Clémentine Célarié, une actrice libre…

13 Juil

« Je suis née en Afrique noire, j’y ai vécu douze ans, et me sens africaine… plus noire que blanche », explique Clémentine Célarié dans la note d’intention de la pièce qu’elle joue actuellement sur les planches d’Avignon. Seule en scène, Meryem (son prénom) entre Dans la peau d’un noir. Cet homme, c’est John Howard Griffin, auteur du récit Black like me, dont est adapté la pièce. En 1959, le journaliste américain s’est exposé à des rayons ultraviolets pour se brunir la peau avant de passer six semaines dan le sud des États-Unis afin de dénoncer la ségrégation raciale subie par les noirs. « Son témoignage est un cri d’alarme universel en même temps qu’un appel au respect de l’autre et de sa différence. »

Sur scène, Clémentine Célarié a l’habitude d’incarner des femmes à poigne. Sous la direction d’Alain Sachs, la comédienne a tenu les rôles titres dans Madame Sans-Gêne, au théâtre Antoine en 2001 et 2011, puis dans Calamity Jane, en 2012. D’une blanchisseuse au franc-parler mariée à un maréchal d’Empire à une féministe avant-gardiste qui tente une métamorphose en épouse modèle, Clémentine Célarié n’a pas besoin de composer pour refléter cette obsession de liberté qui est la sienne. Un état qui transparait également à la télévision, notamment en 2011 lorsque l’actrice endosse le costume de l’instigatrice de la fermeture des maisons closes, dans le téléfilm Marthe Richard.

Les Bleus premiers pas dans la police

Le public connait la pétillante rousse de part ses rôles récurrents sur le petit écran. En 2004, elle était l’une des héroïnes de la saga de l’été de France 2, Le miroir de l’eau, avec Line Renaud et Cristiana Réali. L’actrice a ensuite campé le rôle du commissaire Nicole Mercier dans Les Bleus, premiers pas dans la police, pendant trois saisons. Sentant l’appel de cette liberté qui guide ses choix, l’actrice a annoncé : « Mon personnage me plaisait bien et je suis entourée d’excellents comédiens, mais il faut que je passe à autre chose ». M6 a finalement renoncé à poursuivre la série.

Pour se délier de toutes chaînes, quoi de mieux que de créer soi même son propre spectacle, entouré de son père et de ses fils. « Mon cabaret est métisse il mêle des talents de différents âges, cultures, disciplines », confiait Clémentine Célarié, en 2004, à propos de son show familial, Mon cabaret.

Après quelques spectacles seule, l’actrice retrouve des partenaires. Elle organise son divorce avec Jean Reno, dans Les grandes occasions (2006), au théâtre Édouard VII puis met à l’épreuve Tchécky Karyo dans La tectonique des sentiments (2008) d’Eric-Emmanuel Schmitt, au théatre Marigny. En 2009, la comédienne monte sur les planches du théâtre Hébertot pour une pièce plus « classique », de Carlo Goldoni. Dans la peau de Coraline, servante dévouée dans La serva amorosa, la comédienne donnait la réplique à deux figures incontournables du théâtre : Robert Hirsch et Claire Nadeau.

Les adoptés

Sur le grand écran, Clémentine Célarié a une carrière bien remplie, notamment au rayon des comédies : Bijou dans Les Braqueuses (1994), Gloria dans Les sœurs soleil (1997) ou Viviane dans Le siffleur (2010). En outre, elle était la Fantine des Misérables (1995) à la sauce de Claude Lelouch. Plus récemment, elle a interprété la mère de Mélanie Laurent dans Les adoptés (2011), le premier film de cette dernière.

Clémentine Célarié est aussi une femme engagée. La vidéo de son baiser à un garçon séropositif sur un plateau de télévision, en 1994, avait heurté et est souvent rediffusé lors des émissions de lutte contre le sida. Depuis peu, c’est sur le plan politique, qu’elle s’est engagée, en apportant son soutien François Hollande durant la campagne présidentielle. Surexcitée, l’actrice a fêté la victoire du nouveau président de la république, place de la Bastille, le 6 mai dernier, clamant : « Je ressens ce que c’est que d’être libre » au micro de France 2.

Dans la peau d’un noir
Festival OFF d’Avignon / Théâtre du chien qui fume
Jusqu’au 28 juillet, à 19h.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :