Avant-première familiale pour Kad Merad

9 Nov

Mais qui a re-tué Pamela Rose ? Le titre rappelle étrangement un film de Kad et Olivier sorti il y a dix ans. Voici, la suite… Kad Merad et Olivier Baroux, qui ont écrit, réalisé et joué ensemble dans cette comédie, étaient hier au cinéma du Prado pour l’avant-première du film.

Après quelques plaisanteries lancées au public, les deux humoristes invitent Guy Lecluyse à les rejoindre. Cet habitué des deux complices « est dans Pamela Rose inattendu », souligne Kad Merad. Si le nordiste est quelque peu charrié par les réalisateurs, les railleries fusent, à propos de la chemise en jean de Patrick Bosso. « Il est dans le film une seconde, mais quelle seconde ! », se rattrape l’acteur césarisé. Les anciens présentateurs de La Grosse Émission n’oublient pas les autres acteurs du film : Omar Sy, Audrey Fleurot ou Laurent Lafitte.

« C’est une étape importante pour moi à Marseille », explique Kad Merad. Pour ses retrouvailles et surtout sa première co-réalisation, le duo a pris une grande décision. « On a dit qu’on mettait tous les Baroux et tous les Merad, raconte Kad. Tous les Merad sont dans le film, mais tous les Merad ne sont pas dans la salle. » Le comédien appelle son frère Reda, son épouse Emmanuelle et sa sœur Mina (surnom de Yasmina), à le rejoindre sur la scène. « On me voit une seconde », prévient le frère de l’acteur tandis que sa sœur annonce qu’elle tient un « super grand rôle, pas par le nombre de plan mais c’est le rôle du film. Quand vous sortirez, vous ne penserez qu’à moi ». Les Baroux auront, eux aussi, droit à leur quart d’heure de gloire, à l’occasion de la présentation du film en Normandie.

Parce que la comédie est la suite de Mais qui a tué Pamela Rose ?, Kad Merad salue la présence dans la salle marseillaise de Marina Fois et d’Eric Lartigau. Elle interprétait la cliente de la pharmacie dans le premier volet et lui l’a réalisé. « Ça nous fait quelque chose, surtout qu’on dit que le 2 est mieux que le 1 », s’exclame Kad Merad. Les spectateurs jugeront dans les salles à partir du 5 décembre prochain. Le public marseillais, lui, n’a pas eu à attendre jusque là. Avant de regagner sa place, Patrick Bosso conclut : « Vous avez à nous tous 30 secondes de film. Bonne projection ! »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :