Fous Chantants 2012 : Chœurs en tête et artistes de cœur…

29 Juil

« Le principe est bien mais je ne m’attendais pas à ça », avouait Rebecca hier soir, à la sortie des Arènes d’Alès. Ce théâtre de corridas accueillait la 15e édition des Fous Chantants d’Alès, à guichet fermé devant 3 500 personnes. Un évènement qui est à l’origine de la chanson Ensemble que Jean-Jacques Goldman avait composé après son passage sur la scène des Arènes cévenoles en 2000 et enregistré l’année suivante avec les ces même chœurs.

Pour la quatrième année consécutive, les Fous recevaient un « ancien de Notre Dame de Paris », après Quasimodo (Garou) et les plus belles chansons québécoises, en 2009 ; Fleur de Lys (Julie Zenatti) et les 3 B : Daniel Balavoine, Michel Berger et Alain Bashung, en 2010 et Esmeralda (Hélène Ségara) et les plus belles comédies musicales, en 2011, place à Phoebus et les plus belles chansons de films. Et pour la quatrième année consécutive, un couple d’artistes était invité puisque la représentante française de l’Eurovision complétait l’affiche. Parmi les spectateurs certains croyaient voir les deux chanteurs se succéder accompagnés des choristes. Sur les trente trois chansons du spectacle, Anggun en a chanté deux et Patrick Fiori a repris quatre des titres de son album hommage au 7e art : Les choses de la vie (2008). Ils se sont ensuite rejoints sur scène pour interpréter en duo La chanson d’Hélène, extraite du film de Claude Sautet. Lors de sa deuxième apparition sur scène, « Patriiick !!! » a été très applaudi. Les spectateurs qui n’étaient pas des proches de l’un des choristes craignent qu’il ne réapparaissent plus.

Les stars du spectacle étaient les 1000 choristes et les chefs de chœur. Après leurs prestations et avant de rejoindre les coulisses, les artistes ont chaleureusement salué ces réalisateurs d’un soir, avec une mention spéciale de la part de Patrick Fiori, au benjamin Florian Martinet. Les chefs de chœur et les membres de l’orchestre des Fous – grimés en héros de film – restent plusieurs années tandis que les choristes se renouvellent. Les Fous Chantants ont débarqué à Alès le 21 juillet pour un stage d’une semaine au Fort Vauban, avant la consécration sur la scène des Arènes. Chacun d’eux a déboursé entre 265 et 380 euros (prix avec ou sans hébergement) pour cette semaine remplie d’ateliers et de spectacles dans le jardin du Bosquet.

Le placement des basses, tenors, sopranos et altos, vêtus de noir ou de blanc dans les gradins à ouvert le spectacle pendant qu’un groupe de cinq chanteurs – non présentés – faisait le show avec des medley ou un hommage au cinéma muet, avec Jean Dujardin recevant l’Oscar. Les chœurs ont ensuite entonné la musique Ameno, extraite du film Les Visiteurs. De Manon des sources à Shrek, en passant par Il était une fois dans l’Ouest, les chœurs ont repris ou revisité les musiques de films, parfois même par le biais de medley. Sobrement vêtus, les choristes ont mis en scène leurs chants avec des accessoires : chapeaux, lunettes de soleil ou écharpes de couleur. L’éclairage a également teinté le spectacle avec des jeux de lumière en formes géométriques. Les chanteurs amateurs ont proposé un spectacle professionnel devant un public statique trois heures durant. Seul le medley Disney l’a entrainé alors que l’interprétation de la musique revisitée du Roi Lion Le cercle de la vie n’avait pas séduit voire dérouté. 

Retrouver plus de photos du concert

Publicités

9 Réponses to “Fous Chantants 2012 : Chœurs en tête et artistes de cœur…”

  1. Lilou 30 juillet 2012 à 21:43 #

    Je suis étonnée du peu de qualité de cet article. On croirait lire un devoir scolaire imposé. Mal documenté et sans âme. Quel dommage que cette personne soit resté « dehors ». S’il sagit d’un stagiaire alors son apprentissage devrait lui permettre de s’améliorer, bon courage, il faut bien commencer !

  2. ninouchka30 31 juillet 2012 à 11:10 #

    Les solistes ont été présentés à la fin du concert comme les musiciens, ils font partie du choeur
    Le public était attentif et a respecté la musique, bravo! il aurait été dommage d’entendre le public taper des mains sur un rythme approximatif plus que les voix
    Et il faut rappeler que c’était le concert des Fous Chantants et que des artistes acceptent de venir faire quelques titres avec ce choeur

  3. Tarmine 31 juillet 2012 à 15:47 #

    Quel amateurisme de la part de ce journaliste ! Il n’est pas à la hauteur du professionnalisme des choristes (ils sont certes amateurs mais dans le bon sens du terme). La construction de cet article est bancale, pas d’introduction, de développement ni de conclusion. Pourtant c’est la abse de l’écriture.
    Visiblement cette personne n’est pas resté jusqu’au bout du concert, auquel cas il aurait pu avoir le nom des solistes et celui des chefs de choeur. Il n’a d’ailleurs sans doute pas lu non plus l’affiche du concert qui annonçait clairement le concert des « fous chantants » avec en invité Angun et Patrick Fiori. Lorsqu’un artiste invite un autre artiste, l’artiste invité accompagne quelques titres. Ici l’artiste était le choeur des fous chantants. Contrat rempli !
    Maintenant je relève : 1. « Solistes qui font le show sans être présentés ». Votre journaliste n’a pas du être présent ou est parti avant la fin sinon il aurait ^pu entendre le nom de tous les solistes, de tous les musiciens de l’orchestre et de tous les chefs de chœur. 2. »sobrement vétus » : les choristes étaient vêtus de la manière optimale pour permettre aux techniciens lumière de jouer avec leurs instruments. 3. Public statique. Pour ceux qui étaient présents, le public était déchainé et pas seulement lors des apparitions de Paaaaatriiiick. Peut être devriez vous revoir les frais de déplacements de votre journaliste, il vous a sans doute facturé à tort un reportage qu’il n’a pas fait. 4. « l’interprétation de la musique revisitée du Roi Lion n’a pas séduit ». Cela confirme que votre journaliste n’était pas dans le public. Bref, dommage de publier des articles aussi mauvais sur de si beaux événements ! J’approuve totalement Lilou et je souhaite qu’il s’agisse effectivement d’un stagiaire. Il ne pourra que s’améliorer …

    • E.C. 31 juillet 2012 à 20:39 #

      Bien que votre commentaire ne soit pas des plus constructifs, je vais tâcher de l’être.
      La base de votre écriture est certainement : introduction, développement et conclusion, toutefois cela n’a jamais été, n’est pas et ne sera jamais la base d’un article.
      Vous pouvez également revoir votre définition d’un soliste. Il ne peut y en avoir cinq !
      Enfin, j’ai payé ma place, comme presque tout le monde (personne ne m’a payé pour faire votre éloge). Je n’ai donc rien raté de la déconvenue de mes voisins dans les gradins.

  4. DIDINE 31 juillet 2012 à 18:02 #

    Pas intéressant du tout cet article ! Il faut changer de métier mademoiselle la « catalane » !!!

    • edouard 31 juillet 2012 à 20:08 #

      mais qu’est ce que c’est que ces commentaires stupides!!!! Cet article reflete le spectacle et encore il est gentil. C etait la pagaille dans les gradins , et pour 31 EUROS; Heureusement qu il n y a pas eu de malaise; on etait entasse comme des sardines. et tout le monde baillait. c etait un spectacle de fin d annee scolaire pour la famille et les amis!!!!! Heureusement Patrick et Anggun etaient la!!! sur l affiche du spectacle les noms des « invites »‘ etaient inscrits en caracteres aussi gros que les choristes: pour appater le chalan, mais le chalan etait tres decus a la fin.

  5. Boby 31 juillet 2012 à 21:05 #

    La frustration des fans, aussi jouissif qu’invraisemblable !
    S’agirait il de vos enfants, pour que vous fassiez preuve d’autant de suffisance ?
    Une chose est sure, dans l’art difficile de l’imbécilité aveugle, vous avez déjà dépassés depuis longtemps le cap de stagiaire.

    A bon entendeur.

  6. Calimero 31 juillet 2012 à 23:11 #

    Très bon article, contrairement à ce qu’écrivent les commentateurs qui semblent méconnaitre le métier en fusillant à bout portant la journaliste. Si certaines parties du concert n’ont pas enthousiasmé le public, il n’y a pas de honte à le dire, les journalistes ne sont pas là uniquement pour brosser des portraits et des compte-rendus qui doivent obligatoirement seoir aux personnes ou aux événements traités.
    C’est un bel événement qui mérite d’exister et de perdurer. Mais sans critique constructive, on n’avancera pas.

    • etiennette 1 août 2012 à 07:58 #

      Je suis tout à fait d’accord avec ce commentaire qui rend compte exactement du vécu de ce concert. Chacun a le droit de s’exprimer et de ne pas être forcément enthousiaste. Cette journaliste a exprimé son ressenti d’ une certaine déception du public.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :