Marseille Provence 2013 : La Grande Clameur…

6 Jan

MP2013 : La Grande Clameur« Samedi 12 janvier à 19h. Plusieurs lieux, un seul horaire, cinq minutes pour faire disjoncter Marseille… » Voici le programme de La Grande Clameur.

Tambours, bâtons de pluie, vibraphones et porte-voix entraineront Marseille dans une tempête sonore pour la Clameur maritime des collégiens, Tempête sur le 43e parallèle Nord de l’association Jeux de Cordes, imaginée par Fanny Ruiz. Rendez-vous à partir de 18h30, sur l’esplanade du Centre commercial Grand Littoral, 11, avenue Saint Antoine (16e).

La Compagnie Karnavires allumera la mèche de Mascletà ! Mascletà ! la clameur rythmée d’une dizaine de masclets (gros pétards ventrus et braillards). Rendez-vous à partir de 18h30 au Dock des Suds, 12 rue Urbain V (2e).

Voix, percussions corporelles, clochettes cristallines, microphones, chacun trouvera son instrument pour une « symphonie de l’instant », avec la Clameur générale des Bouches-du-Rhône du Conseil Général des Bouches-du-Rhône. Rendez-vous à partir de 18h30, sur le parvis des Archives et Bibliothèque Départementales Gaston Defferre, 18-20 rue Mires (3e).

Freedom ! Jass ! Dance ! La clameur imaginée par Nine Spirit atteindra la liberté par la transe, avec Oh Freedom ! de Harry Belafonte. Rendez-vous à 18h00 (répétition générale) sur le parvis du Silo, 35 quai du Lazaret (2e).

Une fanfare de plus de 200 musiciens se réunira pour la clameur Marseilles Méga Band, imaginée par Accoules Sax. Rendez-vous à partir de 18h30, au croisement de la rue de la République et du boulevard des Dames (2e).

Les Marseillais se retrouveront à la clameur Voix des anges – Ozanaïoli, imaginée par le Hall de la chanson, pour « le temps de cette Epiphanie insensée, pousser ensemble un « Ozanaïoli », mémorable devant l’éternel ». Rendez-vous à partir de 18h30 à la Vieille Charité, 2 rue de la Charité (2e).

La Clameur majeure, imaginée par Phil Spectrum et Alain Aubin sera construite comme « une tour de Babel où tous participent ; un crescendo, qui se hisse, se hausse, se soulève, s’intensifie ». Rendez-vous à partir de 18h30, sur le parvis de la Major, 1 avenue Robert Schuman (2e).

Une « Arche de Noé vocale et sonore » fera embarquer les Marseillais pour une année capitale, avec la Clameur des minots du Panier du Théâtre de Lenche, imaginée par Miss Paillette. Rendez-vous à partir de 18h30, en bas des escaliers de la rue Henri Tasso (2e).

Les esprits prendront le pouvoir de la clameur de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur Entre les Terres imaginée par l’Ensemble Télémaque et offriront la création de la Méditerranée. Rendez-vous à partir de 18h30, devant la Villa Méditerranée, esplanade du J4 (2e).

Sifflets, petites cornes de brume et crécelles résonneront de la poupe à la proue du Girolata de la Méridionale, pour la Clameur des passagersRendez-vous à 19h, sur le bateau Girolata, Grand Port Maritime de Marseille.

Un « jeu de questions-réponses » s’instaurera entre le maire et les Marseille, pour la clameur Do ré mi fa sol Lacydon imaginée par Philippe Carrese et Philippe Car. Rendez-vous à partir de 18h30 devant l‘Hôtel de Ville, quai du port (2e).

Ta bouche, gabian ! (Vos gueules les mouettes !), dans cette clameur imaginée par Art-Temps Réel, les célèbres volubiles volatiles pousseront des cris stridents. Rendez-vous à partir de 18h30, place Sadi-Carnot (2e).

Inspirée par Les Euménides d’Eschyle, la clameur Coryphée d’un soir, imaginée par les Carboni, plongera les Marseillais dans les méandres de la tragédie grecque. Rendez-vous à partir de 18h30, sur le parvis de L’Alcazar, 58 cours Belsunce (1er).

« Le dialogue de la main et de la voix dans un crescendo infernal où se répondent le corps et le cri » se dessinera pour la Clameur Kilomètre zéro, imaginée par l’Espace culture et KLAP Maison pour la danse. Rendez-vous à 17h30 (répétition générale), à l’Espace culture, 42 la Canebière (1er).

Istres : La Magic Clameur, imaginée par Spiky, les orchestructibles et l’Etoile entraînera le public dans « un tourbillon sonore que chacun nourrit des percussions qui passent à sa portée ». Rendez-vous à partir de 18h30, au croisement du cours Belsunce et du boulevard Dugommier (1er).

Des dizaines de Mireille Mathieu se retrouveront pour une chorégraphie sur Une femme amoureuse, dans la Clameur Glamour du Gymnase, imaginée par Nadia Schnock et Les Mireilles. Rendez-vous à partir de 18h30, 4 rue du Théatre Français (1er).

Le « chant viscéral issu des forgerons, dont le flamenco tire des palos à la beauté farouche » retentira pour la clameur Martinete, imaginée par Juan Carmona. Rendez-vous à partir de 18h30, sur la place du Lycée Thiers (1er).

Des bicyclettes interpréteront la Clameur des cycles Concert de sonnettes, imaginée par le Collectif Vélos en Ville. Rendez-vous à partir de 18h30, square Léon Blum (1er). 

Avec Yes we clam – La Clameur du Camping, imaginée par Feromil pour Yes we camp, les Marseillais se remémoreront les sons de leur vacances en mobile home ou sous une tente. Rendez-vous à partir de 18h30, à la Friche belle de Mai, 41 rue Jobin (3e).

L’écrivain Antonin Artaud reviendra hanter Marseille avec la Clameur Artaud cité, imaginée par Wilfried Wendling. Rendez-vous à partir de 18h30, sur la place Général de Gaulle (1er).

Un chant d’allégresse multilingue fera vibrer les spectateurs de la clameur Cris de vie imaginée par Cathy Darietto. Rendez-vous à partir de 18h30, au croisement du quai Rive Neuve et du cours Jean Ballard (1er).

Une hymne singulière et visuelle attendra les Marseillais sur le Vieux-Port : la Clameur en langue des signesRendez-vous à partir de 18h30, au croisement de la rue Bonneterie et du quai du port (2e).

Du haut de son estrade de chef d’orchestre, le beatboxer Joos emportera le public dans une Beatbox explosion, la clameur de l’association Petit K. Rendez-vous à partir de 18h30 devant l’église Saint-Ferréol, 9 rue Reine Élisabeth (1e).

Les chœurs de l’Opéra de Marseille inviteront la ville à la fête avec une Opéraclameur, sur l’air de Libiamo ne’lieti calici, extrait de La Traviata de Verdi. Rendez-vous à partir de 18h30 sur le parvis de l’Opéra de Marseille, 2 rue Molière (1er).

Autour de vingt chanteurs en habit corse, les chants de l’île de beauté résonneront pour U colombu, la clameur imaginée par Le Caribou. Rendez-vous à partir de 18h30, devant le restaurant Le Caribou, place Thiars (1er).

Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa aaaaah ! Catastrophe sonore. Des cris surgiront du Théâtre de la Criée pour une clameur imaginée par Helios et Florient Azoulay. Ces hurlements, préalablement enregistrés par un téléphone installé dans le hall du théâtre, accompagneront un film muet projeté sur la façade. Rendez-vous à partir de 18h30 sur le parvis du Théâtre de La Criée, quai de Rive-Neuve (1er).

C’est avec la chanson L’Aventurier d’Indochine, que La Clameur étudiante entrera dans l’aventure capitale de Marseille, au rythme des percussions, des instruments à vents et à cordes. Rendez-vous à partir de 18h30 au Pharo, 58 boulevard Charles Livon (7e).

Après ces cinq minutes intenses, D’un espace à l’autre, chacun choisit sa fête

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :