Première réunion publique …

29 Juil

José Puig et Alain Ferrand

500 personnes étaient réunies ce soir au Mas de l’Ille pour la première réunion publique d’Alain Ferrand. Ce meeting devait être pour lui l’occasion de dévoiler le nom de ses colistiers, mais il n’en fut rien. « L’équipe n’est pas finie. J’ai l’embarras du choix. Je voulais la présenter aujourd’hui mais je la présenterai lors d’une garden party au Marina. » s’explique l’ancien maire de Port Barcarès.

Pour s’adresser à ses concitoyens, le candidat à la mairie était entouré de l’actuel conseil municipal, mais aussi du conseiller général du canton de Saint Laurent de la Salanque. « Barcarès ne se gère pas avec des faut qu’on et y a qu’à » déclare Joseph Puig. Il interpelle ensuite Alain Ferrand en énonçant ses qualités avant d’ironiser « s’il est élu je me plains ». Enfin, le maire de Claira clos son discours par une recommandation à l’assistance « Il s’est battu pour vous, un conseil : élisez le ».

« Je suis ici pour trois raisons : combattre l’injustice, relever l’honneur de la famille et du Barcarès et poursuivre l’action entreprise : ancrer Barcarès dans le futur » proclame Alain Ferrand. Dans cette campagne électorale, il n’a pas de nouveau programme, il désire poursuivre ce qu’a entrepris sa femme en tant que maire. Il y a « beaucoup de dossiers en cours » que le candidat ne veut pas laisser « entre les mains d’incompétents » qu’il interpelle dans la salle « ils peuvent venir parler devant tout le monde. On les attends ».

Le propriétaire du Marina ne s’arrête pas là et égratigne ses adversaires un à un.« Je suis ici depuis 25 ans. D’autres apparaissent pour leur retraite et laissent à penser qu’ils sont des génies ou des magiciens ». Une allusion à Jean Louis Disaro, son futur opposant dans les urnes.

Ses autres adversaires, l’ancien maire les connait bien pour les avoir côtoyé par le passé. Véronique Pastoureau était sa suppléante pour les élections cantonales de 2010. Aujourd’hui, il considère qu’elle « veut faire joujou avec la mairie » et raconte même que lorsqu’elle était à la mairie « elle se disait adjointe aux potins donc si elle est élue maire, elle sera la maire des potins ». Yvan Naya, pour sa part, était employé à la mairie. Il estime que le second de Jean Louis Disaro « doit suivre des cours d’orthographe. A chaque fois qu’il écrivait un texte, Joëlle et moi devions lui corriger toutes ses fautes ».

« J’ai été élu par des barcarèsiens », ceux qui attaquent son épouse ou lui « font passer les barcarèsiens pour une tribu d’abrutis et d’incapables, car ils ont une vision étriquée de la nature humaine. Ils voient les autres à leur image » se défend l’ancien maire. De plus, alors que ses opposants communiquent énormément dans les médias nationaux, Alain Ferrand ne souhaite s’adresser qu’au Barcarès et a décidé de recevoir les barcarèsiennes et les barcarèsiens au Marina tous les jeudi de 18h30 à 21h30, afin de répondre à toutes leurs questions.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :