Héloïse à la Fashion Week…

5 Nov

« Il pleure dans mon cœur comme il pleut sur la ville ». Le commencement de ce poème de Paul Verlaine reflète l’état d’esprit d’Héloïse à l’issue de son après midi pluvieux à la Fashion Week de Marseille. La 1e édition du Salon de la mode à Marseille, un salon dédié aux marques de la région Provence Alpes Côte d’Azur, a débuté hier et se tiendra jusqu’à dimanche. Dans le Hall 1 du Parc Chanot, se mêlent Le Temps des CerisesChewö, Les MidinettesChacok ou Héléna Sorel.

Héloïse, étudiante a Marseille et inconditionnelle du shopping, ne pouvait pas rater ce grand évènement. « Je ne m’attendais pas à une Fashion Week comme à Londres ou New York » explique la jeune fille. Cependant, dans des allées quasi désertes du salon, l’étudiante est très déçue par ce qu’elle voit. « Ça fait très braderie » constate Héloïse en découvrant les étalages de vêtements de certains stands.

Chaque créateur dispose d’un espace limité pour présenter les vêtements de sa collection. « Les stands sont trop petits pour découvrir ce que la marque présente » déplore Héloise. Quelques cintres sur un portant ou deux ne permettent certes pas d’avoir un vaste aperçu des créations de chaque marque. Toutefois, les visiteurs du salon ne devront pas aller trop loin pour découvrir l’ensemble des vêtements en boutiques puisque celles-ci se trouvent dans la région.

Le défilé des marques confirmées, qui présentent leurs collections printemps/été 2012, prévu pour 16h, débute finalement à 16h15. Malgré la faible affluence au salon cet après midi, il manque des sièges pour y assister. Lorsque les premiers mannequins entrent en scène, une spectatrice constate : « on dirait des robots ». Héloïse, elle, s’attache plus aux tenues et s’exclame « c’est des vêtements pour cagoles », un brin méchante à cause de sa déception.

A cette Fashion Week made in Marseille, il n’y a pas que des vêtements, mais aussi des bavoirs, des housses de coussin, des foulards, des pochettes, des serviettes ou des bijoux. Une partie du salon a tout particulièrement attiré l’attention d’Héloïse. Un espace intitulé Maison de la création, a l’allure d’un petit musée, avec des biographies de créateurs célèbres sont affichées au mur. « C’est une sorte de gros exposé » résume la sœur d’Héloïse.

La fashionista n’a pas apprécié cette première Fashion Week Marseillaise. Si une 2e édition est organisée l’an prochain, la jeune fille y retournera certainement car « peut être que l’année prochaine, ça sera mieux ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :