25e nuit des Molières…

18 Avr

Un fil à la patte et Le repas des fauves ont été couronnés hier à la maison des Arts de Créteil. La 25e nuit des Molières a vu le sacre de la Comédie Française et de sa reprise de la pièce de George Feydeau. Christian Hecq s’est vu décerner le Molière du comédien tandis que Guillaume Gallienne a reçu celui du second rôle. Enfin le Français a été consacré meilleur théâtre public.

Avec six nominations, la pièce de Jon Fosse, Rêve d’automne est reparti avec trois statuettes, dont celle de la comédienne dans un second rôle pour Bulle Ogier. Les deux autres prix de cette adaptation de Patrice Chéreau étaient techniques et remis en l’absence de leurs détenteurs partis travailler pour la nouvelle adaptation du metteur en scène.

Coté théâtre privé, c’était la consécration pour Le repas des fauves et Julien Sibre à la fois Molière de l’adaptateur/traducteur et du metteur en scène pour la pièce. Peter Brook, un autre metteur en scène a été salué par un Molière d’honneur avant de recevoir celui du théâtre musical pour son travail sur La flûte enchantée aux Bouffes du Nord.

Catherine Hiegel a obtenu le Molière de la comédienne pour son rôle dans La mère de Florian Zeller. Émue, la comédienne a remercié toute l’équipe de la pièce, avant de s’adresser à sa fille présente dans la salle « Coline, c’est pour toi, pour que tu sois fière de moi ».

Entre deux remises de prix, des images d’archives, une reprise de « Quelqu’un m’a dit » par Michel Fau, le message des intermittents par Mélanie Laurent, des retours sur scène de Léa Drucker et Zabou Breitman dans la continuité de la pièce Jeux de scène, interprétée au début de la cérémonie et bien sur l’hommage à ceux et celles qui nous ont quitté cette année comme Annie Girardot, Laurent Terzieff et Bernard Giraudeau, ont rythmé la soirée.

Le prénom, cinq fois nominé, est rentré bredouille hier soir. Au cours de la cérémonie, Laurent Lafitte a déploré que Judith El Zein ne soit pas nominée, une allusion à l’absence de nomination de Patrick Bruel, le personnage principal de la pièce jouée au théâtre Édouard VII. Dans un autre genre, Henri IV, une fresque historique sur le souverain de l’édit de Nantes n’a remporté que le Molière du créateur de costume.

Après près de trois heures, la cérémonie s’est achevée avec une victoire du théâtre public et le triomphe de la maison de Molière.

Le palmarès…

Molière du comédien : Christian Hecq dans Un fil à la patte (remis par Françoise Fabian, Marie Christine Barrault et Evelyne Bouix)
Molière de la comédienne dans un second rôle : Bulle Ogier pour Rêve d’automne (remis par Mélanie Doutey et Laurent Lafitte)
Molière du comédien dans un second rôle : Guillaume Gallienne pour Un fil à la patte (remis par Mélanie Doutey et Laurent Lafitte)
Molière de la pièce comique : Thé à la menthe ou t’es citron ? (remis par Mélanie Doutey et Laurent Lafitte)
Molière d’honneur : Peter Brook (remis par Pierre Lescure et Juliette Binoche)
Molière du jeune talent féminin : Georgia Scalliet pour Les trois sœurs (remis par Alice Belaidi et Guillaume Gallienne)
Molière du jeune talent masculin : Guillaume Marquet pour Le dindon (remis par Guillaume Gallienne et Laurent Lafitte)
Molière de l’adaptateur/traducteur : Julien Sibre pour Le repas des fauves (remis par Guillaume Gallienne et Laurent Lafitte)
Molière du théâtre musical : Une flûte enchantée, mis en scène par Peter Brook (remis par Guillaume Gallienne et Laurent Lafitte)
Molière du créateur de costume : Jean-Daniel Vuillermoz pour Henri IV (remis par Valérie Bonneton et Laurent Lafitte)
Molière du créateur lumière : Dominique Bruguière pour Rêve d’automne (remis par Valérie Bonneton et Laurent Lafitte)
Molière du décorateur/scénographe : Richard Peduzzi pour Rêve d’automne (remis par Valérie Bonneton et Laurent Lafitte)
Molière de la comédienne : Catherine Hiegel pour La mère (remis par Édouard Baer et Michel Galabru)
Molière de l’auteur francophone vivant : Joël Pommerat pour Ma chambre froide (remis par Judith Magre et Laurent Lafitte)
Molière du metteur en scène : Julien Sibre pour Le repas des fauves (remis par Judith Magre et Laurent Lafitte)
Molière du spectacle jeune public : Vy (remis par Arthur Jugnot)
Molière des compagnies : Ma chambre froide (remis par Judith Magre et Laurent Lafitte)
Molière du théâtre privé : Le repas des fauves (remis par Michel Galabru)
Molière du théâtre public : Un fil à la patte (remis par Michel Galabru)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :