Els viatges de Jaume : Croisière en Norvège, virée à Bergen…

4 Août

En juin dernier, Jaume a fait une croisière en Norvège à la découverte des fjords. Douze jours sans voir la nuit et à manger du saumon midi et soir, le Catalan s’est familiarisé avec ce pays nordiste. Premier épisode : Bergen…

 « C’est magnifique ! », exulte Jaume en se remémorant son passage à Bergen. La deuxième ville de Norvège est le point de départ et d’arrivée de l’Express Côtier. Les Français ont pu, au cours d’une balade, admirer la capitale du comté de Hordaland. « La première stupéfaction, c’est ce massif de rhododendrons », s’exclame le Catalan. En été, la photosynthèse se fait de jour, comme de nuit, puisque le soleil brille continuellement. Les belles plantes ne sont toutefois pas le principal attrait de Bergen.

La ville entourée de sept montagnes fut fondée en 1070 par le roi Olav III. Deux décennies plus tard, le roi Håkon III met le cap sur Bergen et en fait la capitale du royaume de Norvège, en 1217. L’ancienne bourgade perd son statut de capitale au profit d’Oslo en 1299, mais le commerce continue de s’intensifier jusqu’à ce que la ville en obtienne le monopole durant près de deux siècles. Le commerce perdure aujourd’hui mais Bergen accueille aussi de nombreux touristes. Ces derniers ne peuvent passer outre le quartier de Bryggen et ses maisons typiques, classé « Patrimoine de l’Humanité » par l’UNESCO. Ancien centre du commerce avec la Norvège septentrionale, il abrite aujourd’hui une multitude de boutiques de souvenirs, parmi lesquels des trolls ou des objets décoratifs de Noël (pays du père Noël oblige). Ce quai est également un des lieux culturels de la ville, avec le musée hanséatique. C’est surtout au printemps, que la vie culturelle bat son plein avec le festival international de Bergen.

De l’autre coté du port, le marché au poisson est un autre passage obligatoire des touristes. Dans les allées, la morue séchée côtoie le saumon et les crevettes. De quoi faire un stock de poissons avant le retour en France, sauf si à trop en manger durant le séjour, le touriste en est repu. En outre, il y a bien des trouvailles dans les rues de Bergen. « Il y a beaucoup de magasins ou ils vendent des outils culinaires que nous n’avons pas en France », explique Jaume. Le catalan a déniché certains ustensiles pratiques dans les boutiques pour autochtones. Si en été, le soleil ne se couche jamais, en hiver, il ne se lève pas et les norvégiens restent souvent à leur domicile. « Il n’y a plus personne dans les rues à partir de 17h », a constaté touriste. Tous est mis à la disposition des habitants afin qu’ils puissent remplir au mieux ces temps à l’intérieur de leurs maisons. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :