie :
Hugo Cabret (Robert Richardson)
La taupe (Hoyte Van Hoytema)
Cheval de guerre (Janusz Kaminski)
Millenium (Jeff Cronenweth)
The Artist (Guillaume Schiffman) remis par Tom Hooper

Meilleur montage :
Drive (Matthew Newman)
Hugo Cabret (Thelma Schoonmaker)
La taupe (Dino Jonsäter)
The Artist (Anne-Sophie Bion et Michel Hazanavicius)
Senna (Chris King et Gregers Sall) 

Meilleurs décors :
The Artist
Cheval de guerre (Lee Sandales et Rick Carter)
Harry Potter et les reliques de la mort – partie 2 (Stephenie McMillan et Stuart Craig)
Hugo Cabret (Dante Ferretti et Francesca Lo Schiavo) – remis par Viola Davis
La taupe (Maria Djurkovic)

Meilleure musique originale :
The Artist 
Cheval de guerre
The Girl with the Dragon Tattoo
Hugo Cabrel
La taupe

Meilleur son :
Harry Potter et les reliques de la mort – partie 2 (Adam Scrivener, James Walters, Mike Dowson, Stuart Hilliker et Stuart Wilson)
Hugo Cabret (John Midgley, Philip Stockton et Tom Fleischman) 
La taupe (John Casali)
Cheval de guerre (Gary Rydstrom)
The Artist (Gérard Lamps, Michael Krikorian et Nadine Muse)

Meilleurs effets visuels :
Les aventures de Tintin : Le secret de la licorne (Joe Letteri)
Harry Potter et les reliques de la mort – partie 2 (John Richardson et Tim Burke) 
Hugo Cabret (Ben Grossmann, Joss Williams et Rob Legato)
Cheval de guerre (Ben Morris et Neil Corbould)
La planète des singes : les origines (Dan Lemmon et Joe Letteri)

Meilleurs maquillages :
The Artist (Cydney Cornell et Julie Hewett)
La dame de fer (Marese Langan) – remis par Hayley Atwell et Chris Hemsworth
Harry Potter et les reliques de la mort – partie 2 (Amanda Knight et Lisa Tomblin)
Hugo Cabret (Morag Ross)
My week with Marilyn (Jenny Shircore)

Meilleur court métrage :
Chalk
Mwansa the great
Only sound remains
Pitch black heist 
Two & Two

Meilleur court métrage d’animation :
A morning stroll 
Abuelas
Bobby yeah

Orange Rising Star :
Adam Deacon – remis par Christina Hendricks
Chris Hemsworth
Tom Hiddleston
Chris O’Dowd
Eddie Redmayne

BAFTA Fellowship :
Martin Scorsese 

Outstanding British Contribution to Cinema :
John Hurtremis par Billy Bob Thornton