Françoise Fiter : « Il est important d’avoir un maximum de députés »…

7 Juin

Françoise Fiter (au centre), à Canet en Roussillon.

« Un nombre de députés Front de gauche important, c’est la garantie de réussite, de changement pour la vie des gens » a affirmé Françoise Fiter, en réunion publique au foyer Moudat, à Canet en Roussilon. La candidate aux élections législatives sur la 2e circonscription, entourée de Nadine Pons, responsable du Parti Communiste 66 sur le canton et Eliette Lopez, secrétaire du comité Salanque Méditerranée du Parti de Gauche 66, a insisté sur l’enjeu national de cette élection « moins prisée que la présidentielle » et assure que l’arrivée de députés du Front de gauche à l’Assemblée Nationale ne sera pas une source « d’opposition au sein de la gauche » mais le moyen de « créer dans la majorité un rapport de force entre les forces de gauche ».

En préambule, Françoise Fiter est revenue sur l’élection de François Hollande « due à un rassemblement de plusieurs forces parmi lesquelles les électeurs du Front de gauche ». Ces électeurs avaient choisi le programme de Jean-Luc Mélenchon et les projets du gouvernement ne les satisfont pas, bien qu’ils soient « ravis » de s’être « débarrassé de Nicolas Sarkozy ». La candidate qualifie de « symbolique » la baisse du traitement des ministres et se questionne sur la reforme des retraites : « Est ce juste un coup de canif à la reforme Woeth ou quelques chose qui mènera à l’abrogation de cette loi ? ».

De même, en ce qui concerne l’augmentation du SMIC évoquée de 46 centimes de l’heure, « on est loin du compte. Ce n’est pas un coup de pouce au SMIC qu’il faut, mais une augmentation substantielle ». Après l’emploi, le pouvoir d’achat est une partie importante du programme de la candidate, « la seule façon de rompre avec les mesure d’austérité qui nous envoient dans le mur, c’est la relance du pouvoir d’achat ». L’Europe a également été abordée au cours de la réunion publique notamment lorsque l’assistance, une vingtaine de personnes, a été invitée à débattre.

Si la gauche l’emporte le 17 juin prochain, elle concentrera tous les pouvoirs, la présidence, le gouvernement, le Sénat et l’Assemblée Nationale, « si avec ça, on ne réussit pas, la sanction sera terrible » a avoué Françoise Fiter. Dans cette conditionnelle vague rose, « dix ou vingt députés socialistes de plus, ça ne va pas changer grand chose à la politique menée », pour le Front de gauche, en revanche, « il est important nationalement d’avoir un maximum de députés » a martelé la candidate.

Qui són ?

Françoise Fiter, assistante sociale

Patrick Cases, chef de cave
2008-aujourd’hui : conseiller municipal d’opposition à Rivesaltes.

Les candidats de la 2e circonscription…

La 2e circonscription des P.O.

Cécile Sorbier (Alliance Ecologiste Indépendante) et son suppléant Francis Meuley
Françoise Fiter (Front de gauche) et son suppléant Patrick Cases
Audrey Castanet (Le Trèfle) et son suppléant Georges Saurel
Fernand Siré (UMP) et sa suppléante Christine Llorens
Liberto Plana (Lutte Ouvrière) et son suppléant Antoine Meroc
Toussainte Calabrese (PS) et son suppléant Michel Maffre
Irina Kortanek (FN) et son suppléant Julien Leonardelli
Marie-Paule Ricard (EELV) et son suppléant Patrick Cheguillaume
Pascale Clavel (Sans étiquette) et son suppléant Thierry Granie
Annie Rideau (Nouveau Parti Anticapitaliste) et sa suppléante Sandra Ferrer
Gérald Brachet (Parti du vote blanc) et sa suppléante Joëlle Clement
Joseph Puig (Sans étiquette) et sa suppléante Nathalie Pineau-Rovira

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :